Club de lecture·Littérature française

Etoiles – Simonetta Greggio

etoiles-simonetta-greggioLa dernière lecture au programme du prochain club des lectrices, sur le thème de la cuisine.

J’avais lu beaucoup de choses très positives sur cette auteur italienne qui écrit en français récemment sur les blogs alors que je ne la connaissais pas du tout, mais je dois dire qu’au fil de ma lecture, j’ai eu la désagréable impression de lire une bête romance du genre Harlequin.

Certes l’écriture est clairement au-dessus d’un harlequin mais l’histoire elle….

Un homme au fait de la gloire (chef cuisinier étoilé) découvre que sa femme le trompe avec son associé, il quitte tout et part sur les routes du sud. Comme par hasard il découvre un bistrot de campagne complètement paumé en Provence et hop lui vient l’envie de s’installer, jusque là tout va bien.

Sauf qu’il y rencontre une femme, fragile, trop fragile.

On pourrait s’attendre à une histoire torturée, et bien, non, tout va couler de source, il va redonner l’appétit à cette femme anorexique, comme par enchantement. Et comme par magie, son bistrot (accessible à pied uniquement, sic) va tout de suite marcher du tonnerre.

C’est peut-être parce que ce texte ne fait que 86 pages qu’on en ressort avec l’impression qu’on a lu une bête histoire d’amour bien clichée et bien sirupeuse.

C’est dommage, l’écriture de Simonetta Greggio sait être légère et sensuelle, j’ai aimé les passages (trop rares à mon goût) autour de la cuisine, mais vraiment, je dis non à cette histoire cousue de fil blanc, je n’y ai pas cru un seul instant.

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

15 réflexions au sujet de « Etoiles – Simonetta Greggio »

  1. pour ma part j’ai beaucoup entendu parler de Dolce Vita 1959-1979, que je pensais lire cet été… ton article me fait douter… certes une histoire n’a pas besoin d’etre alambiquée pour etre bonne, mais je vois ce que tu veux dire avec ta référence aux Harlequin chers à ma grand mère!

    1. En même temps, si cela n’avait pas été au programme de mon club de lecture, je ne l’aurais surement pas lu. Et puis la couverture ne reflète absolument pas le contenu du livre pour le coup…

    2. En même temps, si cela n’avait pas été au programme de mon club de lecture, je ne l’aurais surement pas lu. Et puis la couverture ne reflète absolument pas le contenu du livre pour le coup…

  2. J’en ai lu deux de cette auteure qui m’ont vraiment plu ! Col de l’ange et L’odeur du figuier (nouvelles). Certes ce ne sont pas des histoires à suspense mais je n’irais pas non plu jusqu’à dire que c’est du simili-Harlequin !!! J’aime beaucoup son style, ses livres ne se valent peut-être pas tous ! Sagan a elle aussi écrit quelques « clichés » pas toujours du meilleur goût !!! Elle n’est pas la seule ! Je pense que j’arrêterai mon opinion sur elle quand j’en aurai lu un ou deux de plus, L’odeur du figuier sont des nouvelles, pas toutes égales. Globalement, je l’aime bien ! :)

    1. Justement, j’avais lu tes avis positifs sur elle sur ton blog (et sur d’autres). Mais là franchement je n’ai pas trop envie de retenter, surtout que les nouvelles, je ne suis pas fan. Et franchement celui-ci est vraiment trop « harlequiné » :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *