Littérature française·voyage

Le papillon de Siam – Maxence Fermine

9782226195920_1_75

J’ai passé un très agréable moment en compagnie de l’explorateur Henri Mouhot que Maxence Fermine met en scène ici depuis son enfance à Montbéliard jusqu’à sa fin précoce au fin fond du Laos (en 1861).

Le moins qu’on puisse dire c’est que cet auteur sait diablement bien raconter les histoires.

Après Le labyrinthe du temps, j’ai replongé avec plaisir dans son écriture. Parce que ça parle d’explorateur, de voyages mais aussi (et surtout) du Cambodge.

Maxence Fermine dresse ici le portrait d’un homme méconnu qui pourtant fut l’un des premiers à découvrir et faire connaitre en Europe les territoires d’Asie du Sud-est. Il a surtout été l’un des premiers à explorer Angkor et ce, alors qu’il recherchait sans relâche le fameux papillon de Siam. C’est une sacrée personnalité que nous dépeint ici l’auteur, pleine d’audace, de ténacité et persévérance mais aussi d’une bonne dose d’inconscience. Un personnage très attachant.

Pour en savoir plus sur cet homme hors du commun, mort à 35 ans de la fièvre jaune au Laos, rendez-vous ici.

Extraits de Voyages dans les royaumes de Siam du Cambodge et du Laos

Voici donc un court roman passionnant qui m’a permis de découvrir cet explorateur et de passer quelques temps à ses côtés.

Un livre qui plaira à tous ceux qui ont soif d’aventure !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

15 réflexions au sujet de « Le papillon de Siam – Maxence Fermine »

  1. Je garde un souvenir peu enthousiaste du « Labyrinthe » donc j’aurais tendance à négliger ce roman-ci, mais ton avis pourrait me donner envie d’y jeter quand même un œil !

  2. J’ai cherché la tombe d’Henri Mouhot pendant au moins deux heures en décembre, et je crois bien que les laotiens l’ont enlevé pour faire passer une route nationale avec un pont :S
    A défaut, je note ce livre, cela me permettra d’en apprendre un peu plus sur cet explorateur

  3. Je n’ai encore jamais lu cet auteur, mais j’adore les romans de voyages et d’aventure, je vais essayer de l’emprunter à la bibliothèque ! Merci pour la recommandation !

  4. Je craque totalement sur la couverture de cet ouvrage ; le résumé me donne envie de découvrir l’auteur et ton avis me conforte dans cet idée… Je note donc pour plus tard.
    Bravo pour ton blog, que je découvre et qui est magnifique, avec des billets de qualité.

  5. J’aime beaucoup Maxence Fermine (le labyrinthe du temps, opium, neige, l’apiculteur, le violon noir).
    Ce roman-ci est sur ma table de nuit (bon y’a une pile d’une dizaine de livres)…
    En plus c’est sur Angkor (je suis d’orig cambodgienne)…
    J’espère que ça va me plaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *