Littérature française

Tenir jusqu’à l’aube de Carole Fives

Un roman contemporain glaçant

C’est l’histoire d’une femme, mère célibataire d’un petit garçon de 2 ans, qu’elle élève toute seule, le père ayant disparu sans donner de nouvelles. Le soir quand son petit garçon dort, elle sort de chez elle, tout d’abord quelques minutes (avec le minuteur de son téléphone pour lui rappeler le temps), et puis de plus en plus longtemps, la peur au ventre mais avec ce besoin de « respirer ».

La journée, elle se « bat » contre sa solitude, contre la société, contre sa culpabilité, contre sa famille. Elle lutte et se noie, sans moyen de faire garder son fils, elle essaye de travailler à domicile (elle est graphiste) mais rate des contrats, à cause de la fatigue, à cause des retards pris et des réunions ratées.

Sans jugement, l’auteur décrit une réalité que de nombreuses personnes peuvent ressentir, ce sentiment de se noyer, de ne pouvoir faire face, le poids de la solitude et des responsabilités et puis cette fuite inexorable.

Il y a aussi les moments passés sur les réseaux sociaux, ces nouveaux modes de communication qui nous font croire que la solitude n’existe pas. Ces réseaux sociaux qui répandent leur conseils et autres injonctions qui au final peuvent vous faire vous sentir encore plus seul ou nul.

Il y a cette femme dans son immeuble avec laquelle elle essaye de créer des liens car elle croit se sentir proche d’elle mais qui lui oppose froideur et agressivité (de la part de son mari).

Dans ce huis clos assez angoissant à l’écriture très juste et au ton résolument social, la tension monte jusqu’à la chute qui n’est pas celle qu’on croyait mais qui dépeint aussi une terrible réalité d’aujourd’hui.

« On aimerait pouvoir affirmer que la situation de cette femme reste une exception. Mais les chiffres de l’Insee sont là pour rappeler qu’il existait en France, en 2015, 1,65 million de familles monoparentales avec un ou plusieurs mineurs à charge et que dans 85% des cas, c’est la mère qui s’occupe seule de son ou de ses enfants. De nos jours, on appelle ça une mère solo. »

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *