and More

Relâche (bis)

De retour de vacances, avec des lectures communes prévues (désolée), mais le besoin de rester loin du blog se fait trop sentir. Surtout que le temps parisien est comme ça.

Envie de ça plutôt :

MOVE from Rick Mereki on Vimeo.

A bientôt

Les autres films « eat » & « learn » sont

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

9 Comments

  • Glycine blanche

    Très sympa cette vidéo. Relâche-toi bien !! Bon WE.

  • Asphodèle

    Hou, je n’ai jamais vu Montmartre dégouliner ainsi ! ici il pleut mais la terre assoiffée boit au fur et à mesure ! C’est vrai que cette grisaille commence à taper sur le système et à déglinguer nos endorphines… Laisse reposer tes neurones le temps que tu as besoin mais bon…tes billets me manquent… ;)

  • Sunsi

    En effet impressionnant la vidéo ! je ne suis pas à paris en ce moment mais j’ai entendu que des stations de métro ont été inondées. Je comprends maintenant !
    Juste un peu de patience, le beau temps renvient sur toute la France mercredi !

  • Lystig

    pas entendu aux infos… pourtant, dès qu’il y a un truc à Paris, la France est au courant…
    auj, un coup de tonnerre… et c’est tout ! il fait chaud !
    les videos sont originales ! sacré montage !

    • Delphinesbooks

      C’st qu’il pleut tous les jours presque comme ça…. (mais la météo continue de nous dire qu’il ne fait pas trop mauvais…)

  • Carole

    Un temps à s’installer confortablement avec un bon bouquin, un chat sur les genoux, des gauffres, et du cocolat chaud à la canelle !
    Je rentre de congés ravie de mes lectures ! J’ai beaucoup aimé « Le Chagrin » de Lionnel DUROY, il y raconte sa vie d’enfant jusqu’à aujourd’hui. c’est un livre vital pour lui dans l amesure où il règle ses comptes. C’est sensible, c’est beau. Ensuite, j’ai beaucoup aimé « Trop n’est pas assez » un BD assez cru qui raconte la fugue de 2 punkettes allemandes vers l’Italie. c’est souvent cru, très cru, mais tellement juste. J’ai aimé aussi deux « obejts » littéraires non identifié, « Papa part, maman ment, mémé meurt » de Fabienne Yvert, et la revue Schnock avec Jean-Pierre Marielle en couverture. Elle n’est pas assez bien écrite à mon gout, mais les sujets sont sympas. J’ai découvert aussi Virginie Despentes, j’ai aimé, au-delà de son style cru, les idées féministes qu’elle fait passer. Bonne rentrée à toi,

    • Delphinesbooks

      Merci à toi pour le partage

Répondre à Glycine blanche Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *