✈ Ces voyages qui bouleversent : Inde ॐ

Parce que certains voyages vous changent

Je suis partie en voyage pour la première fois en Inde en octobre 2009, il y a 5 ans donc. Ce voyage a été un grand choc. Quand je suis rentrée, je n’étais plus la même, j’étais plus forte et plus fragile à la fois. C’est en tout cas, en rentrant de ce voyage que j’ai décidé de quitter mon job dans lequel j’étais depuis 9 ans et de changer d’orientation professionnelle. Cette décision, je ne l’ai bien évidemment pas prise en Inde de façon spontanée, mais j’ai eu le courage de la prendre à mon retour de ce voyage. C’est comme si je n’avais plus eu le choix d’attendre encore.

Parce que voyager en Inde est une aventure intérieure et extérieure.

P1010552

Lever de soleil sur le Gange

Ce voyage en Inde, c’était le premier avec mon amoureux. Je l’avais préparé, je m’y étais préparée, je l’avais rêvé et fantasmé. Parce que plusieurs de mes amies avaient voyagé en Inde, je savais qu’il fallait qu’on aille à Varanasi-Bénarès.

Ce fut un voyage intense de 3 semaines qui nous avait mené du Taj Mahal, au Rajasthan, en passant par Dehli, Bombay et Goa. La dernière étape, c’était Varanasi. On s’y était préparé mais on n’est jamais prêt. Prêt à affronter la mort ainsi, prêt à accepter ce qui s’y passe, prêt à comprendre la ferveur des indiens.

Varanasi, c’est une ville au bord du Gange, fleuve sacré d’Inde où nombre d’indiens viennent en pèlerinage pour se purifier, mais c’est surtout une ville où on vient mourir. Mourir à Varanasi et y être brûlé (sur les bords du fleuve, à l’air libre) est la garantie d’en finir avec le cycle des réincarnations (le samsara) et d’atteindre la moksha (l’équivalent du nirvana pour les bouddhistes).

Varanasi, pour moi, c’est le coeur de l’Inde.P1010396   Il y a des moments très durs quand on voyage en Inde, mais il y a aussi des moments d’une rare beauté qui font changer son regard sur le monde et l’humanité. C’est tout le paradoxe de ce pays. Je me souviendrai toute ma vie du lever de soleil sur le Gange, je me souviendrai aussi toute ma vie des crémations auxquelles j’ai assisté de loin, le plus discrètement possible.

Quand on a quitté Varanasi, c’était la fin du voyage, on était épuisé, on avait adoré ce voyage en Inde mais paradoxalement, on n’en pouvait plus des indiens, on n’avait qu’une hâte, c’était rentrer chez nous et retrouver notre confort.

Au retour, mon confort m’a choquée, j’ai réalisé que je ne pouvais plus me permettre de me plaindre au quotidien de mon travail qui me minait, qu’il fallait agir, une force énorme m’a accompagnée. Il fallait que je sorte de ma zone de confort.J’avais vu des gens vivre dans des conditions tellement extrêmes, tellement difficiles, je ne pouvais pas reprendre ma petite vie « comme si de rien n’était ».

Aujourd’hui, quand j’ai des moments où l’envie de me plaindre reprend le dessus, je me force à penser à ce pays et à ces gens qui y vivent, à ces gens qui en souffrent. Je réalise jour après jour la chance que j’ai d’être née ici et je savoure cette chance.

C’est un pays qui m’a tant marquée que j’y suis retournée 2 ans plus tard. Un voyage bien moins fort. Mais l’envie d’y retourner est encore là, ancrée au fond de moi. C’est un pays tellement grand, tellement fort, tellement fou, tellement indéfinissable qu’il faudrait y retourner un nombre incalculable de fois pour commencer à le saisir.

C’est un pays que j’espère pouvoir faire découvrir un jour à mon fils.

Quelques photos de Varanasi et la présence si forte du Gange 

P1010658 P1010464 INDE_142 INDE_126 INDE_139 INDE_140 P1010613 INDE_141

☆ Instantanés #11 ☆

Le début de cette semaine de vacances aura été encore sous le signe de la gastro… Décidément je n’aime pas l’automne (même si d’ailleurs le weekend dernier avait encore des allures d’été, je n’ai pas pu en profiter de toute façon..)

Depuis je me rattrape et je dévore. Notamment ça, un éclair à la pistache un peu trop vert fluo mais très bon quand même.

B0vQAuRIYAABMif

Il  y a aussi eu un joli concert mardi soir, celui de Sébastien Schuller venu présenter son nouvel album dans une salle de concert au pied de chez moi, je ne pouvais pas rater ça.

Nous avons aussi réussi à profiter mercredi avec une très chouette balade dans mon quartier.

20141022_125007

Et j’ai lu 2 romans, quel exploit, celui pour le club des lectrices et un autre dont il faudra que je vous parle

20141022_111912

Et puis il y a eu les retrouvailles avec mon amie perdue de vue depuis presque 20 ans, assez surprenant de se retrouver et de ne pas avoir vraiment l’impression d’avoir perdu le fil (bon, elle a tout de même eu  3 enfants depuis !). Un joli moment.

Pleins de livres reçus en service de presse, dont un jeunesse dont les illustrations par Toni Demuro m’ont totalement conquise. Allez voir son travail ! Je vous reparle de ce livre très vite.

Le club des lectrices qui s’est réuni dans son désormais QG Le thé des écrivains. Je n’ai pas fait de photo cette fois-ci, mais ce lieu est tellement agréable et plein de charme, on dirait qu’il a été fait pour notre club ! On s’installe là, au fond, sur la banquette !

crédit : thé des écrivains

Bonne semaine !

Balade dans mon quartier #Paris 20

J’ai profité d’une journée de vacances et de la forme retrouvée pour me balader dans mon quartier, dans des ruelles à la périphérie du cimetière du Père Lachaise que je croise tous les jours sans les emprunter. Toutes ces ruelles ou impasses donnent sur le rue de Bagnolet que j’arpente au quotidien. Bref j’ai décidé de me balader dans mon quartier et ça fait du bien. (En vrai, c’est Juliette qui m’a donnée envie).

Des petites ruelles pavées, de très vieux immeubles pas très hauts, un jardin partagé, des chats (dont le même que celui croisé par Juliette qui a fait la joie de mon fils), des plantes, des gens qui se saluent (fait rarissime et qui mérite d’être souligné).

Le sentiment de me balader dans un Paris que j’aime, authentique et plein de charme. 

Voici un petit aperçu de cette balade automnale, le froid et le vent étaient bien là. Et il faisait tout gris malheureusement… (la piètre qualité des photos faites avec mon téléphone ne rend absolument pas hommage aux lieux mais donne une ambiance…)

20141022_125158

Rue Ligner

20141022_124048

Villa Riberolle

20141022_125007

Celui-ci, magnifique, était tout timide

20141022_123755

Cité Aubry : des maisons en brique, à l’anglaise.

20141022_123236

Jardin partagé

2014-10-22_212438

Cité Aubry, Villa Riberolle, Rue Ligner

20141022_123606

☆ Instantanés #10 ☆

Une semaine clairement en demie teinte, avec une gastro au milieu (que le fiston a eu la grande bonté de partager avec moi). Avec à chaque fois l’impression de tomber dans une faille spatio-temporelle et le sentiment de ne pas voir le jour. Dommage avec ce beau temps qui persiste.

Sinon, nous on aime les leggings (qu’il faut acheter au rayon filles…) et encore plus les leggings avec des hiboux (suis tombée dans le piège du site chinois aliexpress….) 20141016_110810

20141016_105926

Encore des hiboux

J’ai l’impression d’un coup que mon fils, qui a fait son contrôle technique des 16 mois lundi où tout allait bien (serait-ce chez la pédiatre qu’il a chopé la gastro… ?), a passé une étape. Non, il ne marche toujours pas, mais il parle de plus en plus et on a l’impression qu’il comprend tout ce qu’on lui dit. Résultat, on ne parle plus de gâteau mais de G-A-T-O, sinon on est foutus (enfin pas pendant la gastro..)

Il y a eu quelques douceurs quand même cette semaine. Des confitures maison, des bons petits cookies… shot_1413015844316shot_1413282817355 J’ai retrouvé ma vieille tirelire que ma mère m’a ramenée de la maison de mes grands-parents vendue. Je crois que j’aimais déjà les hiboux !shot_1413466950945 Et je lis un beau livre (pour le club des lectrices), je vous en reparle vite. Cette semaine je suis en vacances, j’espère pouvoir lire un peu !

>> Bonne semaine

★ Instantanés #9 ★

Ce fut une semaine bien particulière, emplie de mélancolie. Difficile, avec un bébé malade (les molaires qui poussent).

La crèche qui sous prétexte que notre fils ne marche pas nous demande d’une façon extrêmement maladroite de reculer son entrée, résultat il restera chez son assistante maternelle…

Un enterrement suivi à distance, et tout pleins de pensées pour Pauline et ses proches.

Quelques douceurs, des cheesecakes de chez she’s cake, on ne s’en lasse pas. A votre avis, à quoi peut bien être celui-ci ? (attention il y a un piège).

20141011_210632

Une jolie surprise : ce joli livre repéré chez Madame et eu gratuitement à la librairie du Merle Moqueur grâce aux points acquis.20141011_104526

Un nouveau locataire aussitôt adopté20141012_115936 Pleins de cadeaux qui arrivent en direct du japon, ramenés par les tontons. Quand on est totoro addict, c’est magique ! Je ne vous dévoile que cette boîte à bento, mais il y a aussi un totoro en peluche bleu, des chaussettes, un puzzle, une pochette trop mimi (ou kawai devrais-je dire), une serviette de bain…

20141012_182721

  >> Bonne semaine

☆ Instantanés #8 ☆

Encore de beaux jours et de bien belles balades, avec un bébé qui se met de plus en plus debout et qui découvre les jeux du square.

20140921_170244

20140920_151416

Le cimetière du Père Lachaise sous le soleil

Le club des lectrices a ENFIN fait sa rentrée, on a testé le salon de thé du thé des écrivains et je crois qu’on a trouvé notre nouveau QG.

20140928_163203

Le mail reçu d’une très vieille amie perdue de vue et qui me retrouve grâce à mon blog (j’avais recherché sa trace sans succès de mon côté), apprendre qu’elle a 3 enfants et qu’on devrait se revoir en octobre !

Un pot d’accueil à la crèche parentale, découvrir Tobias, Kim, Paul & les autres, les futurs copains de T. La rentrée, c’est dans 3 semaines !

20140926_194717

Sur chaussures de la crèche, la classe !

De très belles lectures, Annie Ernaux, la BD Habibi, magistrale. D’autres BDs, le dernier numéro de la revue Grandir autrement.

20140922_13104520140925_210647Et une merveille d’album, Un ticket pour Shitamachi, dont il faudra que je vous reparle.


20140926_093551

Goûter une nouvelle bière au quinoa et être agréablement surprise

20140927_194850

>> Bonne semaine <<

 

☆ Instantanés #7 ☆

Un instantané des 15 derniers jours…

On a profité des beaux jours, avec des picon en terrasse et de belles balades, notamment une au bois de Vincennes, à la grande pagode où une fête khmer se tenait, une plongée dans l’ambiance et les odeurs cambodgiennes garantie !! Ca fait du bien (et ça donne envie de voyager).

20140908_141920

A quatre pattes dans l’herbe, le bonheur

On a voyagé avec la nourriture (avec des plats khmers ramenés de la pagode, des petits restaurants indiens et japonais, des plats vietnamiens et thai)

20140919_121637

Ho moc thai qui fait diablement penser au amok cambodgien, divin, merci « la maison thai »

J’ai lu cette bd,  Literary Life de Posy Simmonds, un regard sans concession sur le monde littéraire d’aujourd’hui (traduit de l’anglais, c’est un recueil de chroniques qui paraissaient dans le guardian).

9782207117873_cg

Je lis Regarde les lumières de Annie Ernaux. J’aime tellement cette femme écrivain…. Plus je la lis, plus je l’aime (envie de lire tous ses livres, encore de la frustration…). Et oui Je n’arrive plus à lire ce qui me désespère…20140920_101830 (1)

Un bébé bien malade, jusqu’à faire venir sos médecin le soir, par deux fois. Ca m’a fendu le coeur. Il a l’air d’aller mieux, mais est encore bien faible, on attend la suite… En attendant, j’ai littéralement craqué pour ce petit sac à dos vu sur un petit garçon à la bibliothèque. Commandé, il arrivera en direct de Londres !

437.1.300.300.FFFFFF.0

J’ai aussi craqué pour ces petits chaussons hibou (on ne se refait pas), parfait pour la rentrée en crèche qui se rapproche.

Bx-1tR3CIAERoEXSinon, la rentrée à la bibliothèque est très dense, avec une bibliothèque remplie d’enfants et la rentrée littéraire avec la voie des indés.

☆ Je vous souhaite un bon dimanche (d’automne, et oui…) & une très belle semaine ☆

☆ Instantanés (des vacances) #6 ☆

De retour à Paris depuis près d’une semaine, j’ai du mal à reprendre le blog, avec le retour au boulot et le rythme parisien qui s’impose.

3 semaines de vacances qui sont passées bien vite. On a eu du soleil.

20140820_16534020140816_152016

Un bébé qui s’est réveillé pendant toutes les vacances entre 5h et 6h le matin (mais à 7h30 voire 8h00 depuis qu’on est rentrés, le bonheur…) et qui nous laisse donc peu de répit… Résultat, je n’ai pas fini un seul livre, à peine en ai-je entamé 2. Je n’avais pas envie de lire, trop de fatigue…

On a profité à fond du bébé qui nous a bien fait rire en disant « oh chat » en voyant les chats de ses grands-parents mais aussi les vaches, les chevaux, les canards…

Il ne marche toujours pas mais il se met debout. Il aura 15 mois demain et le temps auprès de lui passe décidément beaucoup trop vite. Il fera son entrée à la crèche fin octobre.

Depuis la reprise du boulot, j’ai lu beaucoup et ça fait du bien.

Des albums, une BD, le muret dont il faudra que je vous reparle

L.10EBBN002142.N001_leMURETt1_C_FR

Et je suis en train de lire un livre pour la voie des indés de Libfly (ma bibliothèque y participe tout comme moi)

3071

Bonne semaine !

☆ Instantanés 5 ☆

Pas beaucoup d’images pour illustrer cette semaine.

Dernière semaine de travail avant les vacances avec une bibliothèque fermée au public pour cause de changement de logiciel. Le temps a paru très lent et long…

J’ai réussi à aller à la piscine sur ma pause déjeuner. Bon le mal de dos est toujours là…

Source : lesmamans.fr

De la pluie, toujours de la pluie…

Une visite de ma meilleure amie, trop courte comme toujours.

Un petit restau vietnamien, au Little Hanoi, ma cantine. J’ai mangé un Bun cha, des boulettes de viande caramélisée, je ne m’en lasse pas…

Source : Paris Hanoi

J’ai rêvé de voyage au long court et en famille, en découvrant ce blog partonsenvadrouille.fr, Astrid y partage les voyages qu’elle fait avec sa petite fille…

En attendant les vacances sont bien là, départ demain !!

Omaha beach, 6 juin 1944 de Jean-David Morvan et Dominique Bertail

Un livre inclassable

Ce livre est à la fois une bande dessinée, un recueil de photos et une mini biographie de Robert Capa.

Couv_217454

La bande dessinée raconte l’histoire de la prise de vue de la photo du soldat en couverture lors du débarquement le 6 juin 1944 (cette photo porte le nom de « the face in the surf »). Le dessin en noir et blanc est très réaliste.

La photo a été prise par Robert Capa pour Life magazine. Il reste seulement 11 photos qu’on a appelé « the magnificent eleven » et qui sont présentées au milieu du livre. (un « accident » de laboratoire fait qu’elles ont failli être toutes perdues et que les 11 restantes sont floues)

La dernière partie du livre  raconte le « destin » de ces photos qui auraient pu être perdues, l’histoire du soldat qu’on a finit par retrouver mais aussi l’histoire de Robert Capa, photo reporter engagé qui perdit la vie en Indochine en sautant sur une mine en 1954. Cette partie inclue de nombreuses photos.

J’ai été très émue de voir ces 11 photos, seul témoignage visuel du débarquement.

The face in the surf

J’ai aussi été très intéressée par cette histoire que je ne connaissais pas du tout, ni celle des photos, ni celle de Robert Capa dont le nom est aujourd’hui encore associé à une certaine vision du photo journalisme. C’est lui qui a crée l’agence de photo Magnum.

C’est l’histoire d’un homme exceptionnel et cela m’a donné envie d’en savoir plus sur lui.

Une expo lui avait été consacrée à la BNF en 2004, cf le site qui lui est dédié.

Un article à lire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...