and More

Plus je lis, plus j’aime lire & plus je deviens exigeante

Beaucoup de lectures sans plus récemment. C’est ainsi, plus on lit, plus on devient exigeant dans nos goûts et nos attentes et plus on est déçu par certains livres. Je fais ma blasée en ce moment & je râle contre mes lectures, beaucoup.

Certains lisent pour se détendre ou pour s’évader, d’autres pour se cultiver ou apprendre. Un dossier de sciences humaines explique d’ailleurs bien pourquoi on aime lire des romans.

Je fais parti de ceux qui lisent pour apprendre, j’ai besoin qu’un livre ne soit pas juste comme un bon film, il me faut bien plus. Un livre doit me transporter, me laisser coite par ses idées et son style. J’aime sentir l’intelligence de celui ou de celle qui écrit, j’ai besoin d’être admirative devant un esprit et un style brillant. Je déteste la facilité. Ainsi, dès que je commence à ne plus “être dans un livre”, je lis avec un regard critique et je n’en vois que les défauts. Le pire dans un livre, c’est l’ennui, le sentiment de déjà lu 100 fois…

Parfois, certains livres commencent mal, mais parviennent tout de même à être de bonnes expériences au final, d’autres me laissent de marbre …ou pire m’énervent.

Et en ce moment, je suis particulièrement difficile et insatisfaite, car je suis fatiguée et j’ai beaucoup de mal à m’intéresser à ce que je lis, je lis sans intérêt le plus vite possible pour passer au prochain…

Mais je sais que c’est une mauvaise passe qui ne va pas durer.

Par contre, je ne sais pas trop quelle sera ma prochaine lecture, j’ai bien le dernier roman de Lola Lafon, Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce, mais l’histoire est lourde et grave et je n’ai pas envie de ça actuellement. Et puis il y Zola en lecture commune, mais c’est pareil, ce n’est pas encore le moment… Finalement, je ne sais pas trop ce qu’il me faut comme lecture.

A suivre….

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

37 Comments

  • Carole

    Delphine, je me rappelle de vacances l’été dernier où j’ai lu une succession de romans que j’ai trouvé très bof (dont le mec de la tome d’à côté) et ça m’avait énervée, j’avais l’impression de perdre mon temps! Je comprends ton exaspération! Regarde du côté des auteurs que tu aimes bien, va faire un tour en librairie, laisse-toi porter par une nouveauté, ouvre un roman qui t’impressionne… ça reviendra! Bien à toi,

  • les Livres de George

    Je suis un peu dans le même état en ce moment, même si ces dernières semaines j’ai finalement pas mal lu. Mais le problème c’est qu’aucun de ces livres lus durant ce mois de juin (sauf O’Faolain), ne m’a réellement transportée… et je crois que la lassitude vient de cela. Le choix du prochain livre devient du coup encore plus difficile car on espère que la malédiction du livre “bof bof” va cesser et on a peur de mal choisir le prochain. C’est juste une mauvaise passe, et il faut se dire que les livres “bof bof” sont bien plus nombreux que les livres “hip hip hip hourra”, ceux-là se cachent, se font discrets, humbles, comme tout ce qui a vraiment de la valeur ! allez courage, on va bien finir par tomber sur le bon, après tout il n’en faut qu’un seul pour nous remettre en selle !

  • Sophielondon

    J’ai souvent ressenti cela cette année. Je lis pour les mêmes raisons que toi. Je suis en train de finir le club des épluchures de patates – traduction approximative vu que je le lis en anglais. Je le trouve ennuyeux même si je sais, c’est un grand succès. Peut-être suis-je d’une humeur spéciale en ce moment, ça, c’est sûr.

  • Olivia Billington

    Je lis pour m’évader (pour apprendre, je lis plutôt des magazines spécialisés ou des romans historiques) tout en cherchant des auteurs qui ont du style. Je suis transportée, pour ma part, par celui de Kate Atkinson.
    Je pense que nous passons tous par des phases basses en lecture, dans ces cas-là, je préfère ralentir le rythme, pour retrouver le plaisir de lire par la suite.

  • Miss Alfie

    Je me retrouve encore une fois beaucoup dans tes propos. Moi aussi, j’aime qu’un livre m’apporte de nouvelles connaissances, j’ai par exemple adoré “Utu” de Caryl Férey, grâce à l’aspect culturel omniprésent. C’est pour moi une manière d’enrichir ma culture générale de façon ludique, car je sais que je ne peux pas me concentrer sur des articles spécialisés.
    Par contre, j’ai la chance depuis quelques semaines de trouver dans mes lecture beaucoup de plaisir. Je me laisse beaucoup porter par les choix de ma libraire en ce moment qui me conseille plutôt bien par rapport à mes goûts et mes envies, m’indiquant que tel livre pourra être lu pour de la détente, mais que tel titre est incontournable même si plus difficile… Bref, je reviens au plaisir de me laisser guider par quelqu’un qui me connait plutôt pas mal…

      • Miss Alfie

        A condition que le conseil soit de qualité… Dans une autre librairie de la ville, que j’ai abandonné depuis que je suis tombée amoureuse de la librairie-cave à vin, les libraires n’écoutent pas tes envies et des goûts et te conseillent tout et n’importe quoi, enfin surtout ce qui leur a plu, à eux, sans prendre en compte ta personnalité… Que dans l’autre petite librairie, elle tombe généralement juste ! Et ça, c’est le pied !

  • Asphodèle

    Quand on est dans une phase de “saturation” et que l’exigence est le moteur, mieux vaut se rabattre sur des auteurs qui, on le sait, ne nous décevront pas. Je peux être exigente pour un roman qui a été encensé et dont j’attends beaucoup (trop parfois) et me lancer dans un polar banal qui a le mérite ne m’empêcher de réfléchir (mais tu n’aimes pas les polars) ! Mets-toi aux essais !! Il y en a de pas si difficiles et tu n’auras pas l’impression de perdre ton temps. Mais quand tu auras décompressé, tu verras les choses différemment ;)

  • dominique

    Ça nous arrive décidément à tous…

    C’est dans ces cas-là que je me fais une bonne relecture bien confortable, ou parfois juste les meilleurs passages d’un livre beaucoup aimé. Pour me redonner le goût, l’envie de lire quand je suis en phase ou c’est pas ça et ou je lis moins, tout simplement parce que je lis beaucoup plus lentement. Ces livres qui redonnent l’envie, ce sont de vrais petits trésors… Curieusement, je remarque aussi que quand je lis moins, j’ai moins envie de lire. D’où le besoin de me remotiver par quelque chose de connu, de sûr… j’étais dans un phase comme ça il y a peu donc, là, je me fais un petit Sagan (en fait, non, pas un petit, un pavé plutôt) et j’avance de nouveau super vite, les gens autour de moi recommencent à se plaindre que je ne m’intéresse à rien en dehors de mon bouquin… en bref : ça va Mieux !

    Juste un détail : j’attends aussi beaucoup d’un bon film, pas juste une distraction plaisante à regarder passivement. Et c’est là que je dois bien avouer que, encore plus au cinéma que dans les livres, me semble t’il, j’aime profondément les classiques et je préfère de loin me pencher sur une chose ancienne que me farcir une nouveauté insipide.

  • Lili Galipette

    Je connais le sentiment que tu traverses ! Et subitement, un livre éclaire tout !!
    J’ai tout récemment lu le livre de Lola Lafon. Le sujet est grave, mais l’histoire n’est pas ce qu’elle paraît être ! C’est une lecture qui m’a mis une grande claque et qui m’a tirée d’un passage à vide question livre. Je te le conseille, on ne sait jamais…

  • Nathalie

    Cela fait quelques mois que je me traîne une lecturonite aigüe, caractérisée par un manque d’envie. Un gentil élève m’a conseillé “De l’eau pour les éléphants”, avec l’argument choc quand il vient de nulle part; “il m’a fait trop penser à vous”. Bon, je ne vois pas en quoi pour le moment, mais c’est de la lecture facile et qui a quelques intérêts. Si tu trouves le remède à ce rhume de cerveau combiné au manque de temps, n’hésite pas à partager.

  • Charly

    J’ai le même problème que toi. Je suis toujours placé entre le problème de l’esthète et le problème didactique. J’aime le style, j’aime appréhender de nouvelles visions, de nouveaux savoir à travers mes lectures. D’ailleurs, ce matin, j’ai hésité pendant plus d’une demi-heure sur ce que serait ma prochaine lecture … Avec une grande hésitation, je vais lire Beauvoir !

  • Carole

    Ce n’est vraiment pas évident de conseiller un ouvrage. On peut aimer la lecture de tel ou tel car, au moment où on l’a lu, on était dans l’état d’esprit qu’il fallait pour l’aprécier…. Cette semaine Télérama propose une sélection de romans, bd, essais… sortis cette année. J’ai regardé vite, mais plusieurs titres m’ont fait de l’oeil!

  • jainaxf

    Ca nous arrive sans doute à tous d’enchaîner plusieurs livres moyens ! Même si, pour ma part, je lis avant tout pour m’évader/rêver (d’où mon goût pour les littératures de l’imaginaire) et que la réflexion et l’apprentissage sont est des plus (qui peuvent quand même transformer un très bon roman en chef-d’oeuvre) !
    Je serai bien incapable de te conseiller un essai !
    Aimes-tu les livres qui explorent leur fictionalité et joue sur d’autres livres célèbres ? Si oui, je te conseille la série des “Thursday Next” de Jasper Fforde (en VO et si tu n’es pas totalement allergique à la SF, au fantastique et à la fantasy, il y en a !) qui est plein d’humour, joue sur les clichés, est bourrée de jeux de mots et d’exercices de style…probablement mon coup de coeur de l’année !

      • Missbouquin

        Ah oui je te conseille absolument la série de Jasper Fforde, pour tous les amoureux de littérature c’est incontournable ! certes c’est SF mais surtout délirant et débordant d’imagination ….

        Sinon pour te changer, un livre qui donne le tournis et fais énormément réflechir sur notre monde : La fin de l’éternité d’Asimov. Un petit bijou.

        Eh c’est normal d’avoir des moment où on est dégouté de tous les livres qu’on a entre les mains, il suffit de trouver LE bon livre qui te rebooste au BON moment … :) J’avoue que je suis aussi dans cette période là en ce moment et je pense que le dernier tome de Fforde fera très bien l’affaire, car il appelle à un certain nombre d’autres lectures ! quoi de mieux ? :)

  • Karine:)

    Ah oui, ça nous arrive à tous, ce genre de passe… Je pense que je suis quand même assez “bon public” et dépendant de mon état d’esprit, je butine d’un style à l’autre, en modelant mes attentes… mais il y a des périodes où rien ne va, où je trouve tout plat, sans intérêt… Dans ce temps-là, je retourne à mes classiques ou je relis. C’est encore le meilleur moyen. Ou je me fais une orgie de séries télé ;)) Mais comme tu sembles plus exigeante que moi, je n’oserai rien te conseiller pour là, maintenant!

  • Erika

    Je viens de tomber sur cet article en cliquant sur une des vignettes sous celui que j’avais commenté, j’adhère totalement à cet article, même si en ce moment je suis dans une phase ou je lis pas mal de titre “léger” de chez Milady notamment parce que j’ai besoin de lecture “facile”, du coup j’apprécie dans l’ensemble mes lectures mais j’ai déjà traversé cette passe et je pense qu’on la traverse plus ou moins régulièrement dans notre vie de lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *