Littérature nordique

Purge – Sofi Oksanen

Ce livre est une lecture commune avec Sev des chroniques assidues, retrouvez son avis sur son blog.

L’auteur

Sofi Oksanen est née en 1977 et a passé sa jeunesse en Finlande. Son père, électricien, est finlandais et sa mère est ingénieur et a grandi en Estonie durant l’occupation soviétique avant d’émigrer en Finlande en 1970.

Avant de se consacrer à l’écriture, elle étudie la littérature à l’Université de Jyväskylä et à l’Université d’Helsinki ainsi que la dramaturgie à l’Académie de Théâtre d’Helsinki. Purge est son 3ème roman.

Le livre

J’en attendais beaucoup car ce livre a été salué par de nombreux prix et surtout par le public. J’en attendais peut être trop. Parce que c’est un livre qui dénonce des faits inadmissibles de l’histoire dont on n’a pas assez peu parlé et qui donne la parole à des femmes qui ont subi des violences.

Il évoque le destin de l’Estonie, un pays confronté au nazisme et ensuite au communisme, en mettant en scène deux femmes et en alternant les époques. Les années 40, alors qu’Aiide est une jeune femme et que l’Estonie subit la guerre, et les années 90 alors que l’Estonie est toute juste indépendante et que Zara, la seconde protagoniste, débarque dans la vie d’Aiide. On va découvrir au fur et à mesure ce qui les lie. Il y est question de trahison, d’amour caché, de viol, de prostitution, etc.

On ne peut nier que ce livre est impeccablement construit et maîtrisé. Mais voilà, je n’ai jamais réussi à « rentrer dedans », je suis restée en lisière. Je crois que c’est en partie à cause du style (et peut être de la traduction), très factuel. Ce livre est surtout fait de descriptions du quotidien de ces femmes, cela m’a peu intéressée voire même lassée. L’écriture très distanciée est faite d’énumérations avec un style haché et tendu. On n’apprend rien sur les réflexions ou les pensées de ces femmes. Il y a ainsi beaucoup de sous entendus, de messages entre les lignes, car comme l’a dit Nancy Huston, l’auteur raconte ici l’indicible. Malheureusement, à trop faire de non dits, l’écriture semble pour moi trop froide et désincarnée et je n’ai jamais réussi à me sentir touchée par ces femmes.

Mon avis rejoint ceux d’Yspadadden et de tulisquoi.

D’autres avis ici

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

30 réflexions au sujet de « Purge – Sofi Oksanen »

  1. J’avais entendu parlé de ce livre et j’avais très envie de le lire.. Ton avis m’a un peu refroidit. Mais, je vais quand même me faire ma propre opinion! :-)

  2. Super ton billet Delphine !
    Je crois qu’on a toutes les deux peu apprécié les longues, longues descriptions qui envahissent ce récit. Et je vois, d’après les liens que tu as mis, que nous ne sommes pas les seules…

  3. Super ton article Delphine ! Apparemment, on a été toutes les deux peu séduites par les longues descriptions et le style d’écriture. Je crois que ce je vais retenir le plus de ce livre, ce sont les odeurs fortes omniprésentes…

  4. Et bien écoute, déjà que le sujet ne me tentait guère mais si on rajoute ce que tu dis du style, et étant donné que nous avons souvent un avis assez proche, fait que… je passe mon tour ! ;) !

  5. Je l’ai commencé, j’ai vainement tenté d’y entrer… :oops: j’ai fini par lâchement abandonner. Lorsque je pose un livre sur une table et que je ne me précipite pas pour lire la suite, ce n’est pas la peine.

  6. Bon, déjà qu’il ne me tentait pas !! Ton avis éclairé et bien tranché a le mérite de ne pas me faire investir !! Je n’en suis qu’à la 10ème page de La délicatesse, j’ai souri pour l’instant mais je ne suis pas pressée non plus d’y retourner, alors vu ton allusion et nos goûts (souvent) communs, j’espère ne pas m’ennuyer pendant 5 jours ! Roooh, après Clair de femme, je trouve tout ce que je lis, fade ! Dur de passer derrière Gary !

  7. J’ai eu du mal à rentrer dans l’intrigue de « Purge » … mais finalement, une fois que le décor était bien planté et que l’on sait qui est qui (car c’est parfois difficile de s’y retrouver car plusieurs personnages cohabitent à plusieurs époques différentes), je me suis régalée ! C’est une lecture intéressante d’un point de vue historique et ces histoires de femmes m’ont finalement bien plu ! Je conseille ce roman même si l’histoire est difficile ! j’ai cru que j’allais lâcher l’affaire plusieurs fois, trop impatiente peut-être mais finalement, en tenant bon, on passe le cap et on se laisse haper par cette histoire hors du commun ….

  8. J’ai envie de le défendre ce roman, pourtant que ce fut dur sur les cent cinquante premières pages, il y a comme une ambiance malsaine…. un petit suspens nauséabond.
    Puis on finit par rentrer dans l’histoire et c’est vrai que ce n’est pas très réjouissant. Pas beaucoup d’alternative où l’on voit que pour échapper à la colonisation des staliniens la population locale choisit le camp des nazis, il est également vrai que l’antisémitisme est bien ancré dans les pays baltes. Les autochtones ne s’opposent en rien au massacre des populations juives.
    J’ai eu l’impression désagréable que personne n’a eu d’autres alternatives à un moment ou à un autre que de se comporter en « dégueulasse » où chacun organise comme il peut sa survie . Ce pays souffre de ce passé tragique, les rancœurs sont tenaces…

    Après ce début difficile, j’ai aimé ce livre qui nous éclaire de l’histoire complexe de ce pays

  9. Effectivement, même impression de retrait par rapport à l’histoire… Mais la construction est effectivement très bien maîtrisée !
    Sinon, en livres très sympa, j’ai lu récemment Le simulacre du printemps des éditons du Bec en l’air ou Plop chez l’Arbre vengeur. Deux styles très différents, mais très bien tous les deux ! Tu peux les trouver tous les deux déjà sur le blog. Sinon, je viens de dévorer aussi Elles vivaient d’espoir de Claudie Hunzinger. Des frissons pendant tout le livre… Ou alors un Mauvignier que je lis actuellement…. Enfin, voilà plein d’idées lectures :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *