Lectures d’automne

En vrac, mes dernières lectures marquantes : romans, BD, album…

[Kokoro] de Delphine Roux

Un premier roman qui se déguste. Court mais intense, l’histoire d’un frère et une soeur (japonais) qui ont perdu leurs parents alors qu’ils étaient enfants et qui baladent leur traumatisme de manière bien différente. Un livre qui parle de résilience. Des mots doux au milieu d’un sujet lourd, tout en délicatesse et subtilité.105975385

De haute lutte de Ambai

Des nouvelles ici qui ont toutes pour héroïnes des femmes indiennes, toutes en lutte. Une belle langue, poétique, de beaux portraits de femmes, des portraits douloureux aussi. Un bel hommage aux femmes fortes et à toutes celles qui se battent.dehautelutteplat1-hd-572109

Catharsis de Luz

Une BD autour de laquelle j’ai longtemps tourné sans parvenir à m’y jeter et puis voilà, parce qu’il le fallait pour pleins de raisons personnelles et universelles. C’est douloureux mais c’est beau aussi, un livre nécessaire pour son auteur mais aussi pour nous. A lire absolument.

couve_catharsis_tel-600x814

Le fil de Sophie Lemp

Ici aussi un texte très court, un texte en forte d’hommage à une grand-mère magnifique, pleine d’amour et de générosité. Un texte profond sur les liens transgénérationnels.

 

le_fil_de_Sophie_Lemp

Mon amour de Astrid Debordes et Pauline Martin

Un très joli album pour terminer sur l’amour inconditionnel d’une maman pour son garçon. C’est juste, c’est doux, c’est tendre. Les textes aussi bien que les images. Une belle réussite que je ne me lasse de lire et relire à mon fils évidemment !

– Dis, maman, est-ce que tu m’aimeras toute la vie ? demande Archibald, un soir avant de s’endormir
– Hum, eh bien, je vais te dire un secret…, répond sa maman.

9782226315243-j

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

Instantanés d’un bel automne

Je ne suis pas très présente sur ce blog en ce moment. Il y a les jours qui raccourcissent, il y a mon fils qui est très demandeur en ce moment, plein d’une belle énergie qui parfois m’épuise, il y a les maladies qui s’enchaînent, il y a ce concours qui m’accapare aussi. Un oral qui se rapproche, le 1er décembre, les dés seront jetés, en attendant, il faut préparer une présentation (5 min pour préparer son parcours ça semble court mais en 3 min j’ai déjà tout dit), il faut lire encore et toujours à propos des institutions parisiennes et du monde des bibliothèques.
2015-11-10_152524

Et puis il y a ces belles journées, pleines d’une si jolie lumière, il y a la douceur des jours, on s’en réjouit mais au fond de moi, je sens que cette chaleur n’est pas normale, jusqu’au bout, le climat nous montre qu’il est déréglé, on en profite certes… mais jusqu’à quand ?

Il y a toutes ces questions qui se superposent dans ma tête, mes envies et des frustrations à gérer, une attente tellement difficile pour moi.

Il y a cette ville que je supporte de moins en moins… et pourtant elle sait être si belle sous cette lumière d’automne.

20151105_091611

Et il y a ces quelques jours qui arrivent, en vacances, en visite chez des amis chers, pour re-découvrir une ville qui m’est chère, Montpellier. Et si ce temps si chaud pouvait encore nous accompagner quelques jours finalement ?

Je vous dis, à bientôt

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

Les jours sombres

Ces jours où…2015-11-02_114708

Dans la vie de parents, il y a des périodes plus dures que d’autres, ces moments où la maladie se mêle au terrible two et qui nous font vivre des jours plus sombres que les autres, ces jours où chaque non déclenche une crise d’hystérie et où on doit dire non 1000 fois par jour…

Ce sont ces mêmes jours où on est forcément plus fatigués et on crie plus que de raison, qu’on dit des mots qu’on s’était promis de ne pas dire. Ces jours où des mots ou des gestes nous échappent et qu’on regrette automatiquement, ces jours où on se sent nul comme parent.

Et puis il y a des mots qui arrivent et qui vous allègent, vous semblent comme une évidence.

Il y a le mail d’une lectrice de l’ombre de ce blog qui m’envoie des mots qui me donnent envie de continuer à écrire ici (parce que je le fais pour moi mais aussi pour les échanges et rencontres que cela peut susciter) et qui me fait découvrir ces mots d’un grand pédagogue,  Janusz  Korczak, et qui me donnent envie de me plonger dans ses écrits tant ces mots-là sonnent juste.

Des mots que je partage avec vous :

Vous dites : 

– C’est épuisant de s’occuper des enfants.

Vous avez raison. 

Vous ajoutez :

Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. 

Là, vous vous trompez. Ce n’est pas tant cela qui vous fatigue le plus, que le fait d’être obligé de nous élever jusqu’à la hauteur de leurs sentiments. 

De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser.

(prologue de Quand je redeviendrai petit)

20151101_120645

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

Le voyage en train d’Adrien Siroy, un chouette livre jeu

Un livre-jeu en forme de train où à chaque double page, on se retrouve dans un wagon et on doit chercher des personnages.

Les illustrations sont pleines de vie et de couleur, avec des personnages aux têtes toutes rondes qui m’ont un peu fait penser aux personnages de Charlie Brown (que j’adore évidemment), un style un peu BD donc.20151031_090324 (1)

Mon fils s’est tout de suite emparé du livre et a essayé de le faire rouler (bah oui il a des roues), il s’est beaucoup intéressé à certaines pages car il y a des instruments de musique (guitare, piano, trompette), le bonheur…

L’histoire fait beaucoup penser à Tchou Tchou dont j’ai déjà parlé ici, même si le style et rendu sont très différents car ici on se trouve en Europe.

Le seul bémol c’est son format, je le trouve un peu grand pour pouvoir le transporter facilement.

PicMonkey CollageMerci aux éditions Flammarion pour ce livre ★

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

Les plaisirs simples

Avoir un enfant, vivre auprès d’un enfant,  c’est retrouver des plaisirs tout simples.

Sentir sa petite main dans la mienne
Voir ses yeux pétiller de joie et de malice
L’entendre chanter dans son lit
Le voir se régaler en mangeant une gaufre comme chez mamie à la « confitus de mûres »

C’est aussi savourer une petite bière alors que lui boit un « petit jus » et faire « tchin ».

C’est le voir découvrir les nourritures d’ailleurs et adorer le voir aimer comme nous les goûts vietnamiens, indiens, japonais…

C’est le regarder jouer au parc et avoir le coeur qui se gonfle quand il tend son petit camion à un garçon qui pleure.

C’est avoir envie de le croquer 100 000 fois par jour

C’est caresser sa peau si douce et le couvrir de baisers.

C’est jouer encore et toujours avec lui, c’est dessiner des guitares et des pelleteuses,  c’est chanter des comptines à tue tête.

C’est rire tellement souvent.

C’est retrouver son âme d’enfant, se réconcilier avec joie avec l’enfant caché au fond de nous,  c’est apprécier d’autant plus ces petits plaisirs qui remplissent le coeur de joie et de bonheur.

C’est le regarder et vivre.

image

Petit lutin

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

Albums du moment

En ce moment, à la maison, on lit beaucoup. Dès le matin, on prend un livre et on se remet dans le lit, où on lit sur le canapé ou encore mon fils prend un livre et s’installe pour le lire dans son petit fauteuil.

Ce qui marche très bien en ce moment c’est le magazine Popi, mon Timothée adore qu’on lui lise les petites aventures de Marcel et on passe beaucoup de temps à regarder les dernières pages pleines de détails et de petits volets à soulever.

Il aime aussi beaucoup les imagiers. On vient de recevoir celui-ci des éditions Grund, je l’avais repéré il y a un moment car il est réalisé comme les 2 qu’on avait déjà de la collection « des livres très nature ». Ils sont en papier recyclé et réalisés à partir d’encres végétales. Ici ce n’est pas la même illustratrice  que les autres mais les dessins sont tout aussi réussis.

Aussitôt reçu, aussitôt adopté. Un grand format, du carton gris et au toucher un peu rugueux (attention aux petites mains pleines de chocolat ou de bave par contre car ça tâche vite, le papier absorbe vite), des grandes pages, des détails à découvrir, de jolies couleurs. La seule chose qui surprend c’est l’odeur assez forte du livre, c’est surement dû aux encres végétales.

image

On commence aussi à lire de « vraies » histoires. On a a découvert une nouvelle série de livres sonores basés sur la musique et qui racontent l’histoire d’un petit chien Paco. Dans celui sur le rock, Paco part à Londres pour découvrir le rock et crée un groupe de musique. Il y a de la guitare dedans et ça c’est bien !

Le son est de bonne qualité, les puces sont toutes sur une page unique à la fin, on verra à l’usage s’il est aussi peu solide que les autres livres sonores. Dans la même collection, il y a le Jazz, la fanfare, et d’autres qu’on découvrira sans doute bientôt.

Dans un genre totalement différent mais toujours chez Gallimard, nous avons découvert « Le yoga des petits » grâce à Petit bruit, où comment devenir un petit yogi. C’est très réussi, il y a chaque page une position dessinée à découvrir et à la fin du livre une double page de photos d’une petite fille qui fait les mêmes positions. Grand succès.

image

Les éditions Usborne continuent de nous gâter. On a ainsi reçu le premier livre pop-up de mon fils, « Mon pop-up de la jungle »,  il est très beau (couleurs, illustrations), on y trouve des perroquets, des singes, un serpent, un crocodile et un tigre. Fragile comme tout pop-up, on le garde pour les moments calmes. On a aussi testé un livre pour les touts petits, à toucher dont j’aime moins les illustrations, c’est « Où est ma vache ».

image

Et enfin une très belle découverte que ces 2 auteurs japonais, Naokata Mase avec « Tchou tchou » et Chihiro Nakagawa  avec « Il faut sauver le petit chat ! » Deux très beaux albums, deux belles histoires, pleins de fantaisie et qui font voyager chacun à leur manière. On va continuer de partir à la découvert de leurs autres livres car on est sous le charme et c’est un plaisir de lire ces histoires-là. (merci les bibliothécaires jeunesse pour ces pépites !)

wpid-img_20150921_124405.jpg

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

Mes chouettes découvertes

Une chouette petite sélection autour des chouettes.

Le fameux « Un peu perdu » du génial Chris Haugthon.

81U7hr-B+vL

J’ai découvert les livres de Chris Haughton avec ce livre-là, l’histoire d’une petite chouette qui tombe de son nid et qui recherche sa maman. Elle est aidée par un écureuil un peu stupide.

Je suis totalement tombée sous le charme des illustrations, de leur tonalité vintage, des couleurs profondes et de l’humour sous jacent.

Il y a beaucoup de tendresse dans ces histoires où certains personnages sont un peu ridiculisés par moments.

Une petite citation (ici Épictète) à la fin vient donner une profondeur au texte. Ici c’est la version cartonnée bien pratique pour les tous petits mais il existe aussi en grand format.

(La seule petite critique que je pourrais faire c’est que l’auteur parle des oreilles de la chouette alors que c’est un hibou et que ce sont des aigrettes et non pas des oreilles donc… mais en anglais  on dit « owl » pour chouette et hibou. Il faudrait lire le texte original pour voir)

Les autres livres de Chris Haughton sont tout aussi géniaux à commencer par, Oh George et il y aussi ce travail là qu’il a fait dans un hopital pour enfants. Bref Chris je t’aime !!

 

http://4.bp.blogspot.com/-_dCzkR_jUo0/Un_Gt-FMUsI/AAAAAAAABg8/ANppEDazpTI/s1600/Screen_shot_2010-09-07_at_00.02.06.png

Des livres sur les hiboux, on en a évidemment pleins d’autres, j’en ai déjà parlé

▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Ensuite il y a le travail de cette illustratrice hollandaise, Redmer Hoekstra

unnamedLes infos sont disponibles là

▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Et des petits gif parce que

GIF

GIF

 

Et hop la version anglaise du texte :

Here is a selection about owls.

The famous “ A bit lost” from the great Chris Haughton.

I’ve discovered his books with that one, the story of a little owl which falls from its nest and goes to look for its mum. A squirrel which appears to be a little stupid is here to help it.

I’ve fallen for this book, its vintage illustrations, deep colors and the sense of humour which lies behind. There is much tenderness in Chris Haughton’s stories even if he tends to make his caracters look ridiculous sometimes.

There is always (at the start or at the end, it depends on the “book size”, here we have little carton one but there are also bigger ones in paper) a famous quote which adds deepness and meaning to the general message. In that book, the quote is from Epictète.

(one little critics : in the French edition, the owl has ears, instead of egrets, I don’t know if the mistakes comes from the author…)

The others books from Haughton are fabulous as well, go and see Oh George, the story of a dog. There is also this remarkable job that he’s done for children hospital in London.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

Les mots de mon fils

Se souvenir des belles choses

Il dit « le bébé y pleure, y est pas content »
Il chante « happy birthday to you » quand il voit un gâteau d’anniversaire.

Il dit « tassoie là Maman, lis », « maman, bois café », « non pas chanter », bref il donne des ordres. Il veut faire « tout seul ».

Il chante un mélange de petit escargot et frère jacques « ding deng dong ». Il adore la « bizique » et surtout la guitare. Il faut dessiner des guitares encore et encore et « écouter guitare ». Il demande à écouter 100 fois par jour cette chanson de Mika que sa grand-mère lui a fait découvrir (et on subit). Dès le matin, il dit « écouter boum boum ». Il adore plus que tout danser sur Mika.

2015-10-09_214320

Une guitare & des escargots

Il aime toujours autant les livres, il joue assez peu et se tourne plus vers les livres. Il connait certains passages par cœur, il devenu fan de Popi (moi qui avait dit que… j’ai cédé évidemment).

C’est un petit garçon charmeur, rieur, plein de malice. Il dit « gade » et met 2 tétines dans sa bouche pour nous faire rire. On rit beaucoup.

Il connait déjà les couleurs et se trompe rarement et je dois dire que ça me rend très fière. J’ai aussi été très fière quand on m’a dit à la crèche qu’il était adorable, très doux et que ce serait bien si tous les enfants pouvaient être comme lui (j’ai été moins fière quand il a tapé sa petite copine de nounou la même semaine). Il a donc commencé à aller en halte garderie et j’adore l’observer depuis la fenêtre extérieure dans la petite cuisine avec d’autres enfants.

Il aime toujours autant les motos, camions, pelleteuses et autre « ping car » (camping car).

2015-10-09_213756

Collectionner les marrons

Il fait des câlins et des bisous.
Le bébé s’éloigne définitivement et parfois quand je le regarde, j’imagine le garçon qu’il va devenir.
J’ai envie que ces moments durent longtemps car je dois dire que j’aime vraiment cette période de découverte du langage et d’enthousiasme permanent.

Il dit « bonjour monsieur, padon monsieur, au revoir monsieur, bisous » et ça fait souvent sourire les gens que l’on croise.
Il dit aussi « bonjour mbame » !

Il est capable de reconnaître bouddha partout (peut-être parce qu’on en a à la maison)

Il parle toujours de « body » pour les vêtements et je dois dire que je trouve ça tellement mignon que je ne le corrige pas.

J’aime par dessus tout noter ces petits mots, ces petites phrases. Garder une trace de ces moments si précieux…

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

J’ai visité la nouvelle médiathèque Françoise Sagan

La médiathèque Françoise Sagan a ouvert avant l’été dans le 10ème arrondissement de Paris. Cachée derrière un jardin avec des palmiers qui rappellent l’architecture italienne du lieu.

P1040153

Jardin

En tant que bibliothécaire, j’ai suivi de près les débuts du projet car nous avons partagé des bureaux communs avec l’équipe avant que mon ex bibliothèque n’ouvre. Je n’avais jamais eu l’occasion par contre de la visiter, c’est chose faite.

Les particularités :

  • Réhabilitation d’un bâtiment ancien chargé d’histoire (prison, léproserie, hôpital…).
  • Les architectes ont choisi le blanc comme couleur dominante. Les grandes fenêtres remplissent le lieu de lumière.
  • C’est l’une des plus grande médiathèque de la ville avec à terme 100 000 documents (des livres, des cds, des dvds, des vinyls même et un fonds patrimonial dédié aux livres jeunesse anciens) et une ouverture le dimanche après midi.

Ce que j’en ai pensé, c’est très grand, c’est très blanc !

C’est un très beau bâtiment et j’ai aimé l’ambiance très contemporaine qui se dégage des lieux mais certains espaces m’ont semblé moins réussis que d’autres, j’ai trouvé l’espace pour les tout petits bien tristounet (j’ai visité la bibliothèque fermée en même temps) et le fait que certains espaces soient tout en longueur et assez étroits m’a déplu. Je n’aime pas les étagères en métal tout blanc là encore qui font un peu trop « hôpital » à mon goût.

J’ai aimé que des fenêtres on aperçoive les bâtiments environnants et qu’on voit les enfants de l’école en train de jouer dans la cour.

On accède à la bibliothèque par un jardin mais on ne peut accéder à un autre espace extérieur situé de l’autre côté de la bibliothèque, c’est bien dommage. De même le public ne peut accéder à la terrasse située au dessus et qui a une vue magnifique sur Paris (un projet pour rendre accessible cette terrasse est à l’étude).

P1040147

Espace actualités

P1040149

Espace actualités situé derrière l’accueil

P1040151

espace d’exposition

P1040154

Espace tout petits

P1040155

Espace tout petits

P1040156

Espace jeunesse

P1040158

Espace jeunesse

P1040159

Espace adulte

P1040162

Cotes

P1040163

Espace vinyls

P1040164

Espace adultes

P1040165

La vue !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

A gagner « coucou ! La nuit » Editions Usborne

A la maison, on aime les livres de la collection « coucou » de chez Usborne, des docs pour les touts petits

Ces livres sont tous conçus sur le même principe, une couverture bien épaisse, des pages semi cartonnées avec des trous, pleins de rabats bien robustes à chaque page. Les illustrations de Simona Dimitri (Coucou ! Au zoo et Coucou ! La nuit) sont particulièrement réussies. Ces livres sont tous très bien conçus, il y a juste les textes que je trouve un peu compliqué parfois (mais ils sont indiqués à partir de 3 ans).

Au zoo

Il y a « Coucou ! La nuit » qui permet de découvrir ce qui se passe quand tout le monde (ou presque) dort, « Coucou ! Au zoo » où on peut découvrir le quotidien d’un zoo, « Coucou ! les dinosaures » pour le moment n’intéresse pas du tout mon fils.

Par contre « Coucou ! Le château fort » a un grand succès, on découvre l’intérieur du château, les cuisines, le chien qui se cache sous la table et surtout il y a des chevaliers, on peut même en habiller un (lui mettre sa côté de maille, puis son armure et enfin sa tunique) et à la fin, hop on remonte le pont levis.

Le château fort

Merci aux Editions Usborne pour l’envoi de ces livres.

▲▲▲▲▲▲▲▲▲

J’avais déjà un exemplaire de « Coucou ! La nuit » à la maison, je vous propose donc d’en recevoir un exemplaire.

Mettez-moi un petit commentaire ici et je ferai un tirage au sort le 7/10.

20150930_123023

▲▲▲▲▲▲▲▲▲

20150930_123043

A vous de jouer !

▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Résultat : c’est Chouyo qui gagne le livre !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page