collage

// Musique(s) d’automne //

En attendant de retrouver l’énergie de vous parler de tous les beaux livres jeunesse que je reçois et de tous les romans que je ne lis pas, voici la musique qui accompagne mes jours. Mélancolique, beaucoup. Comme mon état d’esprit en cette rentrée parisienne.

collage

Yann Tiersen toujours, son 9ème album, ode à Ouessant, au piano… beau

Le nouvel album de Cocoon que j’écoute en boucle également. Difficile de choisir un seul titre, mais voici celui avec Matthew E White avec le quel il a enregistré cet album.

Et enfin le nouvel album de Divine Comedy, Forever Land, que je retrouve avec un plaisir non dissimulé, ce mec a la classe et puis c’est tout !

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page
wpid-img_84191.jpg

Bribes de rentrée

L’été qui joue les prolongations, la reprise à temps plein qui fait un peu mal, la rentrée à l’école maternelle non sans larmes et donc source de coeur serré et d’inquiétudes, les services de presse qui s’entassent,  les lectures mises de côté et qui n’avancent  pas,  les bonnes résolutions trop vite oubliées.

Savoir se laisser du temps, l’apprentissage de toute une vie.

///​I’ll be back///

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page
20160901_110537

La soupe aux cailloux de Fou, Lou et Shou // Jon Muth

 2f02f3_63190b5bf21542c988ef6b0b8d4a2a3f

Je découvre les éditions Fei qui m’ont proposé de découvrir cet album.

« Les Éditions Fei ont pour but de faire découvrir aux lecteurs occidentaux les créateurs de bandes dessinées chinoises trop longtemps méconnus par le public. Les Éditions Fei proposent des œuvres originales et inédites dans le respect et le soutien aux artistes chinois »

Ici c’est un album jeunesse que j’ai pu découvrir. Il existe de très nombreuses versions de l’histoire de la soupe aux cailloux, ici c’est un auteur américain mais l’histoire se passe en Chine à travers l’histoire de trois moines, Fou, Lou et Shou, qui arrivent dans un village où les gens sont très méfiants et grâce à une petite fille et cette fameuse soupe aux cailloux les habitants réapprennent le partage.

C’est donc un conte hyper positif qu’on peut lire ici et ça fait du bien, mais ce qui est le plus marquant ici, c’est la beauté des illustrations, les aquarelles sont magnifiques. Même mon fils a dit « c’est beau ». Je trouve que la couverture jaune ne rend pas totalement hommage à la beauté du livre, c’est dommage.

Je vous laisse les découvrir.20160901_110554

 20160901_110537

 

 

Lire la suite

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page
20160901_110452

Quand un enfant s’endort… // Malika Doray & Annelore Parot

20160901_110452

Ce livre nous fait découvrir les rêves des petits qui s’endorment au creux d’un arbre à travers des découpes. Un enfant, deux  enfants, les rêves s’ajoutent, à la fin on déplie une grande page et tous les rêves s’affichent avec pleins de détails à regarder.

20160901_110444

C’est doux & poétique. J’ai été emportée par cet univers féérique, les illustrations hyper mignonnes, les tons employés mais mon petit y a été très peu sensible par contre. A retenter plus tard ?

Pour en savoir plus

Merci aux éditions du Seuil pour l’envoi de ce joli livre

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page
IMG_3785

Visiter le Paraïs, le paradis manosquin de Jean Giono

Cet été, j’ai eu la grande chance de visiter la maison de Jean Giono à Manosque. Il y vécut de 1930 jusqu’à sa mort (en 1970). Cette maison était jusqu’à maintenant gérée par l’association des amis de Giono. Elle vient d’être rachetée par la commune. Les visites telles qu’elles étaient organisées par l’association  sont ainsi les dernières.Gratuites, elles avaient lieu le vendredi après midi sur rendez-vous et permettaient de découvrir la maison avec des passionnés de Giono. Le lieu contient encore les meubles, les livres (8000) et de nombreux objets de Giono et a été conservé comme si l’écrivain y vivait encore. Ce fut une chance incroyable de découvrir cette maison pleine de charme encore très « vivante », contenant des livres dans tous les recoins et rentrer ainsi dans l’intimité de l’écrivain. J’ai même eu la chance de m’asseoir à son bureau !

Ce fut un moment hors du temps, magique, qui m’a touchée. Ca m’a donné envie de relire Giono que je connais assez peu (A part Le chant du monde), j’ai commencé son premier roman Colline.

– Le joli jardin-

FullSizeRender1t - Copie

FullSizeRender3t - Copie

FullSizeRender4 - Copie

– La bibliothèque du rez-de-chaussée et le dernier bureau de l’écrivain –

IMG_3788

IMG_3785

 

FullSizeRender8 - Copie

La machine à écrire utilisée par la femme de l’écrivain qui lui tapait ses manuscrits

– Le bureau de l’étage –

Son bureau au dernier étage, celui qu’il a utilisé le plus longtemps et où il a écrit ses plus grands livres, avec une vue sur Manosque, une sur la fameuse tour du Mont d’Or, ses livres de voyage, sa collection de romans policiers..

IMG_3790

FullSizeRender10 - CopieFullSizeRender12 - Copie

FullSizeRender5 - Copie  IMG_3791

Si vous avez l’occasion de passer par Manosque, allez-y vite !

——————————-

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page
école

1, 2, 3… école ! de Lorea De Vos

static1.squarespace.com

On avait déjà adoré « Doudou où es-tu ? » de la même auteur où le petit Léon cherchait son doudou dans sa maison. Ici on retrouve Léon qui va à l’école et ça ne pouvait pas mieux tomber avec la rentrée à la maternelle de mon petit.

école

20160901_110702

Toujours aussi ludique, cette fois-ci on visite l’intérieur de l’école à la recherche des billes que Léon a laissé tomber tout au long de la journée, cela permet de passer par la classe, les toilettes, la cantine, la cour, etc.

C’est un moyen très original de faire découvrir l’école aux petits, d’autant que le livre est en 3d, en carton épais, avec des découpes, des fenêtres, les salles se déploient au fur à mesure des pages tournées et on « visite » vraiment l’école, il y a même des marches à monter ou descendre.

« Imaginée par une architecte et écrit en collaboration avec une professeur des écoles maternelles, une série de livres où, grâce à un système ingénieux, la maison se construit au fil des pages découpées. »

Et la chute est vraiment drôle, mon Timothée a adoré !

Encore une belle réussite de la part de Marcel & Joachim. A découvrir en libraire à partir du 15 septembre

Un grand merci à eux pour l’envoi de ce livre

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page
20160901_110754

Timoté s’habille tout seul

 

  Voici un livre qui arrive à point nommé !20160901_110745

Un livre de la collection Timoté qu’on aime bien forcément.

20160901_110754

Ici, c’est un grand format cartonné. On suit pas à pas l’habillement de Timoté qui doit aller voir son papi et qui est très impatient, sa maman le laisse s’habiller tout seul. Ainsi à chaque page on découvre un moyen d’accrocher un vêtement : fermeture éclair, scratch, lacet, bouton. Ces objets sont réellement insérés dans le livre… c’est hyper complet et bien fait au niveau du format assez réaliste.

De quoi bien s’entrainer et s’exercer !

Les éditions Grund ont aussi lancé « mon premier calendrier » pour les tous petits, ludique, éducatif, avec des gommettes pour marquer le jour de son anniversaire. Gros succès !

20160901_110938

Merci aux éditions Grund

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page
IMG_20160816_140709

Lectures d’été : littérature française

J’ai renoué avec la lecture cet été, merci les grandes siestes !

J’ai dévoré

IMG_20160804_172111

« Les petites reines » de Clémentine Beauvais

Un roman jeunesse que je voyais partout et pourtant je ne suis pas une habituée de livres jeunesse mais celui-ci se passait à Bourg-en-Bresse et comme c’était mon lieu de vacances (et lieu de vie de ma belle famille), j’étais piquée au vif. Une très belle surprise, une jolie lecture, pleine d’humour et d’intelligence qui m’a donné envie d’en découvrir plus de cette jeune auteur méga douée. On y suit l’histoire de 3 adolescentes élues boudins de leur collège de Bourg-en-Bresse, elles partent à vélo sur les routes de France pour vendre… du boudin. Un joli road trip !

« Les enfants indociles » de Marie Charrel

Une belle couverture et un très beau titre pour une auteur que je découvrais. Un jeune héroïne touchante, un livre mystérieux, sous forme d’enquête dans laquelle je me suis laissée prendre. Si tout ne m’a pas totalement convaincue, j’ai beaucoup aimé les thèmes abordés, la douceur de l’écriture et du message véhiculé.

Merci aux éditions Fromentin pour ce livre

IMG_20160816_140709

j’ai bof aimé

« Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano
J’ai été eue par la couverture vraiment jolie et le titre. J’étais à bout de livres et j’avais 2 secondes en libraire pour trouver un livre. C’est gentil, pas désagréable à lire et on peut en retirer certains enseignements mais j’ai eu du mal avec le livre de développement personnel caché sous forme de roman. Tout est trop un peu facile et trop gentil.
shot_1472136922607

J’ai bloqué

« La bibliothèque des coeurs cabossés » de Katarina Bivald

Je le voyais partout, le thème m’intriguait, j’avais envie d’une lecture légère pour les vacances, quelle ne fut pas ma déception face à une écriture méga plate et une héroïne ennuyeuse, nunuche au possible. Bref j’ai refermé à la page 89.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page
IMG_20160708_105933

Anguille sous roche // Ali Zamir //

J’ai lu ce livre en avant première grâce à la géniale idée de la non moins géniale maison d’édition le Tripode : « le grand trip ». L’idée ? Proposer 2 livres en avant première à des lecteurs pour une somme modique.

J’ai donc reçu ce livre il y a fort longtemps déjà, en plein milieu d’un déménagement et j’avoue avoir mis beaucoup de temps à m’y plonger (déjà il faut s’armer d’un coupe papier car le livre n’est pas massicoté… bon j’avoue j’ai triché, j’ai utilisé le massicot de mon ex bibliothèque pour aller plus vite). Tellement en retard que le livre sort…jeudi !

Je n’ai rien lu sur le livre (les lecteurs étaient invités à partager leur avis pour faire un « buzz » et créer l’évènement autour du livre) et je m’y suis donc plongée sans rien en connaitre. Et l’on peut vraiment parler de « plonger ».

En effet ce livre est écrit en une seule phrase, sans point sauf le final. On y lit les mots d’Anguille, une jeune femme qui nous raconte son histoire alors qu’elle est en train de se noyer dans l’océan indien. Une histoire forcément tragique où se mélange son histoire personnelle mais aussi l’histoire de tout un peuple (les habitant d’une île des Comores) et même au delà, en effet ce livre fait écho à tous ces hommes et femmes qui prennent des risques insensés pour fuir leur pays.

Ce livre m’a totalement transportée par sa langue,  et même si c’est également sa langue qui m’a parfois perdue dans la seconde partie due à beaucoup de répétition,  j’avoue avoir été bluffée par la maitrise de ce jeune auteur comorien de 27 ans qui joue avec la langue française de manière si audacieuse et dont c’est le premier roman.

Des tournures, des expressions, des mots, une véritable logorrhée pleine de force et de révolte, tout est ici très fort et singulier.

J’en retiens un livre imparfait, un peu bancal mais vraiment singulier. C’est un livre qui fait déjà beaucoup parler de lui, de part son thème et aussi parce que l’auteur invité un peu partout pour la promotion a dû faire une pétition pour que son visa pour la France soit signé (ce pays me fait de plus en plus honte..)

IMG_20160708_105933

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page
IMG_20160822_175709

Parce qu’il faut bien revenir…

4 semaines loin de Paris, 4 semaines au calme, 4 semaines de découvertes, de beaux liens créés, des lectures riches et variées, 4 semaines de glaces ingérées et d’apéros bus sur la terrasse, 4 semaines de plouf dans la piscine et ailleurs, 4 semaines pleines de joies, de rires, de cris et de larmes aussi, 4 semaines qui font devenir sacrément plus grands.

De là à dire qu’on est prêt pour la rentrée, euh… pas totalement

IMG_45131

IMG_20160820_175549

IMG_20160809_174819

IMG_20160813_195642

IMG_20160813_201126

IMG_20160815_000305

IMG_20160815_182622

IMG_20160816_140709

IMG_20160808_221917

IMG_20160818_161325

IMG_20160818_213623

IMG_20160820_144341

IMG_20160820_163605

 

IMG_20160822_175709

IMG_20160823_184056

FullSizeRender1ry

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page