Littérature française

Deux stations avant Concorde de Peire Aussane #68premieresfois

Une écriture au charme indéniable et une jolie atmosphère dans ce livre mais aussi une vision de la vie d’artiste sans aucune contingence matérielle et de nombreux clichés.

L’histoire de cette femme artiste qui se cherche avait de quoi me séduire mais il demeure beaucoup trop d’éléments totalement invraisemblables dedans.

On le voit dès le commencement que cette histoire n’est pas totalement réaliste certes et on se laisse doucement porter par l’écriture, cette femme attachante et puis et puis, non… vraiment il y a des choses qui nous heurtent, nous agacent et finissent de nous laisser un sentiment d’insatisfaction.

Pour moi la littérature ce n’est jamais qu’une histoire, je suis très sensible à l’écriture et au style. Mais il peut n’y avoir que cela, c’est un tout.

Bref c’est l’histoire d’une femme artiste, fragile et sensible mariée a un homme qui la trompe, une femme mère de 2 jeunes enfants et qui accepte… jusqu’à ce qu »elle décide de renverser les rôles. Donc oui dit comme ça c’est bien mais en fait, pour inverser les rôles, il faut qu’elle parte sur un coup de tête au Japon (pour y pister son téléphone portable volé par un homme mystérieux croisé dans le métro parisien)

Aucun souci d’argent ou de problème matériel dans cette histoire, Paris est présenté comme une ville où il fait bon vivre, le Japon est accessible comme si on prenait le métro pour y aller…La vie d’artiste dans tous ses clichés de vie bohème.

Bref que d’agacements dans ce livre au final. (D’autant plus avec la chute que je n’évoquerais pas ici mais qui a fini d’achever mon ressenti)

 

68 premières fois

68-2017

La sélection :

  • Fais de moi la colère
  • La dérobée
  • Juste un peu de temps
  • Le nord du monde
  • La poteaux étaient carrés
  • Faune et flore du dedans
  • Objet trouvé
  • La guérilla des animaux
  • Les déracinées
  • Deux stations avant concorde
  • Les enfants de ma mère
  • Ko
  • La blessure
  • Einstein, le sexe et moi
  • Quand dieu boxait en amateur
  • Trancher
  • Simple
  • Le fou de Hind
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Une réflexion au sujet de « Deux stations avant Concorde de Peire Aussane #68premieresfois »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *