Numérique

Chienne de vie – Marie Mémain

Attention à ne pas confondre avec le roman éponyme de Helle Helle. Celui-ci est de Marie Mémain, auteur québecois, et il est sorti en 100% numérique aux éditions Numériklivres.

J’ai donc lu ce texte dans le cadre du partenariat avec Numériklivres et bookeen pour le prêt de liseuse. La liseuse avait ainsi été chargée avec notamment des textes de Numériklivres. J’ai choisi ce titre car celui qui m’intéressait de prime abord, Les hirondelles sont menteuses d’Anita Berchenko ne fonctionnait pas (ça arrive) et l’un des autres, je l’avais déjà lu, c’est De la bibliothèque à la bibliosphère.(voir mon billet)

L’auteur se met ici dans la peau d’une chienne, Noirette, qui nous raconte les déboires amoureux de sa propriétaire, une quarantenaire en mal d’amour.

C’est drôle quand la chienne décrit les différents amants de sa maîtresse à travers leurs chaussettes (sales, bio, chic…) même si ça frôle le cliché, mais c’est aussi assez pathétique lorsqu’elle décrit sa propriétaire prête à tout pour trouver l’âme soeur (prête à se transformer ou à se perdre).

Au final, c’est un livre qui se lit avec plaisir car il est écrit avec beaucoup de légèreté et d’humour, et il s’apparente à une longue nouvelle – il fait 64 pages – il ne faut pas en attendre plus. C’est une jolie histoire qui finit bien en plus, donc ne boudons pas notre plaisir ! C’est en tout cas parfait pour lire dans le RER.

Je continue ainsi mon exploration de la lecture numérique. J’ai malheureusement eu peu d’occasions d’utiliser la liseuse cette semaine car mes conditions de transport sont difficiles, et à la maison, je me tourne vers mes livres papier (plusieurs en cours que j’aimerais terminer !). Mais les impressions sont toujours aussi positives, l’autonomie est exemplaire, la réactivité plutôt bonne, je me ballade de plus en plus aisément à l’intérieur de la bibliothèque. Et j’entame ainsi un autre texte, Reine(s) d’Astrid Monet. Encore des nouvelles, je réalise que j’ai du mal à rentrer dans des textes plus longs pour le moment.

 

 

 

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

5 réflexions au sujet de « Chienne de vie – Marie Mémain »

  1. L’histoire de cette chienne est originale ! Pour la liseuse, je regardais (Noël approchant) mais j’ai du mal à comprendre pourquoi le prix des versions numériques des livres de poches sont plus chers que les prix des versions papiers… dommage…

    1. Ca va changer, la TVA va peut être passer à 7% comme le livre papier (elle était à 19.6). Moi je lis des documents tombés dans le domaine public (ou du 100% numérique, c’est très peu cher)

  2. Je suis d’accord avec toi sur un point (le seul que j’ai pour comparer) c’est qu’une lecture longue sur écran et/ou liseuse s’avère compliquée. Je ne suis pas convaincue (pas encore) mais ce que tu en dis ne me met pas en transes :) Le livre lu a l’air bien mais voilà : 100% numérique, il attendra que je n’ai plus un livre « papier » à me mettre sous la dent ! ;)

    1. Attention à ne surtout pas comparer la lecture sur écran et sur liseuse, ça n’a rien à voir ! Apparemment c’est plus reposant pour le yeux de lire sur liseuse que sur du papier (donc vraiment rein à voir avec l’écran !). Je n’ai pas eu l’occasion de lire longuement en fait ou sinon je m’endors mais tout comme sur le papier (trop fatiguée pour lire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *