Littérature nordique

Le mec de la tombe d’à côté – Katarina Mazetti (1998)

Une déferlante de bonnes critiques sur ce livre très chroniqué sur la blogosphère.
C’est le livre qui a été choisi pour la lecture commune du PLEA (petits livres entre amis) qui se réunit le 22 juillet.
L’auteur
Avec un nom comme ça, je m’attendais à une auteur d’origine latine, et non, elle est suédoise.

Ce que ça raconte
La rencontre entre Désirée, une bibliothécaire citadine, et Benny, un agriculteur doté de quelques vingt-quatre vaches laitières (et le recrutement = les veaux).
La rencontre a lieu dans un cimetière, elle se rend sur la tombe de son mari, lui sur celle de sa mère. Histoire improbable et impossible.

Ce que j’en ai pensé
Certes, il y a de l’humour et c’est moins mièvre que souvent sur le couple, mais j’ai trouvé que les personnages étaient beaucoup trop manichéens et caricaturaux pour croire une seule seconde à cette histoire et donc y trouver un intérêt.
Ca m’a fait penser à la pub « tu t’es vu quand tu as bu » où une fille se retrouve au petit matin chez un mec avec une déco affreuse et on sait que la fille va fuir à toute berzingue.
Ici, on sait bien évidemment que cette histoire est vouée à l’échec. Ce n’est pas que les différences culturelles qui les éloignent mais tout leur style de vie.

Les chapitres se succèdent avec chacun dédié à l’un des personnages racontant tour à tour un épisode de leur histoire. Au début, c’est assez drôle de lire leurs différentes façons d’appréhender le même évènement. Mais au bout du 2ème chapitre, on a compris le système et cela devient assez vite attendu et ennuyeux.
Difficile d’en dire plus, un livre sans grand intérêt pour moi.
Des avis enthousiastes chez Cynthia, Clara, Ankya.
Et seulement 2 avis négatifs chez Manu et Alwenn
Actes Sud (Babel), 253 pages
Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

21 réflexions au sujet de « Le mec de la tombe d’à côté – Katarina Mazetti (1998) »

  1. aie… voilà ce quer je pressentais… il est dans ma PAL depuis que j’ai lu plusieurs billets élogieux, mais depuis je ne lis plus que des avis comme le tiens, auxquels je me fie plus, et du coup je n’ai plus vraiment envie de le lire…

  2. Je dois avouer que ton allusion à la pub « tu t’es vu quand t’as bu » m’a bien fait rire ^^
    Je me suis beaucoup attachée à ces deux personnages ! Ils savent que leurs modes de vie sont incompatibles mais une attirance les pousse néanmoins l’un vers l’autre. Je ne les ai pas trouvé caricaturaux. Désirée aurait pu être présentée comme une femme rigide et autoritaire et Bennie comme un bourrin incapable de suivre la moindre conversation. Or j’ai trouvé que l’auteure avait vraiment su les nuancer en leur donnant à chacun une vraie voix.
    Mais un ressenti n’est pas l’autre ;)

  3. Tu n’es pas seule, il me semble. J’ai déjà lu au moins deux autres articles mitigés, alors que j’ai craqué à la librairie il y a peu de temps :S. Tant pis, il faudra bien le lire, maintenant qu’il est dans ma bibliothèque !

  4. Ohh mince alors, je viens de l’acheter il n’y a pas longtemps et maintenant quand je vais l’attaquer, je vais avoir cette phrase en tête : tu t’es vu quand t’as bu !
    C’est sûr que ça ne va pas arranger ma lecture ça ! Bon je reviendrai te dire quand il sera fini !

  5. @ Cynthia : je ne sais pourquoi j’ai repensé à cette pub, ça doit être l’interieur léopard du mec :-)

    @ Estellecalim : les avis sont presque tous enthousiastes quand même !

    @ Tulisquoi : faut pas garder cette phrase en tête car en plus ça n’a rien à voir avec la situation de cette pub, c’est moi qui ai eu cette pensée je ne sais pas pourquoi :-)
    C’est difficile de ne pas se faire influencer par contre, je suis d’accord. Mais peut être que tu vas adorer comme beaucoup ! (comme Cynthia par exemple)

  6. Bon ben ce livre va définitivement être relégué au fin fond de ma PAL, on me l’a donné et décidément il n’y a rien à faire, il ne me dit rien…

  7. J’en avais entendu que du bien et j’avoue que le titre et la couv’ m’avaient tenté… du coup je l’ai acheté pour le lire pendant les vacances… je verrais bien de quel côté je suis finalement….

  8. Moi aussi j’ai trouvé le début amusant et puis rapidement « ça pédale dans la choucroute », on sait très bien que leur histoire ne peut rien donner de durable, on attend que quelque chose arrive … et ça n’arrive jamais !
    Du coup, on ne voit pas trop ce que veut nous dire l’auteure. Que la différence de milieu et de culture rend l’histoire d’amour improbable sinon impossible ? Ce n’est pas la découverte de l’année !

  9. Ca me fait plaisir de lire un avis qui rejoint le mien sur ce livre, j’avais l’impression d’être un OVNI parmi toutes les critiques positives sur ce roman. Je découvre ton blog avec bonheur.

  10. Je n’aimerai pas penser qu’il y a plusieurs types de littératures, la « grande », et le « roman de gare » par exemple. Je pense que les desiderata des lecteurs sont différents, et les lecteurs ont le droits d’avoir envie de lire des romans faciles et pas exigeants. j’espère qu’un jour, toutes ces lectures « faciles » les encourgaeront à lire plus, à ce qu’il parait le livre se porte mal, et à être plus exigeants dans leurs lectures.

  11. Je n’ai pas aimé, comme toi. Aucun intérêt. Que des clichés ! je ne comprends absolument pas le succès de ce livre…. L’auteur se cachant derrière m’a même paru antiphatique, à force.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *