Livre graphique/BD

Quartier lointain l’intégrale – Jirô Taniguchi

* Prix du meilleur scénario à Angoulême en 2003*

J’ai enfin lu ce manga dont j’entendais beaucoup parler comme LA référence.

L’auteur

Jirô Taniguchi est né le 12 août 1947 à Tottori. Il débute dans la bande dessinée en 1970 avec Un Été desséché. De 1976 à 1979, il publie, avec le scénariste Natsuo Sekikawa, Ville sans défense, Le Vent d’ouest est blanc.

À partir de 1991, Jirô Taniguchi signe seul de nombreux albums, dont L’Homme qui marche, Le Journal de mon père, Quartier Lointain ou encore Terre de rêve.

Quartier lointain, à l’origine 2 volumes, est sorti en 1998.

L’histoire

Celle d’un homme de 48 ans qui fait malgré lui un voyage dans le passé et se retrouve alors qu’il à 14 ans à revivre les quelques mois qui l’ont marqué (la disparition de son père).

Ce que j’en ai pensé

*Les plus :

C’est nostalgique, sensible, on se laisse complètement transporter dans l’univers de Hiroshi. On se retrouve plongé dans l’ambiance japonaise : Hiroshi à l’école, dans sa famille, avec ses amis.

On voit le héros face aux questions qu’il se pose et qu’il aimerait résoudre (comment empêcher que son père disparaisse ?). Mais surtout ça parle de ce fantasme que tout le monde a de pouvoir revenir dans le passé pour réparer ou empêcher certains évènements d’arriver.

*Le moins :

Cela n’a rien à voir avec l’oeuvre. Argh mais pourquoi Casterman met de la typo “comic sans ms” qui plus est avec un détourage blanc, c’est non seulement moche ET illisible. Comment un éditeur comme Casterman peut-il utiliser une police aussi peu professionnelle, je ne comprends pas. J’avoue que ça a gaché ma lecture au début. Et puis heureusement, je me suis laissée porter.

Au final, un manga plein de charme. A lire !

Ce manga a été adapté au cinéma et est sorti en salle l’année dernière. Sachant que l’histoire a été transposée en France, je ne suis pas du tout attirée par cette adaptation.

Et vous, vous l’avez lu ? Vu ?


Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

22 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *