Livre graphique/BD

Travailler moins pour lire plus – Editions Rue du Monde

Voici un petit album fort sympathique pour les jeunes (et les moins jeunes aussi).
Déjà, c’est aux éditions Rue du Monde, une maison d’édition à aimer et à soutenir parce qu’ils font des livres jeunesse beaux et intelligents.

Rue du monde a été créée en novembre 1996 par Alain Serres, auteur pour la jeunesse, grâce à un millier de souscriptions – essentiellement des enseignants, des bibliothécaires et des directeurs de centre de loisirs.

Rue du monde conçoit des livres pour « interroger et imaginer le monde ». Sa démarche originale associe regards citoyens, ouverture aux autres cultures et tremplin à l’imaginaire. Ses ouvrages s’adressent à l’intelligence, à la sensibilité et à l’esprit critique des enfants.

Les albums de Rue du Monde, soigneusement édités, laissent une grande place à des illustrations originales et colorées.

Je vous le disais, il faut soutenir cette maison d’édition, qui plus est totalement indépendante financièrement.

L’histoire
Sur l’île Turbin règne un vilain roi inculte nommé Dontontairalenom. Il fait turbiner son petit monde, gagne beaucoup de sous, jusqu’au jour où la révolte gronde : « le roi nous use… et en plus il abuse… ça commence à bien faire… nous ne devons plus nous taire !… » et les voilà lancés dans la construction de pancartes « Travailler moins pour lire plus ».
Encore faudrait-il que le roi lui sache lire…

Ce que j’en ai pensé
Je n’ai pas adoré les dessins, bien moins fins que d’habitude chez Rue du monde, mais ce livre devrait être mis dans les mains de tous les enfants (et pas que), car c’est un acte de résistance contre l’ambiance d’aujourd’hui.  Un livre hautement symbolique.

Alors qu’est-ce qu’on attend ?

Facebook Comments
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

5 réflexions au sujet de « Travailler moins pour lire plus – Editions Rue du Monde »

  1. Il m’a fait de l’oeil en librairie l’autre jour, mais je n’ai pas été emballée par les illustrations. Il est donc resté sur le rayon, mais j’ai hésité à l’offrir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *