Expos,  J'ai aimé

Basquiat au Musée d’Art Moderne

Que dire qui n’a déjà été dit ?

Un artiste génial, extrême, mort d’une overdose en pleine consécration à 27 ans (en 1988). Devenu un mythe, on fait plus souvent référence à sa vie qu’à son œuvre et pourtant…

Cette expo qui lui rend hommage au musée d’art moderne à l’occasion des 50 ans de sa naissance ne donne qu’un aperçu (une centaine de pièces) de son œuvre réalisée en à peine 7 ans  : 900 tableaux dont certains gigantesques et pas moins de 1250 dessins.

Pour ceux qui ne connaissaient qu’une partie de son œuvre, comme moi, c’est un moyen d’en découvrir la force. On y découvre l’évolution de son travail du début (cartes postales) jusqu’aux œuvres réalisées avec Andy Wahrol qui ne sont d’ailleurs pas les plus intéressantes à mon avis. J’ai particulièrement aimé ses premiers tableaux, hyper colorés, naïfs et spontanés.

J’ai aussi adoré ses dessins au pastel et son utilisation importante de l’écriture/typographie et des collages.

Fallen angel, 1981

Par contre, j’ai regretté qu’on n’en apprenne pas plus sur sa vie, il y a peu de documents qui nous montrent comment il créait.

Les parisiens, cette expo se termine fin janvier, allez y, en plus il n’y a pas trop de monde et les tableaux sont bien mis en valeur et en lumière. C’est lorsqu’on voit ses tableaux en vrai qu’on mesure mieux la force et la puissance qui s’en dégage.

Toutes les infos

Musée d’art moderne, 11 av du Président Wilson
Ouvert du mardi au dimanche jusqu’à 18h (fermeture des caisses à 17h15) – Nocturne le jeudi jusqu’à 22h (fermeture des caisses à 21h15)

———————

Un film à découvrir sur lui, The radiant child, sorti en octobre 2010

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *