and More

Lire ou relire ?

Généralement quand j’ai beaucoup aimé un livre, je cherche plutôt à découvrir d’autres oeuvres du même auteur (sans pour autant vouloir tout lire dudit auteur).

Il m’est arrivé de relire en anglais des livres que j’avais aimés lus en français, ce fût le cas pour Jonathan Coe ou Colum Mc Cann par exemple, et là, j’ai forcément apprécié ces lectures, tant pour l’histoire que j’avais aimé que pour l’impression de découvrir la langue originale de l’auteur.

Maintenant, je me rends compte l’âge venant (et oui…), que certains livres lus il y a longtemps et relus pour une occasion particulière m’ont semblé beaucoup moins intéressants que dans mon souvenir. Donc j’ai peut être aussi peur d’être déçue de relire et de ne pas ressentir les mêmes émotions qui restent gravées en moi. Car je me souviens peu de mes livres (c’est pour cela que j’écris dans ce blog ou que je parle des livres en club de lecture, pour garder une trace), je garde généralement plutôt une impression générale.

J’ai d’ailleurs vécu une “expérience”, je lisais Moon Palace de Paul Auster, j’ai réalisé à la toute fin que je connaissais déjà l’histoire, en regardant mes listes de livres lus (je les note depuis 1999), j’ai vu que je l’avais lu 3 ans auparavant. Depuis, je ne lis plus Auster. Pas assez impérissable pour moi, et surtout l’impression (surement fausse, je suis loin d’avoir tout lu de lui) qu’il écrit toujours un peu la même histoire.

and même avoir tout le temps du monde pour pouvoir relire des livres encensés pour voir si je les vois toujours de la même manière car je vois bien qu’on change dans nos goûts et nos attentes avec le temps et les lectures accumulées.

Par exemple, un auteur comme Jonathan Coe que je trouvais brillant dans ses constructions il y a quelque temps me lasse un peu plus, des auteurs qui aujourd’hui utilisent les mêmes “ficelles” me semblent surfaits.

J’aimerais avoir le temps de relire Belle du seigneur, pour voir si le souvenir si fort que j’en garde est toujours là.

Et par exemple, un auteur comme Kundera que j’ai dévoré adolescente, qu’en serait-il aujourd’hui ? Je suis tentée de le relire, pour voir. Relire permet aussi peut être de retrouver une partie “ancienne” de soi & de voir le “chemin parcouru”.

Et vous, dites- moi tout, relisez-vous vos livres préférés ?

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

51 Comments

  • Miss Alfie

    Lorsque j’étais plus jeune, je relisais beaucoup. Le temps passant, je me plais à découvrir, comme tu l’explique si bien, de nouveaux mots, de nouvelles intrigues. J’ai récemment relu “Jane Eyre”, parce que je l’avais lu pendant mon adolescence, mais il m’avait alors semblé beaucoup plus mystérieux… Du coup, je te rejoins également quand tu évoques les déceptions possibles…
    Le seul livre que j’ai lu deux ou trois fois sans perdre de plaisir, c’est “Ensemble, c’est tout” d’Anna Gavalda, à chaque fois dans des périodes difficiles, et il fut à chaque fois un anti-dépresseur me permettant de me remettre debout. Aujourd’hui, j’espère ne plus le relire.

    • Delphinesbooks

      C’est le concept de livre doudou, qui vraiment ne me parle pas (comme je l’ai indiqué dans un autre commentaire, je n’ai jamais eu de doudou)
      J’avais aimé ce livre de Gavalda, mais après coup, j’avais eu le sentiment de m’être fait engluer dans beaucoup trop de bons sentiments et de facilité, ce qui m’a fait voir ce livre avec un regard beaucoup plus critique, et donc pas du tout envie de le relire !

  • D.

    Relire Belle du Seigneur, j’y pense depuis que j’ai lu la dernière page de ce chef d’oeuvre, mais comme toi, l’appel de l’inconnu est pus fort !

  • Martial

    Bonjour

    j’ai le même dilemne que toi.. J’aimerais relire certains livres. Mais trop de livres et pas assez de temps et quand un livre d’un écrivain m’a plu, j’ai surtout envie de découvrir ces autres livres… Et quand je fais une relecture, je ressens jamais la même chose à une deuxième lecture

    Alors pour résumé, je fais très peu de relecture!!

  • chocoladdict

    non je ne relis jamais les livres car il y a tellement que je n’ai pas encore lu (et puis j’ai peut-être aussi peur d’être déçue comme tu le dis ).
    Concernant Paul Auster, bien-sûr qu’il écrit toujours un peu le même livre ou du moins il y a chez lui toujours le même thème celui du hasard mais j’aime retrouver cet univers de livre en livre car en même temps ce n’est jamais la même histoire.
    Pour ce qui est de Jonathan Coe, je crois que ces premiers romans étaient bien plus réussis que ces derniers (cela dit je n’ai pas lu le tout dernier qui a de bonnes critiques je crois)

  • dominique

    Je suis un gros relecteur. Mais assez sélectif, il y a des livres qui ne méritent pas la relecture, c’est évident. Les grands classiques passent généralement mieux. Et je m’aperçois souvent qu’avec l’âge, ma perception de l’œuvre peut être totalement différente ainsi que le plaisir que je peux en retirer. Grosses relectures : Proust évidement, pas en intégrale mais par passage (livres et pas toute la Recherche) qui correspondent à ma vie ou à mon envie du moment. Etre dans une histoire étouffante m’a permis de jeter un tout autre regard sur la Prisonnière. Très importante relecture : La princesse de Clèves que je n’avais pas aimé à 20 ans parce que je ne l’avais pas compris et que j’ai apprécié enfin 10 ans plus tard. Le livre que j’ai le plus relu : Mme Bovary qui est mon ouvrage fétiche depuis mes 16 ans et dont je peux citer des passages par cœur. Pendant 10 ou 12 ans, ce roman avait droit à une lecture par an. Il y a aussi des romans que j’ai relus en connaissance de cause, y compris des choses plus anecdotiques parce que la seconde lecture pouvait éclairer différemment la lecture, connaissant la fin, l’attention se prête à d’autres détails, etc.

    Et puis, je relis des Sagan pour le challenge ! Et finalement, ça m’apporte beaucoup : je redécouvre les livres en connaissant mieux l’auteur, à la lumière de sa triste fin notamment, et je m’aperçois aussi qu’elle a vraiment bien vieilli et qu’elle n’est pas du tout démodée. Sagan a tout pour devenir un classique avec un peu d’effort de notre part. (Et donc au passage : encore merci pour le challenge !)

    • Delphinesbooks

      Proust, je n’ai jamais réussi à le lire… alors le relire… ;-)
      Apparemment, beaucoup relisent Madame Bovary et moi je me rends compte que je suis incapable de me souvenir si je l’ai lu ou non…. (pauvre mémoire)
      De rien pour le challenge !

      • bertfromsang

        lire EST relire, assurément…

        mais après avoir lu l’ “ulysse” de joyce, ou “l’homme sans qualités” de musil, je dois avouer que leur relecture, elle, mérite réflexion… car un plongeon en ces oeuvres grandioses est l’équivalent d’une apnée sempiternelle… j’en reste encore à leur prime découverte, à l’instant, donc ..

        autrement, le quarto de proust est excellent, pour y piocher, indifféremment, quelque merveille instinctuelle, sans plus avant s’y plonger…

        de plus, chère delphine, se souvenir de nos lectures (cf: pauvre mémoire) – ou pas, n’est point un handicap: montaigne lui-même se plaignait d’oublier ce qu’il avait lu, mais aussi ce qu’il avait écrit (cf: se perdant sans cesse en conjectures littéraires…): cité par ce cher pierre bayard,entre autres, in: “comment parler des livres qu’on a pas lu”

        être déçu est délicieux, parfois, sinon…

  • Arsinoe

    Je relis régulièrement les Harry Potter (bah oui…) et “Le tour du monde 80 jours”. A chaque lecture, je remarque un détail qui m’avait échappé la 1ère fois, et j’adore ça !!! Le fait de connaître la fin de l’intrigue permet une relecture différente. C’est comme de regarder “6ème sens” avec Bruce Willis l 1ère fois, et la 2nde quand tu connais la fin. Je savais d’entrée quand j’ai refermé “Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur” d’Harper Lee (un pur chef d’oeuvre) que j’allais le relire un jour.
    La poésie, c’est encore différent. Je relis régulièrement Baudelaire, Rimbaud, Hugo… Mais là, c’est comme écouter un disque plusieurs fois. Le plaisir tient aux mots et pas au sens
    Je relis aussi régulièrement mes BD, notamment les Tintin. Ca détend, et c’est génial !!!
    Relire les mêmes livres à des âges différents, à des moments de la vie différent est aussi une bonne expérience. Forcément, on ne voit pas les choses de la même manière, et c’est toujours intéressant.
    Et pis il y a des livres qui sont des amis. Donc je retourne invariablement vers eux, car je sais qu’ils me font du bien…
    Donc, OUI, je relis beaucoup la même chose, mais généralement “des livres doudous”. Mais ne vous méprenez pas, j’adore découvrir des nouveautés… en espérant toujours qu’elles deviennent des nouveaux doudous !!!

    • Delphinesbooks

      Relire des BDs, j’aime bien. Par contre, non vraiment la notion de livre doudou ne me parle pas (faut dire je n’ai jamais eu de doudou…). Pourtant, je suis d’une nature assez nostalgique, mais l’inconnu est toujours plus excitant pour moi !

  • jenesuispasunevraieprincesse

    Bonjour !
    Je suis aussi une “relectrice”. Les livre qui m’ont particulièrement touchée ou qui m’ont plongée dans une ambiance particulière dans laquelle je me sens bien repassent forcément par mes mains à un moment ou un autre. Je relis aussi des nouvelles ou des poèmes. Parfois, c’est aussi simplement pour me replonger dans un monde (comme Harry Potter, dont j’ai dû lire 5 fois chaque bouquin). Mais ça ne m’empêche pas de lire chaque année de nouveaux bouquins, que je relirais peut-être !

  • Estellecalim

    Le livre que j’ai le plus relu, c’est Madame Bovary. Je l’ai lu ado, en trouvant qu’Emma avait eu bien du malheur (:S), je l’ai relu étudiante en lettres, en trouvant que Flaubert écrivait quand même très bien, mais qu’Emma, c’était une belle cruche (:D) et je l’ai encore relu plusieurs fois en tant que prof de stylistique et doctorante, en découvrant des aspects cachés d’Emma, en la voyant pour ce que Flaubert en a fait, une débauché au sens premier (0o).
    J’ai aimé toutes ces relectures, comme celles d’autres classiques dévorés quand j’étais ado et que je n’avais aucune notion de stylistique. J’aimais l’histoire, à l’époque, alors qu’aujourd’hui, j’apprécie le style.
    Par contre, comme toi, j’ai relu un Harlan Coben sans le faire exprès il y a quelques mois, et depuis, cet auteur me fait un peu peur, car finalement, il n’est pas si marquant !
    Il faut bien choisir ses relectures ;)

  • Delph

    J’aime decouvrir de nouveaux livres toutefois il y a deux livres que je relis environ tout les deux ans c’est J’irai cracher sur vos tombes et Emma Bovary. Ce sont un peu mes madeleines….

    • Delphinesbooks

      Et bah dis, j’irai cracher sur vos tombes, je l’ai lu récemment, en pensant l’avoir déjà lu, mais non je ne crois pas, je m’en serai souvenue à coup sur, pas le genre de livre que j’aurais envie de relire en tout cas !

  • My little discoveries

    J’aurais pu écrire ce billet tellement je m’y retrouve! ;o)
    En fait je ne me souviens pas d’avoir relu un seul livre et c’est pareil avec les films, même ceux que j’ai aimé. Il y en a tellement d’autres à découvrir!
    Et comme toi quelque temps après je me souviens souvent seulement d’une impression générale…

    • Delphinesbooks

      Oui, par contre, c’est ça qui pourrait me pousser à relire, aujourd’hui quand on dit par exemple que Belle du seigneur n’est pas un bon livre, je ne suis pas en mesure de le défendre, ça m’agace !

  • FaFa

    J’ai relu “les raisins de la colère” de Steinbeck à 15 ans puis à 25 ans. Je n’ai pas ressenti la même chose : disons que je n’ai pas apprécié les mêmes choses que 10 ans plus tôt.
    J’aimerai relire “Madame Bovary” livre qui m’a bouleversé ado aussi !

    Bien sûr j’ai relu Harry Potter et le premier tome de Twilight (oui je sais… no comment) et j’aimerais prendre le temps de relire “la Belgariade” de David Eddings !

  • Eiluned

    Ah c’est marrant, je suis une grande “relectrice”. C’est du notamment à une mémoire très très défaillante, qui me permet d’oublier tout ce que je lis. J’ai du lu et relu des livres une dizaine de fois (mes préférés…). Chez moi, relire est un sentiment qui procure une certaine sécurité, et quand je suis triste, mélancolique ou autre, je rend visite à un petit livre connu, qui me rassure! Ça peut paraître bête, mais bon :)
    Et puis, en plus j’ai une vitesse de lecture assez rapide, donc relire ne me pose pas trop de problèmes !

  • leslivresdegeorgesandetmoi

    Je relis surtout des classiques (“Le père Goriot” lu 3 fois, “Le rouge et le noir” 4 fois, “Beatrix” 2 fois, “Pierre et Jean” 2 fois et les pièces de théâtre de Molière ou de Racine and co…) rarement les romans plus modernes. Pour moi la relecture est surtout l’occasion de fouiller, d’aller plus loin que la découverte de l’histoire que la première lecture procure, d’étudier le styles, les thèmes. Avec la relecture des classiques je suis assez peu déçue (sauf pour “Pierre et Jean” qui a mal vécu la relecture). Depuis quelques mois j’ai très envie de relire des romans lus dans mon adolescence, et que j’avais adoré comme “Les Eygletières” de Troyat, mais comme toi j’ai peur de ne pas retrouver l’enthousiasme de ma tendre jeunesse !

  • Bea de la Beabloguie

    Salut !
    Quelle bonne question !
    Il y a pour moi des livres tellement importants que oui, je les relis de temps en temps, avec -jusqu’à preuve du contraire- toujours beaucoup de plaisir. Il y en a deux qui sont indétrônables, “La promesse de l’aube”, de Romain Gary et “Le monde selon Garp” d’Irving. Mais, par contre, il y a en effet des livres que je n’ai pas osé relire et, comme toi, ce sont particulièrement ceux de Kundera, que j’ai tant aimé à la fin de mon adolescence.
    Mais, du coup, pourquoi pas ? C’est cool, ton billet me donne une idée, alors merci ;-) !

  • Aymeline

    Je relis assez rarement, principalement car je préfère découvrir de nouveaux livres, mais je fais quand même une exception en relisant Un Conte de Noël de Dickens tous les ans :). Excellente question en tous cas !

  • Océane

    Je relis souvent des livres que j’ai aimé. J’ai un rite chaque années, avec trois romans que je relis systématiquement, pour des raisons précises, ils m’ont apporté beaucoup, ont participé de l’adulte que je suis. Et il y a des romans que je relis par plaisir, parce que chaque relecture est une nouvelle aventure, parce que les auteurs sont morts, et que c’est le seul lien qui me rattache à eux, qu’ils n’écriront jamais rien d’autres…

    • Delphinesbooks

      Je comprends ce que tu veux dire, je n’ai peut être jamais trouvé le lire qui m’a donné envie d’être relu jusqu’à maintenant, mais quand j’aurais tout lu Gary, je recommencerai, j’en suis sure

  • valou

    les seuls que je relis de temps à autre sont mes “romans de filles” comme l’incontournable bridget jones ou, un de mes preférés, “petites embrouilles et pieux mensonges” relus au moins trois fois si ce n’est plus…
    par contre quand j’étais ado j’ai adoré “l’enchanteur” de Barjavel, je l’ai lu trois fois et repris quelques années plus tard, et là mon coup de coeur c’est effacé, je me suis ennuyée, logique ! voire demandée, pourquoi il me plaisait autant…bizarre…

  • Alexandra

    Je crois que je n’ai relu que peu de livres. Quand j’étais plus jeune, que j’avais peut-être un peu plus le temps et que je me prenais moins le chou, oui, je relisais. Maintenant, moins. A part les Harry Potter et quelques autres livres, je n’ai rien relu depuis pas mal de temps. Alors que certains livres me font de nouveau envie … Mais j’ai tellement peur d’être déçue que je préfère garder le souvenir que j’en ai.

  • LaFéeBleue

    Moi je relis très peu, en fait le seul livre que je me souviens avoir relu, en plus du Petit Prince, c’est “Et monter lentement dans un immense amour” de Pancol, le seul livre d’elle que j’ai vraiment aimé d’ailleurs, étrangement…

  • Sophie F

    Je vais relire le livre qui m’a le plus fait rêver lorsque j’étais enfant “Le pays où l’on arrive jamais” de Dhôtel, mais je prends le risque d’être déçue, de ne pas en retrouver la magie (je me souviens à peine de l’histoire). Il est sur ma table de chevet et semble attendre de ne pas être ouvert…

  • Riz-Deux-ZzZ

    Je relis très rarement mes livres, à part 2 ou 3 vrais coups de coeur, j’ai toujours quelques souvenirs de l’histoire et je déteste cette impression de déjà-vu (enfin de déjà-lu !).
    Et puis, il y a des moments où j’ai envie de relire un livre mais je me rends compte que j’ai bien plus envie de lire un livre qui attend sagement dans ma PAL ! =)

    Et je suis également d’accord avec toi sur le fait de lire tout le temps les mêmes auteurs… Il y a quelques années j’étais fan de S. King et je lisais tous les livres que je pouvais trouver (et m’acheter) et puis j’ai eu une ou deux déceptions (lassée de l’auteur ou juste pas fan des nouvelles, je ne sais pas trop), mais après 3 années de pause, j’ai bien envie de m’y remettre… (surtout depuis que je lis les superbes avis sur Dôme)

  • Astrid on the road

    Moi non plus, je n’aime pas relire des livres. Ça ne m’est arrivé qu’une fois avec un roman de Maeve Binchy et je crois qu’au moins 10 longues années se sont écoulées entre les deux lectures. Par contre, quand un livre me fascine, je note dans un coin de ma tête “à relire un de ces jours”. Pour le moment, ce n’est pas encore arrivé. On verra dans dix ans!

  • Sophie

    Un très beau roman de Gaël Brunet, “Tous les trois”, sorti cette année aux éditions du Rouergue.
    Un jeune papa (il a 35 ans) se retrouve seul pour élever ses deux enfants, âgés de 3 et 4 ans, suite au décès de son épouse dans un accident de voiture. Ce roman relate l’année qui a suit ce deuil ; c’est sensible et juste, sobre, sans pathos inutile. Le livre est relativement court (170 pages), avec des chapitres brefs. Il s’agit d’un premier roman. Un auteur à suivre !

  • Asphodèle

    J’ai été une grande relectrice, allant jusqu’à lire trois fois en deux ans un livre qui m’avait touchée mais maintenant je me penche sur les livres qui m’ont “marquée”, ont laissé une empreinte et seuls Kundera et Fitzgerald (en romans) en font partie ! Gary (ça va venir quand j’en aurais lu plus c’est sûr !). Les autres classiques, n’en ayant qu’un vague souvenir scolaire, je les lirai je pense comme une première lecture, mais bon, vu le temps qui court et les nouveautés à découvrir, je ne m’y attarde pas trop pour l’instant !

  • dellelicious

    Oui.
    J’ai parfois peur d’être déçue. Pourtant, j’adore découvrir de nouveaux livres (et j’en ai lu ENORMEMENT).
    Alors je relis, deux ou trois fois ceux que j’ai adoré.

    Je ne lis pas beaucoup de “classique”, ça ne me botte pas du tout.
    Je suis tombée amoureuse de Daniel Picouly (enfin, de ses livres). Alors j’ai commencé à en acheter d’autres, et moi qui ne connaissait pas, j’ai découvert que ses personnages étaient les mêmes, dans d’autres lieux… Un vrai bonheur !

Répondre à Nath (Miss Café) Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *