Vis (un peu) ma vie de bibliothécaire #3

Dans la suite de mes 2 précédents billets, encore un petit article sur mon travail de bibliothécaire.

512px-A_tower_of_used_books_-_8443Les (plus de 60) bibliothèques de la ville de Paris fonctionnent pour leurs achats de livres par commandes groupées (mais elles font aussi des commandes directes). Tous les quinze jours, elles ont accès à une liste d’environ 250 documents, classés par thématiques/collectifs dans laquelle en fonction de leur budget et de leur besoin elles commandent.

Toutes les semaines, une liste plus courte est proposée (on l’appelle la liste rapide), elle donne accès à des documents qui sont supposés être très attendus par les lecteurs et qui parce qu’ils ont un traitement plus rapide (plastification and co) seront disponibles bien plus vite.

Pour constituer ces listes, plusieurs collectifs se réunissent tous les 15 jours. Leurs petits noms sont DHUM, DART ou bien encore LAUT ou LAMB.

Moi je fais partie du collectif LAUT, ce qui veut dire « littérature des autres continents ». Il y a des collectifs pour la littérature française, européenne, britannique et américaine et tout le reste qui est réuni sous ce « joli » nom. On y traite de littérature asiatique, indienne, sud américaine, australienne, africaine… c’est donc large !

Tous les 15 jours, on reçoit les nouveautés repérées en amont par d’autres collègues bibliothécaires et on les étudie pour voir si cela pourrait intéresser les bibliothèques.

C’est une partie de mon travail que j’aime beaucoup, parce que ça me fait découvrir des auteurs que je ne connais pas, parce que ça me permet de mieux connaître les éditeurs, parce que c’est intéressant de connaitre les sorties littéraires, parce que c’est un travail analytique (même si on a assez peu de temps par titre pour approfondir) et parce que ça permet aussi de prendre du recul par rapport au quotidien de la bibliothèque. Et puis surtout, ça me fait voyager !

(Ce que j’aime moins par contre, c’est que cela me donne encore plus envie de lire et donc de nouvelles frustrations !)

La prochaine fois, je vous parlerai de la voie des indés et aussi des ateliers de conversation en français qu’on a mis en place, la parlotte !

 

☆ Instantanés #8 ☆

Encore de beaux jours et de bien belles balades, avec un bébé qui se met de plus en plus debout et qui découvre les jeux du square.

20140921_170244

20140920_151416

Le cimetière du Père Lachaise sous le soleil

Le club des lectrices a ENFIN fait sa rentrée, on a testé le salon de thé du thé des écrivains et je crois qu’on a trouvé notre nouveau QG.

20140928_163203

Le mail reçu d’une très vieille amie perdue de vue et qui me retrouve grâce à mon blog (j’avais recherché sa trace sans succès de mon côté), apprendre qu’elle a 3 enfants et qu’on devrait se revoir en octobre !

Un pot d’accueil à la crèche parentale, découvrir Tobias, Kim, Paul & les autres, les futurs copains de T. La rentrée, c’est dans 3 semaines !

20140926_194717

Sur chaussures de la crèche, la classe !

De très belles lectures, Annie Ernaux, la BD Habibi, magistrale. D’autres BDs, le dernier numéro de la revue Grandir autrement.

20140922_13104520140925_210647Et une merveille d’album, Un ticket pour Shitamachi, dont il faudra que je vous reparle.


20140926_093551

Goûter une nouvelle bière au quinoa et être agréablement surprise

20140927_194850

>> Bonne semaine <<

 

Les liens de la semaine #63

P1020317De jolies choses repérées il y a un moment déjà…

Beaucoup d’images parce que c’est ce que j’aime.

Des illustratrices pour enfants de l’école des loisirs embellissent l’hôpital Necker 

Necker-ecole-des-loisirs-00v2

Des illustrations en papier par Elsa Mora

Quand les bibliothèques se mettent au gif

Ici les collections de l’université d’Iowa

animation musee aiowah universite 12 Quand les bibliothèques se mettent au gif

gif animation smithonian 03 Quand les bibliothèques se mettent au gif

Gallica s’y est mise aussi et a même un pinterest

Charles Charlemont le professeur de boxe française entraînant une femme, Agence Rol, 1921 http://gallica.bnf.fr/Search?ArianeWireIndex=index&lang=FR&q=Charlemont+boxe+femme&x=0&y=0&p=1&f_typedoc=images

Découvrez 109 livres gratuits sur l’art moderne grâce au musée Guggenheim

Editeurs, écrivains, salariés, clients: en Allemagne, Amazon se met tout le monde à dos

>>>>> Bon weekend !

gif animation smithonian 16 Quand les bibliothèques se mettent au gif

Ces livres que j’aimerais lire

Dans la suite de mon billet « je n’arrive plus à lire « , quand je vois la pile de livres qui s’entassent à côté de mon lit, je me dis que vraiment ce n’est vraiment pas une question de « non envie de lecture », bien au contraire.

Dans cette pile, il y a les livres que j’ai commencés, il y a ceux que j’ai empruntés à ma bibliothèque, il y a ceux que j’ai achetés et que j’aimerais tant lire…

Sur cette photo se cache un livre lu !

Sur cette photo se cache un livre lu !

Il y a par exemple Le vin des morts de Romain Gary. Je l’ai commencé cet été pendant les vacances mais je l’ai ensuite laissé de côté.

Il y a Il n’y a pas de parent parfait d’Isabelle Filliozat qui est en cours de lecture depuis un moment. Je l’ai emprunté à ma bibliothèque et prolongé deux fois déjà…. Mais aussi Au coeur des émotions de l’enfant de la même auteur que j’ai acheté.

Ou encore Pour une enfance heureuse de Catherine Gueguen. J’en ai entendu beaucoup de bien de celui-ci, emprunté aussi à ma bibliothèque et tout juste entamé. Ces sujets me passionnent mais voilà, ma tête n’arrive pas à suivre…

Il y a toutes ces BD, dont Habibi de Craig Thompson (un pavé de 600 pages..), Castro, vivement recommandé aussi.

Il y a ces 3 livres d’Alessandro Barrico que j’ai empruntés à la bibliothèque car j’avais vraiment envie de découvrir de nouveaux textes de lui et puis il est déjà temps de les rendre…

Il y a aussi les livres pour le prix des lectrices qui sont pour le coup des lectures imposées… J’ai entamé Pour seul cortège de Laurent Godé. C’est un livre dans lequel je ne parviens pas du tout à rentrer et que je vais pour le coup abandonner sans regret (c’est un prêt, il faut bien que je le rende à sa propriétaire).

Il y a, il y a… tant de livres que je découvre tous les jours et qui allongent ma liste d’envies. Je crois que je ne sais plus par quel livre commencer… ou quand je finis par jeter mon dévolu sur un, c’est souvent le mauvais moment et ça ne passe pas.

Si j’ai compris qu’il ne sert à rien de se forcer à lire, il faut par contre se forcer à trouver du temps pour soi, rien que pour soi (pour ne pas risquer le « burn out maternel »)

–> Du temps pour ne rien faire, du temps pour lire, pour rêver… <–

 

Public Domain Images- Craft Arrow Feather Pastel Dream