iledeserte

En un point donné – Marc Lepape

J’ai lu ce livre disponible uniquement en numérique sur mon ordinateur puis sur ma liseuse. (lire mon billet)

A propos de l’auteur

Marc Lepape est né en 1965, il enseigne le français. Vasilsca, son premier roman, a été publié en 2008.

A propos du livre

Le moins que l’on puisse dire c’est que Marc Lepape a du talent pour raconter des histoires, planter un univers et nous emmener avec lui. Il avait réussi à nous parler du deuil d’une façon très juste et sensible dans Vasilsca, son premier roman, et à nous faire voyager jusqu’en Roumanie. Ici, dans son dernier roman En un point donné, il nous emmène cette fois-ci dans une île inconnue, appelée La Sélébie et dans un village perdu sur cette île, Onk.

Marc Lepape nous dépeint donc un village reculé, dans un temps inconnu. Il nous raconte la rencontre entre cette civilisation reculée, ancrée dans des traditions « ancestrales » et un homme venu de la lointaine Europe (seule référence réaliste du livre) pour développer un système d’irrigation pour ce village. Erraink l’ingénieur hydrologue va découvrir une terre magnifique et idyllique mais se retrouver confronté à des problèmes (des attaques violentes qui se répètent contre son équipe et ce peuple). Je ne vous en dis pas plus pour ne rien dévoiler, à part que les personnages principaux Erraink et Ilnah sont extrêmement touchants, dans leurs luttes et dans leurs doutes

Ce que j’en ai pensé

L’auteur qui diffuse ce roman de façon complètement libre sur son blog souhaitait surprendre ses lecteurs et effectivement, je dois dire que je ne m’attendais pas du tout à un texte de cette teneur, qui s’apparente à un conte. Si j’ai donc eu du mal au début à rentrer dans ce texte complètement onirique, l’écriture de Marc Lepape m’a une fois de plus charmée et j’ai dépassé mes a prioris pour me laisser porter par les personnages et leur destin.

J’ai aimé retrouver les mots de Marc Lepape toujours si beaux, très évocateurs et empreints de douceur et d’une profonde nostalgie. Plusieurs thèmes sont développés ici, mais la relation à la nature et plus particulièrement à l’eau est essentielle, un thème déjà présent dans Vasilsca. Un autre thème que j’ai aimé, c’est l’importance de la mémoire et de la transmission. Par contre, tout comme missbouquin, la chute m’a laissée perplexe tout comme le titre d’ailleurs. Ce texte reste donc plein de mystère jusqu’au bout.

J’invite tous ceux qui ont aimé Vasilsca à venir lire ce livre, en espérant que le numérique ne les rebute pas ! Allez-y, c’est par là en ligne et il y a aussi le fichier en PDF disponible.

 

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

5 réflexions sur “En un point donné – Marc Lepape

  1. Asphodèle dit :

    C’est vrai que ça surprend au début, on ne s’attend pas du tout (et on est tenté de comparer à Vasilsca) mais pour l’instant je suis sous le charme de l’écriture si belle, si fluide, mais je n’ai pas fini vu la vitesse que j’ai sur écran ! En PDF c’est mieux déjà… par contre pour citer, ce n’est pas pratique, je ne peux me servir de mes post-it !( Je copie-colle pour l’instant…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *