000531359

Tous les matins du monde – Pascal Quignard

Une lecture commune avec Miss Alfie,  Martial, RevelineAnneEstellecalim, et Vilvirt

Dire que je n’avais toujours pas lu ce livre d’un auteur que j’aime infiniment et pour lequel, autant le dire tout de suite, je ne vais pas être objective. J’avais en effet un a priori très positif avant même d’entamer cette lecture. Parfois on peut d’ailleurs être déçu, mais là ce fut une lecture belle et précieuse que j’ai apprécié.

L’auteur

Pascal Quignard, né en 1948 à Verneuil-sur-Avre dans l’Eure, est un écrivain français. Il a été lauréat du prix Goncourt 2002 pour Les Ombres errantes. Violoncelliste, il fonde le Festival d’opéra et de théâtre baroques de Versailles. Tous les matins du monde est aussi un film réalisé par Alain Corneau, avec Jean-Pierre Marielle en Sainte-Colombe et Guillaume & Gérard Depardieu en Marin Marais.

Le livre

Quignard a écrit en 1987 un essai La leçon de musique où il évoque déjà Marin Marais. Alain Corneau lui demande alors d’écrire un scénario pour son film. Quignard s’y refuse mais écrit ce court roman (1991), assez différent du reste de son oeuvre, par son « accessibilité ».

Il y évoque donc l’histoire véridique de Marin Marais et Saint Colombe, musiciens du 17ème siècle. Alors que Marin Marais souhaite bénéficier de l’enseignement du maître de la viole Saint Colombe, celui-ci s’y refuse. Sainte Colombe vient de perdre sa femme et est profondément absorbé par la pratique de son art, vivant à l’écart du monde.

Ce que j’en ai pensé

Un livre hors du temps. L’écriture est belle évidemment, musicale, les phrases sont ici très courtes, et en cela, Quignard a écrit un livre différent du reste, moins érudit, mais les mots restent néanmoins très précis.

Les thèmes sont divers et riches  – la musique, la passion, la transmission, le deuil, la gloire – et très bien décrits, tout cela en peu de mots. Tout cela en fait un livre profondément habité.

Une lecture qui me donne envie de revenir vers l’écriture de Quignard pleine d’ombres et de lumière.

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

21 réflexions sur “Tous les matins du monde – Pascal Quignard

  1. leslivresdegeorgesandetmoi dit :

    Pour l’avoir lu et parcouru plusieurs fois cette année, j’en ai aussi ressenti toute la précision, très peu de pages, mais une densité dans l’évocation et une multitude de thèmes évoqués comme tu le soulignes ! Quignard n’est pas un auteur facile, j’ai « Villa Amélia » dans ma PAL depuis plusieurs mois, sans doute une lecture prochaine ! par contre j’avais tenté un de ses essais, trop compliqué pour moi, j’avoue, ou peut-être à lire par passages !

    • Delphinesbooks dit :

      J’aime beaucoup ses essais. J’admire l’érudition de l’homme, je passe forcément à côté de beaucoup, mais je suis toujours emportée par la poésie de ses mots. Je n’ai pas adoré Villa amalia par contre, je m’en souviens à peine.

  2. Miss Alfie dit :

    Pour ma part, je crois que je suis passée un peu à côté… Un roman trop court avec pourtant beaucoup de potentiel, mais dans lequel je n’ai pas trouvé la magie musicale que j’attendais…

    • Delphinesbooks dit :

      Je n’attendais pas de magie musicale, donc pas de déception de ce côté là. Le roman est effectivement très court, mais dense et riche à mon avis. Moi aussi j’ai du mal avec les nouvelles !

  3. Asphodèle dit :

    J’avais aimé le livre et adoré le film dont certains plans (comme celui que tu nous a mis, merciii) me font penser à des tableaux ! Je le relirai…quand j’aurais épuisé mes Gary !! ;)

  4. Aymeline dit :

    J’apprécie énormément la musique de Marin Marais, et quand j’ai vu le film j’ai été touché par sa poésie et son rythme lent, je n’ai pas encore lu le livre mais cela ne saurait tarder surtout après un tel avis :)

  5. depocheenpoche dit :

    Je suis bien désolée, Delphine, d’avoir loupé ce rendez-vous car je vois d’après les commentaires que ce livre a remporté du succès auprès des participantes à cette LC. Mais je lirais ce roman un peu plus tard pour un moment de lecture intense en perspective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *