Livre graphique/BD

[BD du mercredi] Les ignorants – Etienne Davodeau

Les-IgnorantsSous titre Récit d’une initiation croisée

Gros gros coup de coeur !

J’ai mis beaucoup de temps à commencer cette BD achetée lors de ma découverte de Rural et Les mauvaises gens. Peut-être les 250 pages me faisaient-elles peur…

Au final, j’ai enfin mis mon nez dedans et j’ai passé un moment merveilleux auprès de ces 2 hommes là.

Etienne Davodeau  a passé 1 an auprès d’un vigneron, Richard Leroy, en Anjou. Il lui fait découvrir la BD et son monde et lui, lui fait partager une année de sa vie de vigneron très engagé (vin biodynamique).

C’est l’histoire de 2 hommes passionnés & engagés. Deux univers forts différents mais qui mettent à l’honneur l’engagement au quotidien, la passion, la ténacité, l’exigence, l’enthousiasme…

Le vigneron découvre des BD cultes (quel bonheur de voir évoquer Maus ou Le photographe), ne comprend pas certains auteurs et le montre naïvement (Moebius), tout comme Davodeau découvre naïvement le monde du vin et tous ses codes.

C’est riche, c’est gai, c’est passionnant d’en apprendre plus sur la réalisation d’une BD (depuis sa création jusqu’à son impression et sa promotion) comme sur la création de grands vins. J’ai adoré ce voyage auprès de ces 2 personnages entiers et si sincères.

J’ai tout particulièrement adoré quand Davodeau ou d’autres auteurs rencontrés – dont le génial auteur de la BD Le photographe – parlent de leur bonheur de dessiner (ça m’a donné furieusement envie de reprendre mes crayons).

J’ai aimé les échanges entre ces 2 hommes curieux et ouverts qui se jettent dans cette expérience complètement.

Et puis j’ai aimé cette visite de vignes et de cave auprès d’hommes engagés pour leur terre et dans une démarche de développement durable.

Les dessins de Davodeau des vignes, en noir et blanc, m’ont semblé si vivants (Davodeau arrive ainsi complètement à illustrer les objectifs des vignerons visités qui se battent tous pour des vins « vivants »), on les voit évoluer au fil des saisons et c’est magique.

Bref, je crois que j’ai tout aimé dans cette BD (et c’est assez rare pour le souligner !!). Encore une fois, Davodeau a su me toucher par son humanité, sa tendresse et son profond respect de l’homme. Une grande BD.

Retrouvez toutes les BD du mercredi chez Mango

 

davodeau_Planche_bd_16345_IGNORANTS--LES-

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

16 réflexions au sujet de « [BD du mercredi] Les ignorants – Etienne Davodeau »

  1. Très bonne BD. Dans un genre (presque) similaire (l’échange de métier, le reportage BD et la qualité), il y a aussi « En cuisine avec Alain Passard » de Christophe Blain. Si tu ne l’as pas lu, je te le recommande.

  2. Une collègue de travail m’a fait découvrir Davodeau il y a quelques jours. Là, je vais commencer « Les mauvaises gens ».

    Elle m’a également parle de « Les ignorants » puisqu’elle connaissait le vigneron dont il est question… Elle avait l’air tellement emballé qu’il est sur ma PAL aussi !

    En tout cas, ton article incite vraiment à la lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *