Littérature française

Jézabel – Irène Némirovsky

Je suis très en retard pour ce livre, lu pour le dernier club des lectrices (décembre). Lu dans une version de « J’ai lu » d’époque, avec papier bien jauni à la clé !

Je ne raconterai pas son histoire ici, pour tout savoir sur ce livre, c’est par ici.

Ce que j’en retiens, plus d’un mois après sa lecture. Je me souviens avoir lu la première partie (celle liée au procès) d’une traite, avec frénésie, et ensuite, avoir peiné pour la suite et m’être désintéressée du personnage. En fait, on présente le livre surtout par rapport au procès (et c’est aussi ce qui avait été dit pendant le club des lectrices) et je m’attendais donc à ce que le procès dure tout le livre. Ce n’en est finalement que l’introduction, la plus grande partie du livre étant dédiée au passé de Gladys.

J’ai eu du mal à m’intéresser à cette femme de la très grande bourgeoisie dont l’obsession (elle n’a pas grand chose d’autre à penser) est de rester jeune et belle. On ne peut évidemment pas s’attacher à une telle femme. Mais c’est aussi parce que le milieu décrit m’intéresse assez peu que j’ai eu du mal à trouver de l’intérêt à cette lecture qui a mon sens a beaucoup vieilli, qui sonne d’un autre temps.

Certes, il y a l’écriture de Irène Némirovsky que je découvre avec ce livre, très précise et très fine. C’est très impressionnant d’imaginer que le français n’était pas sa langue maternelle tant ses mots sonnent justes. Il y a le ton qu’elle utilise assez distancié, elle ne juge jamais mais sait très bien dénoncer malgré tout.

Je ne suis pas sûre que ce soit le meilleur livre pour découvrir cette auteur qui a reçu un prix Renaudot posthume pour Suite française que je lirai pour le prix des lectrices.

Les avis des membres du club :  SophieMagaliGeorgeVioletteAccalia. Et le billet du club des lectrices dédié à ce livre (et au noel des lectrices).


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

6 réflexions au sujet de « Jézabel – Irène Némirovsky »

  1. Dis donc la couverture est ultra vintage ;) !
    Nous avons eu le même avis sur ce livre, et comme toi j’ai hâte de lire d’autres romans d’elle pour en avoir un meilleur aperçu. J’ai acheté « Le Bal » et un roman autobiographique portant notamment sur la relation avec sa mère, grande bourgeoise et qui semble assez proche du personnage de Jézabel.

  2. rolalah mais moi je l’ai ADORé, ce livre!!! Il dit tout d’une angoisse certes peu louable, mais qui existe en chacun de tout, celle de vieillir, de disparaitre, d’etre oubliée, cesser d’etre aimée… brutale et detestable certes, mais si humaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *