and More

Pierre Desproges & Françoise Sagan

Vu hier par hasard lors d’une rétrospective sur la télé, Desproges qui interview Sagan (dans le cadre de l’émission Le petit rapporteur), elle se prête magnifiquement au jeu.

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

18 Comments

  • carmadou

    J’aime beaucoup cette vidéo, je la trouve très gentille et particulièrement patiente… (Desproges n’était pas encore célèbre en ce temps là!). Alors j’ai plaisir à revoir ce duo.

    Concernant Desproges il faut noter que ses textes vieillissent bien, pour avoir vu un spectacle en 2008 « mon cadavre sera piégé » qui reprenait ses écrits, j’avais pu noter combien ils n’avaient pas perdu de leur force.

    Merci d’avoir ressorti cette vidéo

  • Asphodèle

    Waouh, quel cadeau tu nous a fait là Delphine ! J’ai regardé toutes les vidéos concernant Sagan, Jean Seberg, Juliette Gréco, et quel plaisir de revoir des cigarettes et du whysky sur les tables ! Non pas que j’incite à la débauche, mais ça fait partie du patrimoine culturel de cette époque bien révolue ! Quand je pense que la loi Evin a fait enlever sa pipe à Jacques Tati (sur les affiches en ce moment) pour la remplacer par un moulin à vent !!! Voilà encore une preuve, si ce n’était déjà fait, de l’hypocrisie « consensuelle et correcte » de notre époque affadie, lissée jusqu’à la trame. A quand le Botox sur les rides de Sagan et de son incomparable charme ? Pour le fun, regarder après Desproges, Bouillon de Culture, quand Sagan dit que sa drogue préférée est le « tilleul », mdr !
    Et bien moi, je me régale à regarder du politiquement INCORRECT !! Et j’en redemande. C’est dit.

  • Dominique

    L’interview par Raphaël Mezrahi était exemplaire aussi: elle était adorablement gentille, essayait de le mettre à l’aise, lui suggérait des questions etc…Quand on compare avec d’autres victimes du même type de canulars, on se dit que Sagan était profondément quelqu’un de bien. Et pourtant, c’était l’époque ou la presse ne l’épargnait guère et ou les caricatures se multipliaient…

    • Delphinesbooks

      Tiens je ne savais pas que Mezrahi l’avait aussi interviewée (je vais aller voir ça), en tout cas, il s’est clairement inspiré de Mr Desproges dans le style.
      Je suis d’accord : quelle grande dame !

  • liliba

    Mais il y a du Sagan tous les jours par ici, ou presque !!!

    • Delphinesbooks

      Oui, c’est le mois Sagan ;-)
      La fait de tomber par hasard hier sur cet extrait est quand même étonnant (ça rentre bien dans le challenge Sagan)

  • Claire (Ecran Claire)

    Génial – J’en avais entendu parler mais jamais vu cet entretien !
    En ce qui concerne Raphaël Mezrahi, oui il faisait ce genre de choses, mais je m’aperçois qu’il a tout piqué à Desproges :-)
    C’était en quelle année ?

    • Delphinesbooks

      1975
      Oui Mezrahi lui a tout piqué, copie conforme !

      • Dominique

        Je confirme: Mezrahi a repris le concept de Desproges.
        Mais l’interview de Sagan était une vraie réussite grâce à une Sagan totalement désarmante de gentillesse. Elle essayais même de lui soufflez des questions. « par exemple demandez moi si… »

  • Luzycalor

    Excellent ce moment entre deux individus de talent. Je la connaissais cette interview, je la revois avec plaisir. Desproges était un grand quand même. Et Sagan, quel humour sur soi!
    J’ai vu que tu lançais un challenge Sagan, super idée. Je vais vous suivre avec beaucoup d’intérêt et d’attention. Je n’ai pas osé m’inscrire car je ne suis pas sûre de lire autant de Sagan qu’il le faudrait pour assurer. Pourtant très très bientôt je vais reparler de l’auteur sur mon blog…A bientôt.

    • Delphinesbooks

      Tu devrais oser t’inscrire !
      Le minimum est de lire un livre et puis si tu parles d’elle sur ton blog, ça m’intéresse aussi, je ferai un lien.
      C’est ça qui est intéressant avec Sagan, ça va bien au delà des livres.

      • Luzycalor

        Allez OK je m’inscris. De toute façon il y a une année pour parler d’elle et je pense que ça en vaut vraiment la peine.

Répondre à Delphinesbooks Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *