Biographie·Littérature française

Y revenir – Dominique Ané

Un livre dont je n’avais pas parlé lors de sa lecture et qui pourtant m’a beaucoup plu, comme tout ce que fait cet artiste que j’admire profondément.

Dominique A. nous offre dans ce texte autobiographique ses souvenirs d’enfance, dans la petite ville de province qu’est Provins* (alors que tout le monde pense qu’il vient de Nantes).

*Provins est une ville d’île de France mais il y règne une ambiance « Province », selon Dominique A.

Il interroge ses racines et nous donne à voir une image de lui qu’on n’avait pas forcément, d’un garçon timide, très peu sûr de lui. Fragile et trop sensible.

Avec une écriture toute en retenue et en honnêteté, où on retrouve toute la poésie des chansons de l’artiste.

Au delà de son interrogation sur son attachement à cette ville qu’il rejette en même temps, il dessine ici le portrait de l’enfance et de l’adolescence d’un artiste, avec toute la singularité qui peut le définir.

Un texte court mais dense, plein de nostalgie.

Si j’ai tant de mal à couper mes liens avec Provins, ça n’est probablement ni par fidélité à l’enfance, ni par besoin de déchiffrer le passé: c’est que la ville et moi nous comprenons bien, nous reflétons l’un l’autre. Nous sommes assortis, unis pour la vie par une même mélancolie âcre et agressive, un même goût de la poussière et du marécage, de ce qui recouvre et englue, chacun à l’abri derrière sa forteresse, guettant l’ennemi depuis les meurtrières, portant sur la plaine le même regard d’envie et d’inquiétude face à tout ce qui peut en surgir, toute nouveauté susceptible de bouleverser l’ordre des choses.

Dans cette vidéo, il nous parle avec honnêteté et toujours autant de simplicité de ce texte et de son attachement à la littérature et à la lecture.

Décidément Dominique A. est un homme très attachant.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrDigg thisPrint this page

3 réflexions au sujet de « Y revenir – Dominique Ané »

  1. Ton billet m’intéresse drôlement ! Mais Provins n’est pas une petite ville de province, c’est juste une petite ville d’Ile-de-France, à l’est de la Seine et Marne ! ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *