Mes indispensables

J’ai rendez-vous avec Romain Gary

(Ou quand je me lance dans mon propre challenge Romain Gary)

Vous connaissez ma profonde admiration pour cet auteur.

J’ai déjà évoqué  ce que je pensais de luiPlus je lis cet auteur, plus j’ai envie de le lire et plus ça confirme son statut de très grand auteur. Et vu son oeuvre dense et multiple, j’ai la chance d’avoir beaucoup à en lire encore !

Cest un auteur qui a été mal-aimé, maltraité et limite oublié. Il est en tout cas mal connu, c’est simple, j’ai fait le test, quand je dis Romain Gary, on me dit Emile Ajar, La vie devant soi. Alors oui, biensûr, mais c’est tellement plus que ça.

Après avoir lu et aimé :

  • Lady L. (le premier lu et relu)
  • La vie devant soi (l’évidence même)
  • Les oiseaux vont mourir au Pérou
  • La Tête coupable (que j’avais adoré)
  • Clair de Femme (juste magnifique)
  • Gros-câlin
  • A partir de cette limite votre ticket n’est plus valable
  • Les mangeurs d’étoiles (adoré également)
  • Les cerfs volants
  • La promesse de l’aube
  • Journal d’un irrégulier
  • Adieu Gary Cooper
  • Chien blanc

Je continue avec Le grand vestiaire car j’ai envie de retrouver Gary le romancier et parce que Flou me l’a conseillé.

Et après on verra. Je pense à Charge d’âme, Les enchanteurs ou  Pseudo ….

De toute façon, beaucoup des mots de Gary m’attendent encore.

Et je sais que ces rendez vous avec Gary seront de purs moments de littérature.

J’ai hâte.

———————————————————-
PS : Si justement vous avez envie d’en savoir plus sur Gary, l’exposition consacrée à ses manuscrits est prolongée jusqu’en avril.

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

31 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *