Littérature française

J’ai déserté le pays de l’enfance de Sigolène Vinson

J’ai repéré ce livre en lisant l’excellent magazine culturel BSC  qui nous invite à lire autre chose que les gros blockbusters de la rentrée. Harold Cobert parle de perle littéraire et de colère des révoltés. J’ai pensé à un livre lu plus tôt cette année Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce de Lola Lafon.

L’auteur

Sigolène Vison a été avocate avant de devenir écrivain de polar (en collaboration avec Philippe Kleinmann) et comédienne. Pour en savoir plus, lire cet interview Qui êtes-vous Sigolène Vinson ?

Le livre

Dans cette autofiction, l’auteur nous raconte le moment où elle a décidé d’arrêter son métier d’avocate. Alors qu’elle fait un malaise lors d’une audience, elle se retrouve quelques jours en hôpital psychiatrique, ces quelques jours lui permettent de réaliser que sa vie actuelle va à l’encontre de ses plus profondes valeurs. Elle alterne des passages sur son enfance passée à Djibouti et son retour difficile en France. Elle nous raconte son impression de grand écart entre cette enfance rêvée et idéalisée et le métier qu’elle exerce actuellement. Elle nous parle aussi de sa relation au père et à ses idéaux politiques. Elle prend la décision de partir revoir le pays de son enfance.

Ce que j’en ai pensé

C’est un livre court et engagé. Si les thème de l’enfance, du déchirement et de la relation au père sont très bien formulés ou évoqués, j’ai trouvé les parties sur le séjour de la narratrice en hôpital psychiatrique moins convaincants ou tout du moins moins intéressantes.

J’ai aimé l’hommage poétique qu’elle rend à Djibouti. Elle excelle également à décrire la difficulté ressentie par un enfant déraciné et la difficulté à accepter de grandir et de devoir laisser ses rêves de côté.

Certaines phrases (et ce titre magnifique), des références littéraires et poétiques (Arthur Rimbaud en premier lieu) et un humour désespéré comme j’aime me font mettre cette auteur dans la catégorie « à suivre de près ».

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

5 réflexions au sujet de « J’ai déserté le pays de l’enfance de Sigolène Vinson »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *