Ma vie de lectrice

Et vous, comment lisez-vous ?

Un article d’Asphodèle et des discussions lors du club des lectrices me font vous poser cette question : lorsque vous lisez un livre, le lisez-vous dans votre tête ? (dans le sens avez-vous besoin de vous lire les mots pour comprendre le sens) ou lisez-vous sans passer par cela ?

Pour ma part, je lis sans me dire les mots, voir le texte me suffit pour en comprendre le sens. Parfois lorsque le texte ou la syntaxe sont un peu plus ardus (ou qu’une phrase est très longue), je vais m’arrêter et peut être me prononcer ce que je lis mais c’est très rare. J’ai d’ailleurs beaucoup de mal lorsqu’on me lit un tête à voix haute pour le comprendre, je préfère et de loin voir un texte que de l’entendre.

Et vous ?

Apparemment, ça dépend de comment on apprend à lire, il y a   – très grossièrement – 3 modèles d’apprentissage : ascendant (on part du mot pour comprendre l’ensemble), descendant (on a une vision globale) et interactif (un mix des deux). Pour en savoir plus

 

 

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

17 Comments

  • Hélène Choco

    Tout comme toi, je crois que je suis plus “visuelle” qu’auditive : je vois le texte, il s’imprime dans ma tête et hop! un univers se met en place, je plonge dans un autre monde. Mais je ne “parle” pas dans ma tête (je parle déjà bien assez toute seule à voix haute! ;-) )

  • Laura

    Pas posé la question non plus. Je crois que c’est un mix des deux. Quand je prête vraiment attention au texte, à la narration (Murakami par exemple), je lis dans ma tête.
    Je ne me rends pas vraiment compte d’ailleurs, que les mots se prononcent dans ma tête (je dois y être tellement habituée). Lorsque j’y prête attention, et que consciemment je le fais, mon rythme de lecture est beaucoup plus lent (d’ordinaire je lis très vite, en vacances je peux dévorer un livre (300 p. par jour au moins).
    Mais quand je lis normalement et rapidement, je ne crois pas que je lis les mots (enfin je crois(ou alors je n’y prête pas attention et ça se limite à un murmure)).

  • Mademoiselle

    Tout dépend du type de livre et de lecture. En général je prononce chaque mot dans ma tête. Mon rythme de lecture est donc plutôt lent. Quand je lis en survolant le texte de manière photographique, c’est que le livre m’ennuie. La lecture devient certes plus rapide mais je ne la savoure plus. Quand une phrase me plait particulièrement, je vais la lire à voix basse, parfois même la répéter, juste pour le plaisir. Si je lis pour retenir, ce sera toujours à voix haute.

    • delphinesbooks

      Hé hé, est-ce que lorsque tu lis un livre, tu as besoin de “te dire” les mots dans ta tête où te suffit-il de voir le texte pour le comprendre ? (je ne sais pas si c’est plus clair…)

  • oops

    Majoritairement mes lectures sont plutôt visuelles. Par contre les beaux textes, le visuel ne me suffit pas ! Dans la tête ou à haute voix, j’aime me les mettre en bouche, parce que certains textes méritent que l’on se délecte de chacun des mots,un peu comme de laisser fondre doucement un carré de chocolat sur la langue pour en apprécier toute la saveur.

  • Asphodèle

    Hé hé, ça fait jaser les méthodes de lecture ! J’avoue que je ne savais même pas ce qu’était la “subvocalisation” avant de faire mon billet, au départ anodin ! J’ai une mémoire visuelle et le son me gêne quand je lis et je n’aime pas la lecture orale non plus mais pour certains textes déjà lus, j’aime parfois en réciter des passages à voix haute (je déclame !^^) ou mieux, les entendre lus par des acteurs… En plus je vois en couleur, chaque lettre a une couleur, je ne te dis pas le bazar, mais ça m’aide !

    • delphinesbooks

      Moi aussi, je lis parfois à voix haute, mais surtout en anglais ! Sympa ton histoire de voir en couleur… j’avais jamais entendu ça, tu m’étonneras toujours !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *