Littérature française

Seules les montagnes dessinent les nuages – Marc Lepape

Le moins que l’on puisse dire c’est que cet auteur a du talent pour raconter des histoires, planter un univers et nous emmener avec lui. Il avait réussi à nous parler du deuil d’une façon très juste et sensible dans Vasilsca, son premier roman publie en 2008 et à nous faire voyager jusqu’en Roumanie. Ici,… Lire la suite Seules les montagnes dessinent les nuages – Marc Lepape

Littérature française

Le bruit de balançoire – Christian Bobin

Un livre qui donne envie de reprendre son stylo et d’écrire de jolis mots. Les mots de Bobin, pleins de poésie « J’ai interrogé les livres et je leur ai demandé quel était le sens de la vie, mais ils n’ont pas répondu. J’ai frappé aux portes du silence, de la musique, et même de la… Lire la suite Le bruit de balançoire – Christian Bobin

Littérature française

Les rêveurs d’Isabelle Carré

Ou comment grandir sans s’effondrer dans un environnement rempli d’incertitudes et de solitude. Je suis une actrice connue, que personne ne connaît. « Pourquoi n’ai-je jamais su quitter les lieux que j’aimais ? Pourquoi est-ce si difficile de les laisser, d’accepter qu’on ne pourra pas les revoir car ils ne nous appartiennent plus, la porte s’est claquée… Lire la suite Les rêveurs d’Isabelle Carré

Littérature française

Et soudain, la liberté – Evelyne Pisier et Caroline Laurent

Œuvre protéiforme, Ovni littéraire…. bijou d’humanité ! Ce livre est tout à la fois un roman, l’histoire d’une rencontre amicale, une biographie romancée, tout cela écrit à quatre mains. C’est, et c’est surtout ça que je retiens, l’histoire d’une femme exceptionnelle, Evelyne Pisier. Je ne le connaissais pas du tout avant d’entamer le livre, je… Lire la suite Et soudain, la liberté – Evelyne Pisier et Caroline Laurent

Littérature française

68 premières fois – sélection de l’automne

Après les 68 premières fois du début d’année, j’ai enchainé avec la sélection de l’automne. J’ai lu : Ma reine de Jean-Baptiste Andrea, Neverland de Timothée de Fombelle, La fille du van de Ludovic Ninet, Il n’y a pas internet au Paradis de Gaëlle Pingault. Coup de coeur pour Neverland et lecture marquante de Il n’y a pas internet… Lire la suite 68 premières fois – sélection de l’automne

Littérature française

Maestro de Cécile Balavoine [68 premières fois]

Un premier roman lu dans le cadre des 68 premières fois Il m’est difficile de trouver les mots pour évoquer ce livre qui m’a fait une très forte impression lors de sa lecture et qui paradoxalement ne me laisse pas beaucoup de traces. C’est l’histoire de passions, une passion pour Mozart depuis la tendre enfance… Lire la suite Maestro de Cécile Balavoine [68 premières fois]

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...