Bibliothèque

Les bibliothèques de la ville de Paris de l’intérieur

Me voilà dans la dernière ligne droite : rechercher un job en bibliothèque, lecture publique, plus largement dans le domaine du livre. J’en profite pour aller visiter les bibliothèques de la ville de Paris, dans lesquelles j’ai fait un stage il y a très longtemps, une expérience que je regrette de ne pas avoir réitérée lors de ma formation cette année.

Mon objectif est de récupérer un maximum d’infos pour préparer les oraux du concours d’assistant dont les résultats sont en septembre, sachant qu’il n’est pas facile de trouver des informations sur le fonctionnement interne de ce réseau sur le web  – et que de fait ce fonctionnement apparaît un peu nébuleux – sachant aussi que le contexte selon les bibliothèques peut être très différent.

Deux exemples qui illustrent bien mes propos avec mes visites des bibliothèques Diderot et Marguerite Duras.

C’est laquelle à votre avis ?

Diderot est située dans le 12ème arrondissement, elle a fêté ses 30 ans en 2009, elle est spécialisée jeunesse (11 650 livres jeunesse) et elle est surtout toute petite (superficie : 140 m², 1 niveau, 5 personnes). Au contraire, Marguerite Duras est l’une des dernières nées (ouverture juin 2010), elle est la plus grande médiathèque du réseau (4 200 m² accessibles au public sur 4 niveaux, 50 personnes), tout nouvellement construite dans l’est parisien (XXème arrondissement). J’en ai déjà parlé ici lors de l’inauguration il y a un peu plus d’un an.

Dans les deux cas, j’ai été super bien accueillie, par la responsable de Diderot et par la responsable du fonds adulte à Duras. Ces échanges très riches à mon niveau me donnent une vision et une compréhension essentielles, mais surtout me remotivent et me confirment dans mes choix et mes envies. Il est si facile de vite se sentir seul face à la recherche d’emploi, il est également facile de tomber dans un doute permanent quand on voit à quel point il est ardu de trouver un emploi en lecture publique aujourd’hui.

Les éléments que je peux récupérer sur la façon de travailler en réseau (avec l’association Paris-bibliothèques, le bureau des bibliothèques, avec les arrondissements…) m’intéressent au plus haut point, car c’est sur ces questions de coopération que j’aimerais travailler.

Et puis de rencontrer des personnes passionnées par leur métiers, leurs missions et qui ont à coeur de transmettre cet enthousiasme est toujours tellement positif !

La visite de Marguerite Duras a été particulièrement riche. C’est l’une de celles où j’aimerais travailler car le lieu est intéressant, hyper dynamique, le fonds est encore en construction, et pour tout cela, elle fait parti des bibliothèques moteurs de la ville de Paris. Je vais d’ailleurs y retourner pour rencontrer d’autres personnes de l’équipe et pour approfondir certaines questions.

Je vais également continuer mes visites pour voir d’autres cas complètement différents. A suivre !

Pour en savoir plus sur le réseau des bibliothèques de la ville de Paris

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

19 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *