Biographie

Sagan, un chagrin immobile – Pascal Louvrier

Biographie de Sagan gentiment prêtée par Asphodèle. Merci !

A la base, je ne lis pas de biographie, parce que je ne m’intéresse pas aux personnages historiques et qu’il y a peu de personnalités qui me fascinent au point de vouloir connaître leur vie. L’oeuvre me suffit généralement.

Comme c’était un coup de coeur d’Asphodèle, je me suis dit pourquoi pas… et c’est vrai que c’est un livre qui se lit presque tout seul (parce que pour le coup, cette femme a vraiment eu une vie fascinante).

Mais, peut-être parce que je connaissais déjà l’histoire de Sagan, j’ai eu l’impression d’avoir assez peu appris sur elle dans ce livre. Ce livre a néanmoins le mérite de retracer un portrait assez juste d’une femme très intelligente, à l’esprit très (trop ?) vif et si libre dans sa tête. Il replace aussi l’oeuvre dans la vie de l’écrivain, avec subtilité. On y voit bien la frénésie d’écrire qui tenaillait Sagan qui pouvait passer des nuits entières sur sa machine à écrire.

J’ai donc passé un joli moment en la compagnie de cette femme hors du commun.

Cependant ce qui m’a gênée, c’est l’écriture. J’ai trouvé que certaines phrases étaient comme en trop, sonnaient faux ou semblaient n’être là que pour nous montrer que l’auteur sait écrire, en somme j’ai trouvé qu’il s’écoutait un peu trop parler.

Ce qui m’a aussi gênée, c’est le manque de rigueur dans l’orthographe. Pas mal de coquilles et c’est un fait que j’avais déjà pu déplorer dans une autre biographie des mêmes éditions  Hugo & cie, sur Romain Gary et Jean Seberg.

Une biographie à conseiller donc à ceux qui ne connaissent pas Sagan, mais avec réserve cependant.

————–

Voir les avis beaucoup plus enthousiastes d’Asphodèle et de Missbouquin.

Bon, comme le challenge sur Sagan ne s’est jamais terminé, je le rajoute à la liste et je me dis qu’il faudrait peut-être le clôre ce challenge, non, George ?

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

4 réflexions au sujet de « Sagan, un chagrin immobile – Pascal Louvrier »

  1. Je suis pourtant attentive aux coquilles ! En général, elles me sautent au visage, mais là je ne m’en souviens plus pour tout te dire ! J’ai tellement été emportée par le livre… Même si comme tu le dis (je l’avais dit aussi il me semble) on n’apprend rien qu’on ne sache déjà. J’ai aimé l’approche psychanalytique (avec son père, son frère) qu’il en fait et le style ne m’a pas dérangé, au contraire ! Mais bon…on ne peut pas toujours être d’accord !!! :D Je ne l’avais pas inscrit au challenge Sagan, justement parce que je pensais qu’il était terminé mais si tu veux le rajouter, ça m’en fera un de plus, deux même avec celui de Denis Westhoff (que je ne te conseille vraiment pas pour le coup)…. En conclusion, lire Sagan est encore ce qu’il reste de mieux à faire……………………………………

    1. Pourtant tu les as soulignées les coquilles, ça m’a sauté encore plus aux yeux :)
      Je ne sais pourquoi mais le style ne m’a vraiment pas plu du tout..

  2. j’imagine qu’il y a assez de biographies sur Sagan pour en choisir une bien écrite et sans coquilles! du coup, meme si le personnage m’intéresse, je pense que j’éviterai celle-ci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *