Les arbres voyagent la nuit – Aude Le Corff

Tout d’abord, un grand merci à Aude Le Corff qui m’a gentiment fait passer son roman et de sa confiance. Moi ça me touche quand on me fait une telle demande, surtout quand c’est un premier roman. Résultat, aussitôt reçu son livre jeudi, j’ai plongé dedans.

Quelques 300 pages plus loin, j’ai refermé le livre et me voilà face à la difficulté d’en parler (en ce moment, j’ai beaucoup de mal à évoquer mes lectures…) alors que j’aimerais vraiment pouvoir vous donner envie de lire ce livre. Parce que c’est un joli livre empreint de poésie, de jolis mots, de douceur.

On y suit plusieurs personnages qui vont partager des moments hors du temps. D’une rencontre improbable entre une petite fille, Manon et un vieux monsieur Anatole, ancien professeur de français et vieux loup solitaire, naît cette histoire. Alors que la mère de Manon s’est volatilisée du jour au lendemain il y a quelques mois, Manon erre devant son immeuble accrochée à son bouleau, à ses livres et parlant aux fourmis. Anatole intrigué se prend d’affection pour cette petite fille, la prend sous sous aile, la laisse pénétrer chez lui et lui fait découvrir ses livres.

De cette amitié peu orthodoxe, va naître le projet fou d’aller retrouver la mère de Manon, qu’ils ont découvert partie au Maroc, avec le père de Manon et sa tante Sophie. Les voilà partis tous les 4 sur les routes du sud, sur les traces de cette mère démissionnaire jusqu’au soleil Marocain. 4 personnages différents, tous plus ou moins abîmés par la vie et liés par cette petite fille et son rêve.

Ce livre se lit un peu comme un « conte », parce qu’on est hors du temps et pourtant il évoque des réalités et difficultés de la vie (la perte de la mère, le couple face aux fausses couches, le vieillissement, etc).

C’est un livre qui parle aussi de littérature, de l’importance de la littérature, de la poésie  et des mots dans notre vie. Un livre a su créer le lien entre Manon et Anatole et revient sans cesse au cours de l’histoire, c’est Le petit Prince de Saint Exupéry.

Je ne dévoilerai pas l’issue de cette équipée, à vous de la découvrir.

Un livre que je vous recommande donc, parce qu’il fait du bien et qu’il est si doux.

Sortie en librairie le 27 mars

 

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

9 réflexions sur “Les arbres voyagent la nuit – Aude Le Corff

  1. vivelaroseetlelilas dit :

    Bon j’ai du mal à imaginer ce que peut être cette équipée, ce road trip, mais c’est vrai que cela semble doux et peut-être vais-je me laisser tenter par ce livre. Il semble contenir un petit grain de la vie devant soi, à te lire, est-ce que je me trompe ?!

    • delphinesbooks dit :

      J’ai hésité à développer davantage sur ce road trip qui passe par les landes, Bilbao, le sud de l’Espagne, Gibraltar and co.. Non c’est assez loin de la vie devant soi.

  2. Vivi dit :

    Si le but de l’article était de nous faire aimer le livre, il est bien réussi ! A mi-chemin entre le conte pour enfant et l’intrigue qui nécessite une analyse plus adulte, mon intérêt pour ce livre est né ! Merci de nous l’avoir partagé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *