Littérature française

Maestro de Cécile Balavoine [68 premières fois]

Un premier roman lu dans le cadre des 68 premières fois

Il m’est difficile de trouver les mots pour évoquer ce livre qui m’a fait une très forte impression lors de sa lecture et qui paradoxalement ne me laisse pas beaucoup de traces.

C’est l’histoire de passions, une passion pour Mozart depuis la tendre enfance pour la narratrice, une passion pour un chef d’orchestre (le Maestro) alors que la jeune femme fête ses 40 ans. Passion pour la musique, passion pour un homme.

A travers ces passions, se dessine le portait sensible d’une jeune femme singulière et touchante.

J’ai été très sensible à la belle écriture de l’auteur et au sujet, la musique encore une fois. Aux cheminements du personnage principal. J’ai été par contre un peu déçue par la fin trop facile à mon goût et qui a peut être fait que ce livre ne me laisse pas de réelle empreinte.

En tout cas, il vaut vraiment la peine d’être lu, il ressort du reste de la sélection (certains titres manquants de corps à mon sens et celui-ci étant clairement au dessus du lot par ses qualités d’écriture).

Si vous voulez lire un très bel article, allez lire celui du carré jaune. Et les autres sur le site des 68 premières fois.

Je suis presque arrivée au bout de la sélection, j’ai décidé de continuer ces découvertes à la rentrée avec une nouvelle sélection.

 

68 premières fois

 

 

68-2017

La sélection

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

Une réflexion au sujet de « Maestro de Cécile Balavoine [68 premières fois] »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *