Littérature française

Un funambule sur le sable de Gilles Marchand

D’abord il y a ce titre, ensuite il y a le texte et l’écriture si poétiques, viennent enfin les thèmes traités, la différence, le handicap, la musique. Tout cela fait une rencontre littéraire.

C’est l’histoire de Stradi (pour Stradivarius) né avec un violon dans la tête, littéralement. C’est son histoire et les siens, ses parents mais aussi sa femme Lélie et son meilleur ami Max, différent comme lui. Il y a le violon mais il y a aussi les oiseaux avec lesquels Stradi communique, il y a le regard des autres face au handicap, il y a les relations avec les parents, il y a l’amour. Il y a la musique classique et celle des années 70 (Max est fou d’une chanson des Beach Boys)

C’est un texte plein de poésie et de fantaisie, hors du temps. Incroyablement beau et profond et d’une très grande douceur. Alors évidemment on pense, un peu, à Boris Vian tant les références y sont présentes mais ce texte est aussi incroyablement moderne dans les thèmes qu’il développe, même s’il a un charmé suranné auquel j’ai été très sensible.

C’est le 2ème roman de Gilles Marchand qui s’était déjà fait remarquer notamment par les 68 premières fois avec son 1er roman Une bouche sans personne que je suis en train de lire. Un auteur à suivre !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *