J'ai aimé,  Livre graphique/BD

Le journal de mon père – Jirô Taniguchi

Je continue mon exploration de l’oeuvre de Jiro Taniguchi, après la lecture de Quartier lointain, son manga le plus connu. Et je dois dire que j’ai été très touchée.

Et par ce billet, j’inaugure ma participation à la “bd du mercredi” organisé par Mango.

L’auteur

Jirô Taniguchi est un scénariste et illustrateur de mangas seinen et gekiga, né en 1947 à Tottori (Japon). Dans les années 80, il publie des mangas aux styles divers : aventures, policiers et historiques tel Au temps de Botchan, sur la littérature et la politique de l’ère Meiji.

Dès les années 90, il s’oriente vers l’évocation de situations de la vie quotidienne et des relations entre êtres humains. Récemment, sont parus des mangas traitant de l’attachement à la famille et du souvenir dl’enfance comme Quartier lointain ou Le Journal de mon père.

L’histoire

Celle de Yochan qui retourne dans son village d’origine Tottori pour assister aux obsèques de son père. Il n’est pas retourné depuis de nombreuses années et y retrouve toute sa famille. Lors de la veillée funèbre, son oncle lui raconte ses souvenirs. Le lecteur part ainsi dans les souvenirs de Yochan qui se rappelle son enfance et pourquoi il est parti et s’est autant éloigné de sa famille.

On saura à la fin qu’à travers ce manga Taniguchi nous parle aussi un peu de lui, puisqu’il est né également à Tottori.

Ce que j’en ai pensé

C’est un livre qui parle des liens, de l’importance des racines, mais aussi des incompréhensions qui peuvent surgir entre un père et son fils. Les dessins sont extrêmement fins et précis et empreints d’une grande douceur.

Taniguchi sait incroyablement faire passer ses idées, avec beaucoup de sensibilité et de justesse. Magnifique !

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

30 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *