Littérature française

68 premières fois – sélection de l’automne

Après les 68 premières fois du début d’année, j’ai enchainé avec la sélection de l’automne.

J’ai lu : Ma reine de Jean-Baptiste Andrea, Neverland de Timothée de Fombelle, La fille du van de Ludovic Ninet, Il n’y a pas internet au Paradis de Gaëlle Pingault. Coup de coeur pour Neverland et lecture marquante de Il n’y a pas internet au Paradis.
J’ai tenté de lire Imago de Cyril Dion et malgré les qualités certains du texte, je ne peux continuer ma lecture pour différentes raisons.
Et je suis en train de lire le très fort Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer.

  • Ma reine – Jean-Baptiste Andrea
  • La voix de Cabo – Catherine Baldisseri
  • Imago – Cyril Dion
  • Le courage qu’il faut aux rivières – Emmanuelle Favier
  • Ostwald – Thomas Flahaut
  • Neverland – Timothée de Fombelle
  • Son absence – Emmanuelle Grangé
  • Les liens du sang – Errol Henrot
  • Mademoiselle à la folie – Pascale Lécosse
  • Faux départ – Marion Messina
  • Une fille, au bois dormant – Anne-Sophie Monglon
  • N’oublie rien en chemin – Anne-Sophie Moszkowicz
  • La fille du van – Ludovic Ninet
  • Il n’y a pas internet au Paradis – Gaëlle Pingault
  • Et soudain, la liberté – Evelyne Pisier, Caroline Laurent
  • Parmi les miens – Charlotte Pons
  • Redites-moi des choses tendres – Soluto
  • Ces rêves qu’on piétine – Sébastien SpitzerSauver les meubles – Céline Zufferey

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *