Challenges et lectures communes·Littérature française

Ne parle pas aux inconnus // Sandra Reinflet #68premieresfois

reinflet

J’ai commencé ce livre avant mes vacances et je l’ai oublié au bureau, un peu l’âme en peine car je me suis très vite attachée à Camille, la jeune narratrice de ce livre. Je l’ai donc repris au retour des mes vacances et je l’ai avalé en quelques heures, en apnée.

J’essaye de découvrir les livres de cette sélection de premier romans sans a priori, ce qui n’est pas évident car les participants à l’opération partagent beaucoup leur avis et c’est difficile de leur échapper quand on est accro aux réseaux sociaux comme moi. J’avais donc aperçu des avis très tranchés, certains très négatifs. Je ne connaissais rien de l’auteur, ce que je découvre me la rend encore plus attachante.

J’ai été un peu surprise par le ton et l’écriture au début mais c’est aussi cette écriture qui m’a permis de me mettre totalement dans la tête de cette jeune femme en rupture.

S’il y a certains éléments du livre qui ne m’ont pas totalement convaincue, qui m’ont semblé improbables même, je me suis tout de même laissée emporter par les errances de cette jeune femme, par son cheminement parce qu’elle est très touchante, très vraie, très juste et pour le coup totalement réaliste cette jeune fille qui se cherche. Et je me suis totalement reconnue dans ses révoltes.

J’ai donc adoré la première partie quand la jeune femme se retrouve perdue parce sa bien aimée a disparu, que les doutes et questions l’assaillent j’ai moins aimé la deuxième partie, celle du voyage dans les pays de l’est, j’ai aimé la dernière partie, celle où elle redécouvre sa mère, parce qu’elle sonne juste.

Un livre qui résonne en moi, pas par son originalité mais parce que l’auteur a su capturer les sentiments d’une jeune femme en rupture. Elle a mis les mots justes sur les mal êtres de l’adolescence.

68-2017

  • Aure Attika, Mon ciel et ma terre
  • Christiana Moreau, la sonate oubliée
  • Marie Barraud, Nous les passeurs
  • Jacky Durand, Marguerite
  • Dominique Costermans, Outre-mère
  • Marine Westphal, La téméraire
  • Stéphanie Kalfon, Les parapluies d’Erik Satie
  • Sarah Barukh, Elle voulait juste marcher tout droit
  • Maryam Madjidi, Marx et la poupée
  • Marjorie Philibert, Presque ensemble
  • Sandra Reinflet, Ne parle pas aux inconnus
  • Vanessa Bamberger, Principe de suspension
Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

2 réflexions au sujet de « Ne parle pas aux inconnus // Sandra Reinflet #68premieresfois »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *