Bribes de bonheur

Les jolies choses #1

Une nouvelle rubrique pour garder une trace des jolies choses lues, vues, entendues.

De BEAUx films

Les délices de Tokyo, un film d’une rare beauté, tiré du livre éponyme. 3 personnages à un moment différent de leur vie, tous solitaires. Une ambiance toute japonaise. Je m’attendais à un film plus léger, j’ai été très touchée par ces 3 solitudes qui se rencontrent, une grande délicatesse se dégage de ce film.

007270

De beaux albums

Tout autour d’Ilya Green, c’est le dernier album d’Ilya Green, et il est somptueux, noir et lumineux tout à la fois, on le sent très personnel celui-ci (sur la perte de la mère).

Afficher l'image d'origine

On continue notre découverte des albums japonais et on a adoré celui-ci, La clinique des jouets de Yuichi Kasano, on y voit un petit garçon confier son robot cassé à la clinique des jouets hébergé par la bibliothèque de sa petite ville (pourquoi ça n’existe pas ça en France ?)

Afficher l'image d'origine

De belles balades automnales

20161111_131641Je n’aime pas trop cette saison et ses jours qui raccourcissent mais j’aime les couleurs des feuilles sur tout quand c’est des feuilles de ginkgo biloba mon arbre préféré.

Dès qu’il fait beau donc, on sort, sinon quand il pleut ou qu’on est malade, on en profite pour aller à la cité des enfants (on adore toujours autant), pour voir des spectacles, du théatre ou pour regarder lové sur le canapé Totoro (ça y’est mon fils est autant fan que moi !!)

Afficher l'image d'origine

Et puis quand les voisins font vraiment trop de bruit (tous les jours en somme), on met à fond les ballons des comptines … ou bien ça !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

5 réflexions au sujet de « Les jolies choses #1 »

  1. Bonjour Delphine,
    Très jolies choses!
    Ah oui, Les délices de Tokyo, très beau film.
    Les rapports inter-générationnels sont traités de façon subtile et j’ai appris beaucoup sur l’histoire récente du Japon.
    Avec ma fille, nous sommes ressorties, à l’époque où nous avons vu le film au Louxor, avec une furieuse envie de manger des dorayakis !
    J’aime beaucoup aussi Ilya Green et je ne connais pas celui-ci. Mon fils trouve que ce sont de livres de fille (au secours!) peut-être qu’il hérite trop des fringues de sa soeur et des ses jouets… (parfois j’abuse sur les fringues… mais je trouve que c’est pétillant un garçon avec une veste à pois rouges… !).
    Bonne idée la clinique des jouets à la bibliothèque. ça peut se faire peut-être?
    Et mon voisin Totoro, un classique dont on ne se lasse pas à la maison et ça fait 10 ans que ça dure, vu la différence d’âge de mes enfants!
    Merci pour cette douce sélection, le début du mois de novembre a été dur, ça fait du bien!

    1. Bonjour Virginie, oui les rapports inter générationnels sont au coeur de ce film et c’est ça qui m’a touché et moi aussi ça m’a donnée envie de manger des dorayaki !
      Et moi aussi j’aime habiller mon fils en couleur mais ce n’est pas si facile à trouver je trouve…
      C’est le dernier d’Ilya Green, une merveille vraiment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *