Livre graphique/BD

Histoire couleur terre (3 volumes) – Kim Dong-Hwa – BD du mercredi

J’ai lu cette trilogie il y a quelques années déjà, mais j’ai eu envie d’en reparler.

Sorti aux excellentes Casterman-écritures, ce roman graphique nous emmène au coeur du quotidien de 2 femmes coréennes, une jeune mère, veuve, et sa petite fille Ihwa dans la campagne coréenne. Durant les 3 tomes, on va les suivre sur plusieurs années, au rythme des saisons (les chapitres se nomment d’ailleurs « Les émois de la pluie du printemps », « Les premières neiges », « Un vent de fleur », « Le parfum des fleurs de châtaignier »…). On partage donc leurs préoccupations, leur interrogations, l’apprentissage de Ihwa…

Tout est juste et touchant dans cette histoire pleine de sensibilité. Le dessinateur, Coréen, a parfaitement su capturer la douceur de certains moments, la nostalgie aussi.

Certains dessins racontent le quotidien, d’autres nous montrent leur environnement, les dessins sont toujours pleins de poésie et très finement réalisés. Certaines planches dédiées aux paysages de la campagne coréen sont tout simplement superbes. Seules les premières pages sont en couleur (très jolies), tout le reste est en noir et blanc.

Si vous avez envie de découvrir une histoire de femmes, je vous la conseille vivement !

Découvrir une interview de l’auteur

 

••••

Retrouvez les BDs du mercredi chez Mango

 

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

13 réflexions au sujet de « Histoire couleur terre (3 volumes) – Kim Dong-Hwa – BD du mercredi »

  1. La collection Casterman-Écritures est tout simplement géniale ! D’ailleurs, faut que je trouve « Droit du sol » de Charles Masson !
    Je note la trilogie de Kim Dong-Hwa sur ma wishlist… :)

  2. Pas très BD, mais amoureuse de la douce collection Casterman, je m’étais fait offrir cette trilogie à Noël il y a deux ou trois ans. Comme toi, j’avais adoré ce trait empreint de nostalgie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *