9782070448791

Le silence du bourreau – François Bizot

9782070448791

Reçu grâce à masse critique de babelio.

Avec ce livre, François Bizot, anthropologue, spécialiste de l’Asie du Sud-est, revient sur son emprisonnement au Cambodge en 1971 par les khmers rouges qu’il avait déjà évoqué dans Le portail sorti en 2000 (un livre que je pensais lire avant celui-ci mais je n’ai pas eu le temps).

Lire l’article de l’express

Ici, il tente d’analyser en profondeur Douch, responsable du centre S21 où plus de 15 000 personnes furent emprisonnées et torturées, alors que son procès se tient et qu’il est appelé à témoigner. Cet homme travaillait en 1971 au camps où Bizot était emprisonné, ils avaient noué une relation particulière faite de confidences et c’est grâce à cet homme persuadé de son innocence (Françoit Bizot était à l’époque soupçonné d’être un membre de la CIA) qu’il a été libéré et non tué. C’est donc à ce bourreau qu’il doit la vie.

C’est un livre difficile à lire parce qu’il dit des choses pas simples à entendre, par exemple que ce bourreau est aussi un être humain, alors qu’on serait tenté de le voir comme un monstre parce que c’est plus « acceptable ».

Avec ce livre, Bizot interroge l’âme et ce qu’elle peut avoir de plus sombre, avec une très belle écriture, intelligente et parfois complexe.

On trouve également dans ce document une lettre de Douch envoyé à l’auteur et qui réagit à la lecture du Portail et la retranscription du témoignage de l’auteur au procès.

Un témoignage donc exceptionnel sur cette période et sur l’un des protagonistes les plus importants de cette tragédie (et le seul à être emprisonné à ce jour, le procès d’autres responsables du régime étant toujours en cours, l’un d’eux vient d’ailleurs tout juste de décéder). Un document à conseiller par contre à ceux qui connaissent déjà l’histoire tragique du Cambodge, pas à ceux qui souhaitent la découvrir.

Un livre qui fait froid dans le dos.

« Derrière le masque du monstre il faut s’efforcer de voir l’être humain. »

tous les livres sur Babelio.com
Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

2 réflexions sur “Le silence du bourreau – François Bizot

  1. Estellecalim dit :

    Je t’admire toujours autant Delphine. Lâchement, j’en ai conscience, je n’arrive toujours pas à lire ces livres si importants pour conserver la mémoire de cette histoire que de nombreux Cambodgiens essaient d’effacer.

  2. Théodora dit :

    Merci de m’avoir fait découvrir ce livre. Férue de l’histoire contemporaine, après avoir englouti des livres sur la Seconde Guerre Mondiale, j’ai cherché autre chose, et « Le silence du bourreau » correspondait parfaitement à mes attentes. Comme toujours avec Bizot, ses textes sont bouleversants, ici voire même troublants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *