Littérature française

La mer noire – Kéthévane Davrichewy

Je me décide enfin à lire cette auteur dont on parle beaucoup. Pour en savoir plus sur elle.

Ce livre, publié en 2010, est construit autour de courts chapitres qui s’alternent. Un coup on est dans le présent, et la narratrice Tamouna est évoquée à la troisième personne (avec une certains distance) alors qu’elle s’apprête à fêter ses 90 ans, à Paris, entourée de sa famille. Dans les autres chapitres, on suit la narratrice dans le passé, alors qu’elle vit en Géorgie et qu’elle est adolescente, cette fois-ci c’est elle qui nous raconte son histoire. On va suivre son exil vers la France et on va partager ses moments de peine, lorsque son père disparait et qu’elle perd son premier amour.

Il y a une profonde nostalgie qui se dégage de ces lignes et un regard plein de tendresse vers cette communauté exilée en France et déracinée.
L’écriture est très simple, des phrases très courtes, ce qui fait qu’on s’immerge très vite et qu’on a du mal à quitter ces personnages attachants.
J’ai lu ce livre quasiment d’une traite (il fait moins de 200 pages). Je l’ai aimé, mais je crois que j’aurais aimé que cela soit plus approfondi. Il y a beaucoup de personnages dans cette grande famille géorgienne et on se perd un peu dans les personnages secondaires.

C’est néanmoins un très joli livre plein d’humanisme que je conseille.

Ce que j’en retiens surtout c’est cette nostalgie, du passé perdu, du pays abandonné. C’est également un beau livre sur l’exil.

J’ai lu des avis plus réservés sur son roman suivant, Les séparées. Même si j’ai aimé La mer noire, je n’ai pas eu un vrai coup de cœur pour cette écrivain dont j’attendais plus en terme d’écriture. Il faut dire, je lis en même temps Une trop bruyante solitude du tchèque Bohumil Hrabal… J’en reparle dès que je l’ai terminé.

Retrouvez pleins d’autres avis sur babelio.

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

13 réflexions au sujet de « La mer noire – Kéthévane Davrichewy »

  1. Personnellement, j’ai préféré La mer noire aux Séparés, il est plus original. Cette famille georgienne m’a fait avoir un vrai coup de coeur. c’est vrai que l’écriture est simple, mais en peu de mots c’est une vraie fresque familiale, pleine d’émotions …

  2. J’ai entendu parler de l’auteur, je crois bien que j’ai même noté Les séparés mais voilà, toujours pas lu et ce n’est pas ce mois-ci que je vais m’avancer… Ton billet fait envie pourtant !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *