J'ai aimé,  Littérature française

Tous les matins du monde – Pascal Quignard

Une lecture commune avec Miss Alfie,  Martial, RevelineAnneEstellecalim, et Vilvirt

Dire que je n’avais toujours pas lu ce livre d’un auteur que j’aime infiniment et pour lequel, autant le dire tout de suite, je ne vais pas être objective. J’avais en effet un a priori très positif avant même d’entamer cette lecture. Parfois on peut d’ailleurs être déçu, mais là ce fut une lecture belle et précieuse que j’ai apprécié.

L’auteur

Pascal Quignard, né en 1948 à Verneuil-sur-Avre dans l’Eure, est un écrivain français. Il a été lauréat du prix Goncourt 2002 pour Les Ombres errantes. Violoncelliste, il fonde le Festival d’opéra et de théâtre baroques de Versailles. Tous les matins du monde est aussi un film réalisé par Alain Corneau, avec Jean-Pierre Marielle en Sainte-Colombe et Guillaume & Gérard Depardieu en Marin Marais.

Le livre

Quignard a écrit en 1987 un essai La leçon de musique où il évoque déjà Marin Marais. Alain Corneau lui demande alors d’écrire un scénario pour son film. Quignard s’y refuse mais écrit ce court roman (1991), assez différent du reste de son oeuvre, par son “accessibilité”.

Il y évoque donc l’histoire véridique de Marin Marais et Saint Colombe, musiciens du 17ème siècle. Alors que Marin Marais souhaite bénéficier de l’enseignement du maître de la viole Saint Colombe, celui-ci s’y refuse. Sainte Colombe vient de perdre sa femme et est profondément absorbé par la pratique de son art, vivant à l’écart du monde.

Ce que j’en ai pensé

Un livre hors du temps. L’écriture est belle évidemment, musicale, les phrases sont ici très courtes, et en cela, Quignard a écrit un livre différent du reste, moins érudit, mais les mots restent néanmoins très précis.

Les thèmes sont divers et riches  – la musique, la passion, la transmission, le deuil, la gloire – et très bien décrits, tout cela en peu de mots. Tout cela en fait un livre profondément habité.

Une lecture qui me donne envie de revenir vers l’écriture de Quignard pleine d’ombres et de lumière.

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

21 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *