Challenges et lectures communes·J'ai aimé·Littérature indienne

La colère des aubergines – Bulbul Sharma

Instantanés de vie et de gastronomie indienne
Voici des nouvelles qui donnent faim et qui se laissent doucement dévorer.
Les mots pakora, mango chutney, biryani, samosa résonnent à mon oreille comme les mots chichi, chouchou sur la plage et comme autant de promesses de moments savoureux.
L’auteur
Née en 1952, Bulbul Sharma est peintre et écrivain. Elle habite Delhi. Elle a publié trois recueils de nouvelles, dont La Colère des aubergines (1997) et Mes sacrées tantes. Bulbul Sharma travaille comme professeur d’arts plastiques auprès d’enfants handicapés. Elle a publié également un grand nombre d’ouvrages qui n’ont pas encore été traduits en français. La colère des aubergines est traduit de l’anglais.
Ce que ça raconte
Ces nouvelles évoquent des plats ou de la nourriture et se terminent toutes par les recettes évoquées. Cela ressemble à des instantanés de vie indienne, des mariages arrangés aux fameux voyages en train, des repas de fêtes (mariage, divali) aux  rites funéraires ancestraux … Des histoires de femmes et de familles, dans la tradition hindou.
Ce que j’en ai pensé
J’ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans cette ambiance et à en apprendre un peu plus sur la vie indienne, à travers ce prisme de la nourriture. J’ai particulièrement apprécié le ton de ces nouvelles, léger et plein d’humour, l’auteur n’hésitant pas à se moquer de ses compatriotes et de leur travers, mais toujours avec beaucoup de douceur et de tendresse.Un moment plein de charme et très savoureux, forcément. Un vrai régal.

Et le vrai plus de ce livre, c’est qu’il contient pleins de recettes, à tester. Miam !!!
Goa, octobre 2009, biryani sur la plage
Ce livre a été lu dans la cadre du challenge « Bienvenue en Inde », organisé par Soukee et Hilde et aussi dans le cadre d’une lecture commune avec Pénélope, Hilde et Héloïse.
J’ai hâte de savoir ce qu’elles en ont pensé.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

16 réflexions au sujet de « La colère des aubergines – Bulbul Sharma »

  1. J’ai passé un très bon moment de lecture. J’étais surtout pressée de découvrir les nouvelles recettes après les récits. Ton biryani sur la plage me donne bien envie. :-)
    Est-ce qu’il y a une recette qui te tente particulièrement?

  2. C’est difficile à dire, j’aime tellement la bouffe indienne !! J’aime particulièrement les pakora, alors je me laisserai bien tenter par des pakora aux épinards (mais ça m’a l’air compliqué à faire), sinon les pommes de terre au sésame… miam..

  3. Mmm !! Je m’attablerai bien de suite devant ce byriani !!!
    La colère des aubergines était une lecture plaisante, et je garde le livre sous la main pour essayer certaines recettes !

  4. @ Sophie : hé hé

    @ Pénélope: une très BONNE expérience que ce biryani sur la plage !!

    @ Flou : j’ai pas les ingrédients pour tester ces recettes typiquement indienne (le ghi : gné c’est quoi ?) et puis c’est difficile d’égaler les saveurs goutées là bas…
    Ma recette à moi, elle n’est pas dans le livre, c’est des crevettes au lait de coco :-)

  5. Suite a ton article!!! je l’ai acheté et lu hier au bord de la pateaugeoire(tout près du lac de « Genève »). Très sympa! Tu vas m’aidé à remplir ma valise.Bises Broutille
    Merci pour le bon plan.

  6. Maintenant,C’est le lieu ou l’on doit être quand on a un jeune « apache » ….Il fait tellement chaud. Pour la lecture, j’enchaine avec l’Asie « une odeur de gingembre » Tu connais ce livre? A plus Broutille

  7. J’en ai un agréable souvenir. J’avais ensuite testé la recette de boisson chaude avec plein d’épices (j’en ai oublié le nom), celle qui guérit tout. Un succès pour les malades pas en forme !

  8. La boisson chaude , ce ne serait pas du chai (thé noir ,lait , épices?).
    J’aime aussi beaucoup le daal( je ne suis pas certaine de l’orthographe) une sorte de soupe de légumineuses et de lentilles.
    Merci Delphine pour la revue de ce livre qui donne envie.

  9. Le « ghi », il me semble que c’est du beurre que l’on fait chauffer et ensuite on retire la mousse blanche… C’est la matière grasse de base des plats indiens dans laquelle on fait griller les épices!

    Ce livre m’a longtemps tenté, je crois qu’il faudrait qu’il me tombe sous la main à la bibli pour que que je me décide vraiment à le lire – avec l’impact que l’on peut imaginer sur le régime!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *