Journal d'une hypersensible

Fragments – semaine 51

Les échanges si précieux avec Timothée de Fombelle et Stéphanie Kalfon – les jolies dédicaces – les mots qui restent coincés – les paradoxes infinis – l’humidité des jours et des nuits sans fin – cette période tant détestée – la lutte continuelle et vaine pour se protéger des souffrances d’autrui – les sablés qui sentent bon – les rires et les colères – la séance de kinésiologie si troublante – les larmes qui coulent – les mots échangés sur L. avec lui – l’ennui au travail – le sentiment de révolte qui gronde – l’arrogance de ceux qui nous gouvernent -la douceur et les ronrons du petit chat qui grandit si vite – les déjeuners d’amitié – les apéros qui soignent les maux – la bienveillance qu’on aimerait ressentir pour soi-même – les pas de danse et la musique toujours.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *