Littérature française

1144 livres de Jean Berthier

« Ma mère, comme dans un conte cruel pour enfants, s’était transformée en livres. »

C’est un livre qui parle de livres, de littérature mais aussi  (et surtout) de transmission.

Un homme né sous x et bibliothécaire de profession reçoit en héritage 1144 livres de sa mère biologique décédée.

Ce livre s’attache à suivre depuis la découverte jusqu’à l’acceptation (ou non) de cet héritage les réactions et sentiments de cet homme.

C’est un livre plein de mystères autour de la transmission, de l’identité, de la volonté de connaitre ses origines/ses racines. Et qui pose comme question, peut-on vraiment connaitre quelqu’un simplement à travers ses lectures ?

« J’avais beau me répéter qu’une bibiothèque n’offre pas de portrait de son propriétaire, qu’il est vain de penser qu’elle puisse être le chemin qui mène au lecteur, je ne parvenais pas à me résigner qu’elle ne parle pas davantage que des sucriers vides, l’argenterie noircie, les serviettes de toilette et les vases à ne plus savoir qu’en faire des pauvres humains. »

C’est un livre, un premier roman, qui évidemment me parle à moi bibliothécaire, amoureuse des livres et passionnée par ces questions de transmission. C’est un livre que j’ai trouvé rempli d’un charme un peu désuet, car situé hors du temps et doté d’une écriture belle et profonde.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *