Bibliothèque

Tu feras quoi plus tard ? Passeur de livres

Mais j’ai reçu une très bonne nouvelle mardi, ma place en liste complémentaire au Le suspense est grand, il y a 60 bibliothèques municipales et une vingtaine de bibliothèques spécialisées réparties sur l’ensemble des 20 arrondissements et je ne sais pas encore dans laquelle je vais être nommée….

Mais je termine l’année (une année intense, fatigante et stressante) avec la perspective d’exercer enfin ce métier de bibliothécaire, qui pour moi veut dire “passeur de livres”, ce que j’essaye de faire ici déjà.

Parce que “les livres nous font” et nous rendent libres et meilleurs, et que pour certains, pour des raisons multiples, leur accès n’est ni évident ni aisé, je vais me mettre au service de cette belle utopie d’offrir à tous un accès à la culture et à la formation.

La charte des bibliothèques, UNESCO

La liberté, la prospérité et le développement de la société et des individus sont des valeurs humaines fondamentales. Elles ne peuvent s’acquérir que dans la mesure où les citoyens sont en possession des informations qui leur permettent d’exercer leurs droits démocratiques et de jouer un rôle actif dans la société. Une participation créatrice et le développement de la démocratie dépendent aussi bien d’une éducation satisfaisante que d’un accès libre et illimité à la connaissance, la pensée, la culture et l’information.

La bibliothèque publique, porte locale d’accès à la connaissance, remplit les conditions fondamentales nécessaires à l’apprentissage à tous les âges de la vie, à la prise de décision en toute indépendance et au développement culturel des individus et des groupes sociaux.

« Une bibliothèque, c’est le carrefour de tous les rêves de l’humanité. »  Julien Green

Ici et là, des livres, des mots sur tout et rien. Et des livres, encore et toujours.

21 Comments

Répondre à Joelle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *