Musique

Quand Yann Tiersen prend son violon…

…. et joue “sur le fil”, la salle retient son souffle !

Ici lors des black sessions (enregistré en 1998 et avec en prime quelques autres autres titres)

Après l’avoir vu à l’Elysée Montmartre l’année dernière pour Dust lane (et ce fut mon dernier concert avant que la salle ne prenne feu), il était de retour pour Skyline au Trianon, une salle que je n’avais pas encore testé depuis sa réouverture.

Le lieu est une totale réussite (découvrez son histoire ici), complètement magique. Sa programmation est également excellente (j’y retournerai).

Il y a joué ses 2 derniers albums surtout et ce “sur le fil” de manière magistrale comme toujours. Un peu de violon, de la guitare (et du banjo) mais surtout de l’électronique. Yann Tiersen a depuis longtemps rangé son accordéon et les flonflons d’Amélie Poulain (c’est c’est tant mieux).

 

Accompagné de 5 musiciens et voix (les mêmes que ceux des 2 albums), Yann tiersen est clairement passé à un autre univers qui prend vraiment toute son ampleur sur scène. C’était juste un peu trop court.

Je suis encore une fois conquise par ce génie musical.

 

 

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *