Pékin pirate de Xu Zechen

L’envers du rêve chinois.

L’histoire de jeunes gens venus à Pékin pour tenter leur chance et qui vivent de façon plus ou moins marginale, dans la précarité toujours.

20160218_150832799Certains sont en prison pour faux, d’autres vendent des DVD piratés, certaines se prostituent et tous rêvent d’une vie meilleure ou plus « classique »  (une rêve de rentrer chez elle, de se marier et d’avoir un enfant tandis qu’une autre est farouchement indépendante et refuse de s’engager).

On suit plus particulièrement DunHuang qui sort de prison dans ses galères pour trouver un logement et pour lancer son business de vente de dvd piratés.

On pourrait s’attendre à ce que le texte soit sordide mais il y a beaucoup d’humour et de dérision dans les mots de Xu Zechen. L’auteur a une façon réaliste mais aussi hyper moderne de décrire le quotidien de ces jeunes pékinois. Pas de misérabilisme.

C’est un texte court (200 pages) qui se lit très vite, on suit avec plaisir les aventures malheureuses des protagonistes (les policiers, les faux policiers, la peur, les logements miteux, les très nombreux coups de fils pour se retrouver dans cette ville tentaculaire…), on les retrouve souvent au restaurant à se régaler et à boire plus que de raison, on les suit dans leur déambulations dans les rues hyper polluées et poussiéreuses (pleines de loess) de Pékin.

Ses personnages sont tous touchants à leur façon, dans leur débrouillardise, dans leur envie d’une vie meilleure. DunHuang est un cœur d’artichaut, il tombe amoureux des « mauvaises filles » mais c’est aussi quelqu’un qui persévère, qui tente de toujours voir le bon côté des choses, qui est très loyal (même s’il a aussi un côté un peu naïf pas complètement convaincant).

Au final, c’est les relations et la solidarité entre ces personnages plus ou moins au cœur tendre qui sont mises en avant et c’est aussi ce que j’ai préféré.

J’ai vraiment aimé ces déambulations dans Pékin auprès de DunHuang qui profite des DVD piratés pour parfaire sa culture déjà grande du cinéma et qui fait son apprentissage amoureux, je crois que j’aurais aimé passer plus de temps avec eux et les voir évoluer davantage, le roman est trop court pour cela mais c’est aussi sa force.

Un roman original & terriblement contemporain, à lire !

(C’était le 1er roman de littérature chinoise dont je parle depuis l’ouverture du blog… Next? La littérature Coréenne parce que c’est l’année de la Corée en France et qu’il y a pleins d’auteurs très tentants.)

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

Une réflexion sur “Pékin pirate de Xu Zechen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *