8515919

Après le tremblement de terre – Haruki Murakami

Les lectures communes au programme du club des lectrices étaient ce mois ci sous l’angle japonais, avec 2 auteurs différents, le célèbre Haruki Muramaki avec ces nouvelles et Hiromi Kawakami avec Les années douces dont je reparlerai bientôt.

Premier livre de Murakami pour moi. Un auteur dont j’ai beaucoup entendu parler, mais vers lequel j’allais plutôt à reculons car le genre de ses livres assez féérique et fantastique n’est pas celui que je préfère. Une bonne occasion de le découvrir, même si j’ai aussi généralement du mal à accrocher avec les nouvelles.

L’auteur

Haruki Murakami est né à Kobé en 1949, a étudié la tragédie grecque et dirigé un bar de jazz à Tokyo, avant de partir vivre en Europe et aux USA et de se consacrer totalement à l’écriture. Il enseigne la littérature japonaise au sein de l’université de Princeton et devient le traducteur de Fitzgerald, Irving et Chandler. Il est reparti vivre au Japon après le tremblement de 1995. De nombreux romans sont disponibles en France avec notamment le plus connu Kafka sur le rivage.

L’histoire

6 nouvelles, 6 moments dans la vie des japonais après le tremblement de terre qui s’est produit à Kobé en 1995.

On n’en apprendra peu au final sur ce tremblement de terre en tant que tel, qui est plus là comme un contexte ou un prétexte. Murakami s’attache plutôt à nous montrer ce que ce tremblement de terre a pu faire ressentir à ses personnages, c’est très suggéré.

On y croisera des personnages tous assez mélancoliques ou en difficulté avec leur vie, en rupture. Et même un crapaud géant.

Ce que j’en ai pensé

J’ai aimé ces ambiances pleines de nostalgie que Murakami dépeint. C’est très original, poétique et subtil. C’est plus de l’ordre du conte. Par contre et c’est l’effet nouvelle, j’ai déjà oublié ces histoires et leurs personnages. C’est une bonne façon de découvrir cet auteur.

Un morceau

Tout de même, les tremblements de terre, c’est étrange. Nous sommes convaincus, intellectuellement, que le sol sous nos pieds est dur et stable. On dit même : « il a les pieds sur terre », pour parler d’une personne solide. Et pourtant un beau jour, soudain, on comprend que tout ça est faux : la terre, les rochers, qui devraient être stables, se tordent dans tous les sens comme du liquide.

Je souhaite vraiment lire un autre Murakami, alors il y a biensûr Kafka sur le rivage, mais on me parle aussi beaucoup de La course au mouton sauvage, mais aussi de La ballade de l’impossible (bientôt adapté au cinéma) et pour lequel Martial propose une lecture commune,  alors les adeptes de Murakami, lequel me conseilleriez vous ?

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

15 réflexions sur “Après le tremblement de terre – Haruki Murakami

  1. Asphodèle dit :

    Je n’en pense que du bien !! je suis inscrite au Challenge de Martial mais je n’ai pas encore les livres !! Je vais me procurer la Ballade de l’impossible dès que possible et je suis partante pour la lecture commune.

  2. Dominique dit :

    Je les ai tous beaucoup aimés. Mon premier était les chroniques de l’oiseau à ressort qui était une bonne plongée dans cet univers, que je n’arrive à décrire que par le mot onirique, de Murakami. Je confirme ce que dit Martial, Murakami ne peut pas décevoir.

  3. depocheenpoche dit :

    Je ne suis pas une adepte de cet auteur mais je ne demande que ça ; en effet, je n’ai rien lu de cet auteur. Et pourtant « Kafka après le rivage » et « La ballade de l’impossible » me tentent bien. Il serait vraiment temps que je fasse sa découverte !!

  4. Lilboofromparis dit :

    J’ai beaucoup aimé « Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil », même si je crois que ce n’est pas le roman le plus représentatif de Murakami (l’avantage étant qu’il est assez court). Il est davantage autobiographique, mais j’avoue avoir été charmé par l’atmosphère nostalgique de ce roman, très subtile, avec une vraie atmosphère. Cela sent le vécu. Ce qui m’avait beaucoup étonné, je me souviens, dès le départ, étaient les nombreuses comparaisons des expressions du visage à la nature (un sourire comme une mince fumée s’élevant dans la brise….etc)

    Sinon, j’ai fini Autobiographie de l’auteur en coureur de fond, que je ne conseille qu’aux marathoniens ou apprentis auteurs.
    Enfin, je suis en train de lire la Fin des Temps, et passé les premières pages que j’ai trouvées purement extraordinaires, je rame un peu pour la suite.
    J’ai entendu beaucoup de bien de Kafka sur le rivage, donc je pense que je m’y mettrai après !

  5. Tulisquoi dit :

    Après le tremblement de terre est un de mes préférés pour l’instant… Mais je n’ai pas encore lu le fameux Kafka sur le rivage… Sinon, il y a aussi Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil que j’ai beaucoup apprécié aussi… Bonne découverte avec Mourakami. Quel que soit ton choix, tu ne devrais pas être déçue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *