Littérature française

Le cœur cousu – Carole Martinez

Un premier roman encensé
Christelle et Julie du PLEA (mon club de lecture) m’ont parlé de ce livre et j’ai ensuite lu beaucoup dessus dans la blogosphère, je participe donc à une lecture commune avec L’or des Chambres, Sandy, Anjelica, Loumina et Pickwick.

Une histoire de femmes, dense difficile à résumer
Ce livre raconte l’histoire d’une famille à travers ses femmes, à commencer par la mère Fraquista, au Sud de l’Espagne à la fin du XIXème siècle, et ce au travers du regard de la narratrice qui est la dernière fille de Fraquista.

Ce que j’en ai pensé

Encore un livre encensé qui m’a complètement échappé.
Beaucoup d’ennui…je me suis forcée. S’il n’y avait pas eu cette lecture commune et tous ces commentaires si positifs, voilà un livre que j’aurais abandonné allègrement, mais j’ai espéré jusqu’au bout et surtout j’ai voulu comprendre pourquoi il était tant apprécié.
Certes c’est un livre joliment et finement écrit, plein de poésie, dense et riche, surtout pour un premier roman, mais voilà, je n’ai pas aimé.
Tout d’abord, je crois que je n’ai pas réussi à m’attacher à la narratrice et à sa famille et donc m’intéresser à son sort. Mais c’est surtout le côté conte merveilleux auquel je n’ai pas adhéré, du tout. On y croise un ogre, une enfant qui brille, une boîte à couture magique, une enfant qui nait plumée, un homme qui se transforme en coq… Un univers complètement désincarné du réel qui n’a pas su m’accrocher ni me toucher.
Une rencontre qui ne s’est pas faite avec cette auteur, ça arrive… souvent, surtout en ce moment. A force de lire des commentaires dithyrambiques sur les blogs, on finit par trop attendre peut-être. 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

Une réflexion au sujet de « Le cœur cousu – Carole Martinez »

  1. Aïe. J’ai ce livre dans ma PAL depuis des lustres après avoir lu des billets élogieux sur presque tous les blogs. Mais ton billet est le deuxième avis déçus que je lis aujourd’hui et je commence à me méfier vu que je n’adhère en général pas tellement à tout ce qui est fantastique ou merveilleux. On verra bien…

  2. Oui, pas un genre que j’aime non plus, j’aurais du me méfier… Je pense que c’est un livre de qualité et qu’il peut plaire, mais ce n’était pas un livre pour moi.

  3. ta dernière remarque est très juste… quand on a lu 15 fois qu’un livre est bon, on en vient à attendre un chef-d’oeuvre là où il n’y a peut-etre qu’une jolie histoire… celui-ci je ne l’ai pas lu, mais ce genre de chose m’arrive réguliérement!

  4. @ L’or des chambres : je ne peux effectivement que dire que c’est bien écrit, mais bon je m’y suis tout de même fermement ennuyée.

    @ Flou : oui, c’est un peu le problème. Beaucoup d’attente et finalement de la déception. Je vais aller retrouver Gary peut être, là aucune chance d’être déçue, n’est-ce pas ?

  5. Comme tu as pu le constater, je te rejoins complètement. Moi aussi, je l’aurais sûrement abandonné s’il n’y avait pas eu cette lecture commune et je me suis ennuyée un peu aussi, jusqu’à pouvoir le laisser 2 ou 3 jours, ce qui n’est pas bon signe en général.

  6. De l’ennui… J’ai presque du mal à le croire, parfois certains livres très bien écrits sont, à certains moments un peu lourds, mais là pas du tout, chaques chapitres s’enchainent et se répondes l’un à l’autre… Je dois dire que je n’ai ressenti aucun ennui à aucun moment… Bon, si ça te consoler j’ai ressenti ça pour « sukkwan Island » que tout le monde a adoré et moi j’ai VRAIMENT du me forcer à finir…
    C’est ça qui fait tout le sel d’un livre, selon notre personnalité et notre vécu nous aborderons le livre chacune à notre manière… Et c’est ça qui est formidable… Non ???

  7. Hé bien c’est un des livres dont j’ai tellement entendu parler que je n’ai plus envie de le lire. Je l’ai déjà eu plusieurs fois en mains en librairie et rien à faire, je le repose à chaque fois !

  8. cela m’a fait le même effet. Oui, parfois à lire trop d’éloges, on attend énormément, et puis, on est déçus, peut-être une relecture permettra de mieux cerner le charme de la plume de C MARTINEZ

  9. A force de le voir passer sur les blogs, j’ai fini par me décider à lire enfin un article consacré à ce livre (en général, je ne lis les chroniques qu’après avoir lu le livre pour ne pas être influencer) et ça tombe sur ton blog. Donc je ne pense pas qu’il va rejoindre ma pile tout de suite ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *